En 2013, le semi marathon du Lion fête ses 30 ans! Partons à grandes enjambées découvrir son histoire...

Lion 2013 Affiche R

 Affiche 2013

Les premiers pas ou plutôt enjambées… en 1984

Qu’elle est loin la 1ère épreuve…

Lion 1984 Affiche

 

 

Après avoir germée en 1983, elle fut créée en 1984 sous l’impulsion du FC Sochaux Athlétisme avec le support des services municipaux des villes concernées par le circuit, et plus particulièrement les villes de départ et d’arrivée de la course; Belfort et Montbéliard.

 

Affiche 1984

 

Cette compétition fait suite au 10 km BNP créés et courus dans la Cité des Princes. Ce projet de semi-marathon est aussi dans la continuité de la naissance de l’Aire Urbaine; il relie symboliquement par le sport les deux villes.

Le choix du nom, le Lion, tombe de sens par le lien entre les deux villes et le club; la Cité du Lion et la Cité des Princes, le berceau des automobiles Peugeot avec son emblème du lion.

Lion 1984 Pub

 

 

 

Cette première épreuve fut sponsorisée par L’Est Républicain et le Crédit Agricole.

 

 

Publicité des sponsors insérée dans le journal de l’Est Républicain

 

D’autres associations sportives ont elles aussi apporté leur contribution tels les clubs de l’ASMB et des Cyclos de Trévenans. La partie protection civile sur le parcours étant assurée par les pompiers de Vieux-Charmont et des secouristes; sans oublier la préfecture de Belfort, la sous-préfecture de Montbéliard et les forces de la gendarmerie et de la police.

L’épreuve d’athlétisme appelée Lion 84, longue de 21,1 kilomètres est ouverte à tous, sportifs émérites comme sportifs occasionnels. Le grand jour est le dimanche 29 avril avec un départ de Belfort.

Pour cette première, des athlètes venant de Grande-Bretagne, de Belgique et de Djibouti découvrent un tout nouveau semi-marathon et ne viennent pas pour y faire que du tourisme… la France a, elle aussi, sorti ses pointures…

Le Lion 84 a comme favoris les deux derniers vainqueurs du marathon de Lyon… Jacky Boxberger (1983) et le djiboutien Djama Robleh (1984) mais aussi de nombreux sociétaires du club du FC Sochaux fortement représenté pour cette première.

Mais il n’y a pas que des athlètes de haut niveau car 1300 concurrents se sont inscrits. Pour un très grand nombre voir la majorité, c’est une première et pour chacun un challenge de réussir ce pari parfois un peu fou…

Le départ est effectué dans le faubourg des Ancêtres où les concurrents sont bloqués par des grilles pour empêcher un départ anticipé !

Comme toute première, le Lion, lui aussi n’a pas dérogé à un incident dans l’organisation ! Quand le maire de Belfort Jean-Pierre Chevènement veut tirer le coup de feu du départ, on s’aperçoit que le pistolet est resté dans une voiture… donc JPC prend ses jambes à son cou pour faire que ce faux départ soit le moins long possible car les sportifs sont pressés à en découdre.

Lion 1984 ER 29 avril 84 Caricature JP Chevènement

 Caricature de Michel Schuller représentant Jean-Pierre Chevènement porté par le député Lucien Couqueberg et Christian Proust le président du Conseil Général; peut-être que les germes du futur programme Optymo sont nés à cette occasion. Ne pas oublier, Claude Hann président de la FOL (Fédération des Œuvres Laïques) chargé du rafraichissement.

Le départ, donné à 10h00 du faubourg des Ancêtres, laisse partir près de 1300 concurrents dont l’enjeu pour certains est d’inscrire sur les tablettes le 1er temps du Lion et pour d’autres, de gagner l’un des titres distribués, d’être dans le Top 10, d’avoir effectué une performance ou tout simplement de rejoindre la ligne d’arrivée à Montbéliard.

Lion 1984 Photo Départ Le Pays 30 avril

Les lions sont lâchés… que le meilleur gagne (Photo Le Pays)

Dès le départ, c’est le vétéran strasbourgeois Fernand Kolbeck qui donne le tempo et en emmenant un groupe d’une quinzaine de coureurs. Il est relayé par le belge Karel Lismont accompagné de Jacky Boxberger, Cyrille Gury, Michel Delaby et les prétendants au titre. Mais au fil des kilomètres, le groupe s’éclaircit et les djiboutiens Ahmed Salah et Djama Robleh viennent se positionner en tête de la course. 

Lion 1984 Coureurs Le Pays

Le groupe de tête (photo Le Pays)

Seuls Jacky Boxberger et Michel Delaby reste au contact. Djama Robleh, le dernier vainqueur du marathon de Lyon doit laisser partir ses adversaires du jour.

Lion 1984 Ahmed Salah Le Pays

 

 

 

Salah accélère encore le rythme et lâche les deux français. Malgré ses efforts, Jacky Boxberger ne peut empêcher le djiboutien Ahmed Salah de passer la ligne en vainqueur et d’inscrire son nom pour ce premier Lion.

 

Ahmed Salah, vainqueur du Lion 1984 (photo Le Pays)

 

 

Jacky Boxberger franchit la ligne avec un retard de 12 secondes; Michel Delaby prenant la 3ème place du podium.

Les derniers concurrents arrivant près de 3 heures après le départ mais avant la clôture fixée à 13h30; le temps de 3h30 était alloué pour être dans les délais.

Les résultats

Le classement final du Lion 84 donne donc 1er Salah (Djibouti) en 1h01’34’’, 2ème Jacky Boxberger (FC Sochaux) à 12 secondes, 3ème Delaby (FC Sochaux) à 52 secondes, 4ème Robleh (Djibouti) à 63 secondes, 5ème Liémont (Belgique) ) à 73 secondes … Gury (FC Sochaux) prend la 8ème place en 1h03’18’’. Côté belfortain, c’est Pascal Muller (ASMB) qui prend une très bonne 29ème place.

Lion 1984 Vainqueurs

 

 

Le trio vainqueur Jacky Boxberger, Michel Delaby et Ahmed Salah dans le désordre (photo ER)

 

 

 

Le vainqueur du jour Ahmed Salah récidivera en 1990.

Le club du FC Sochaux (avec Boxberger, Delaby, Gury, Bertrand et Marguet) prend la 1ère place au classement général devant les parisiens de Viry-Châtillon avec un point d’avance (36 contre 37) malgré la présence de 3 djiboutiens avec Michel Lelut et Acrine. Une autre belle récompense pour le club de l'Aire Urbaine très impliqué dans ce 1er semi-marathon.

D’autres classements, extrait du classement général, ont donnés des accessits à d’autres sportifs dans les catégories vétérans, militaires, espoirs, juniors, cadets, non licenciés, corpos et spiridon (par équipe).

N’oublions pas les dames, c’est la parisienne Maria Lelut qui prend la première place avec sa 51ème place au classement général à 13 minutes du djiboutien. Elle laisse beaucoup de coureurs derrière elle… A la seconde place, l’irlandaise Angela Deegan présumant de ses forces et partie trop vite dans la première partie de la course, finit à 4 minutes derrière la française. Angela prit sa revanche l’année suivante mais Maria s’assuera le leader ship en 1986 et en 1988!

La représentante du FC Sochaux, Catherine Tirole prend une très bonne 4ème place derrière l’américaine Patricia Joyce. 

Le doyen de l’épreuve, Freddy Grémillot, fort de ses 80 printemps finissait son parcours sous les applaudissements des spectateurs. Son temps est totalement anecdotique, seule la performance d’être allé au bout est d’importance.

Lion 1984 Coureurs Le Pays 30 avril

Certains n’iront pas au bout, le combat contre la souffrance physique est terrible mais il faut contre son gré abandonner, une autre souffrance, elle morale commence… A ce moment là, il faut se mémoriser l’ordonnance suivante : ‘’L’important, c’est de participer’’ a dit le Baron Pierre de Coubertin!

Pour une première, le Lion 1984 fut une grande réussite grâce aux organisateurs, sponsors et les services publics. N’oublions pas, non plus les 200 bénévoles qui se sont dévoué corps et âme pour cette manifestation sportive et populaire.    

Au fil du temps… le Lion se diversifie

Cette épreuve devenue incontournable a au fil des années pris de l’ampleur par le nombre de participants mais aussi par l’organisation d’autres variantes de courses au semi-marathon pendant cette journée du Lion; le 10 kilomètres (créé en 1999), les 21 kilomètres en roller (créé en 2000), la marche pédestre de 10 kilomètres (créé en 19XX), la marche pédestre de 20 kilomètres (créé en 19XX), le semi-marathon handisport fauteuil roulant (créé en 19XX), la randonnée pédestre (créée en 2006 ou 2005) mais seulement tous les 2 ans quand le départ est côté Montbéliard, la course pour enfant le mini-Lion (créé en 2009), les 5 kilomètres féminin ou La Féline (créé en 2011), la marche nordique sur 10 kilomètres (créée en 2012)… ces épreuves ne sont pas exhaustives et ont évoluées dans le temps !

Le Lion prend progressivement ses titres noblesses dès 1987 en obtenant le label IAAF (1), en étant le support du Championnat de France du semi-marathon en 1994 et l’année suivante celui du Championnat du Monde. De nouveau en 2001, le semi-marathon du Lion est choisi pour être la course Championnat de France.

Label IAAF

Logo de l'IAAF

D’autres compétitions plus ponctuelles sont venues consolider le savoir-faire des organisateurs. Elles se sont greffées sur la course phare comme en 1998 avec l’organisation d’un Match International des Jeunes, Juniors et Espoirs, Hommes et Femmes, réunissant l’Allemagne, la Suisse, la Grande-Bretagne, l’Italie et la France. Et plus récemment en 2011, se déroula le match international juniors et espoirs France Italie sur la distance de 10 kilomètres.

Un Lion parmi les hommes…

Pendant ces 30 années, on trouve un homme à l’organisation, Daniel Meyer. Il est le responsable du Comité d’organisation du Lion et le président du FCSMO Athlétisme (Football Club Sochaux Montbéliard Omnisports, section athlétisme).

Lion 2008 Photo Daniel Meyer

 

 

Dès la création, il a apporté sa vision pour que le Lion soit reconnu sur la scène internationale.

 

                      Daniel Meyer (photo Belfort Mag)

 

 

 

Mais il a toujours défendu aussi l’idée que ce n’était pas qu’une course pour les ‘’Pros’’ mais aussi un rendez-vous sportif ouvert à tous. Il a voulu que cette journée soit une fête pour tous les participants et les spectateurs qui sont loin d’être que spectateurs mais aussi acteurs par les créations et les animations effectuées tout le long des parcours.

A David Meyer, on peut associer une autre figure de l’équipe organisatrice du Lion, Gaston Pretot présent dès les débuts.

1993, dixième anniversaire

Cette année là, le semi-marathon du Lion fêtait son 10e anniversaire et signait ainsi une longévité qui forçait le respect. Cet état de fait fut reconnu par les fédérations nationale et internationale. Les réussites de cette dizaine d’années d'organisation maîtrisée et populaire allaient porter ses fruits en cette année 1993.

Après avoir obtenu le label IAAF en 1987, le Lion est doublement récompensé; il est chargé d'organiser le Championnat de France du semi-marathon de 1994 et le Championnat du Monde du semi-marathon de 1995.

Lion 1993 Coureurs Le Pays 4 oct R

L’épreuve se déroule dans le sens Belfort-Montbéliard comme en 1992. Cette situation est due à l’organisation des deux prochaines années qui devront se dérouler dans le même sens donc Montbéliard-Belfort.

En cette journée du 3 octobre, c’est le vainqueur de l’année précédente, le marocain Saïd EiRmili qui remporte l’épreuve au sprint devant son compatriote Brahim Jabbour. Ils sont crédités du même temps de 1h03’22’’.

Lion 1993 Le Pays 4 oct R

 Avec son dossard 0001, le futur vainqueur (photo Le Pays)

Pour les féminines, la victoire revient à la russe Olga Bondarenko avec le temps de 1h13’12’’ devant la danoise Dorthe Rasmussen en 1h14’54’’.

Pour les organisateurs, cette épreuve est une répétition pour les prochains challenges planifiés en 1994 et 1995, avec ces 2 championnats.

1994, Championnat de France

Lion 1994 Affiche

Affiche du Lion 1994 (le flou est d’origine)

En ce dimanche 4 septembre, le Lion 1994 est sous les feux des projecteurs car l’épreuve du Championnat de France sera diffusée dans plus de 46 pays. Aux projecteurs était associé un soleil radieux avec une température avoisinant les 30 degrés.

Pour que cette épreuve soit à la hauteur de l’enjeu, l’organisation avait invité des pointures internationales dont le kényan Paul Tergat détenteur de la meilleur performance mondiale en 1h00’13’’ et le belge Vincent Rousseau, le champion du monde de la distance 1993; titre acquis à Bruxelles.

Lion 1994 Vincent Rousseau Le Pays 4 sept

 

 

Il devait dès le départ, à 13h45 à Montbéliard, prendre le commandement d’une douzaine de coureurs. Mais son train faisait fondre très rapidement cette avant-garde et dès le huitième kilomètre, il était seul en tête. 

 

Vincent Rousseau (photo Le Pays)

 


Jamais rejoint, il franchit la ligne d’arrivée à Belfort avec un temps de 1h03’23’’.

Lion 1994 Bertrand Frechard ER 4 sept

 

 

Derrière à plus d’une minute, la seconde place est acquise au sprint par le montbéliardais Bertrand Fréchard (1h04’25’) qui devient champion de France 1994 devant Philippe Rémond (1h04’30’’).

 

Bertrand Fréchard champion de France 1994

 

 

Mais où est passé le kényan Paul Tergat ? Tout simplement, il s’est trompé d’épreuve… et a pris part au semi-marathon du Lion ! Malgré tout, c’est le marocain Ben Mabkhout qui le premier mène le train du peloton composé d’une dizaine de coureurs dont le kényan. A la sortie de Montbéliard, ils ont déjà déposé les autres concurrents sauf l’auxerrois El Badoui qui les talonne. A Sochaux, le marocain s’arrête au ravitaillement.

Lion 1994 Paul Tergat ER 5 Sept R

 

Le kényan est seul dès le cinquième kilomètre et rattrape dès Botans, deux concurrents du Championnat de France parti un quart d’heure avant ! Poursuivant son semi-marathon, il en dépassera encore une bonne quarantaine avant de franchir la ligne d’arrivée.

 

Paul Tergat, vainqueur du Lion 1994 (photo ER)

 

Pour le Championnat de France féminine, c’est Nicole Lévêque qui dès le départ, prend le dessus sur les 400 autres concurrentes et gagnera l’épreuve avec un temps de 1h12’55’ laissant sa suivante Annick Clouvel à une minute.

Lion 1994 Nicole Lévêque Le Pays 4 sept

 

 

Nicole Léveque, championne de France 1994 (photo Le Pays)

 

 

 

 

 

 

La troisième, Christine Mallo arrivant près de quatre minutes (1h16’19’’) après la nouvelle championne.

Lion 1994 Podium Champ F

Le podium, Clouvel, Lévêque et Mallo (photo ER)

Il faut souligner une autre épreuve parmi toutes celles proposées, la course des fauteuils roulants qui sous la chaleur accablante, a été un moment fort de cette journée du 4 septembre.

Lion 1994 Fauteuils roulants ER 5 sept

Malgré quelques couacs (Paul Tergat…), ce Lion 1994 accueillant le Championnat de France fut une très grande réussite et ouvrait de belles perspectives pour le challenge de l’année suivante, avec le Championnat du Monde.

1995, Championnat du Monde

Belfort est pour la deuxième année consécutive sous les feux des projecteurs en ce 1er octobre.

Lion 1995 Page 00 Belfort Mag Sept

 

Le Lion 1995 sert de support au Championnat du Monde du semi-marathon; le 4ème de rang et donc une première en France! La Fédération Internationale d’Athlétisme Amateur (IAAF) a délégué à la Fédération Française d’Athlétisme (FFA) et au Comité du Lion l’organisation de cette épreuve internationale; un gage de grande confiance.

 

La une du magazine Belfort Mag en septembre 1995 (Archives municipales)

Quatre titres seront attribués à l’issue de cette épreuve de 21,1 kilomètres; les titres de Champion du Monde masculin et féminin, en individuel et en équipe. Belfort succédant ainsi à Oslo en 1994, Bruxelles en 1993 et Tyneside (Grande-Bretagne) en 1992 ! Le Lion peut rugir de plaisir et la Cité des Princes peut s’enorgueillir de recevoir le gotha de l’asphalte. Ce n’est pas moins de 250 internationaux qui prendront le départ représentant 62 nations des cinq continents.

Les départs à partir de Montbéliard sont différés pour obtenir des résultats sans interférence entre les courses; le Championnat du Monde Femmes partant à 13h30, le Championnat du Monde Hommes à 14h00 et les participants du Lion 1995 à 14h30. La ligne d’arrivée est prononcée devant le théâtre de Belfort.

Championnats du monde masculin

Comme prévu, dès le départ à 14 heures, les hommes forts de cette journée sont partis devant. Dès le quatrième kilomètre, un petit groupe s’est formé; composé d’une bonne douzaine de concurrents venant principalement de l’Afrique et l’Amérique du Sud. Dans cette avant-garde, les kényans (Moses Tanui, Paul Yego, Charles Tangus…) sont bien présents et assument un rythme d’enfer ce qui provoque petit à petit sa diminution et par la même, réduit le nombre de prétendant à la victoire finale.

Lion 1995 Kényan et suivants ER 2 oct

Les kényans sont devant… (photo ER)

A mi course, seul l’espagnol Antonio Serrano et le colombien Heder Vasquez tiennent la dragée haute aux kényans emmenés par Moses Tanui. Mais le colombien est obligé de lâcher prise car le rythme est trop soutenu ! Si l’espagnol crut pouvoir monter sur le podium, il fut battu par Taugus pour la 3ème place. Comme prévu, Moses Tanui remporte le titre de Champion du Monde en 1h01’45’’ au sprint devant son compatriote Paul Yego.

 Lion 1995 Moses Tanui Le Pays 2 oct

 Moses Tanui champion du monde 1995 (photo Le Pays)

Par la même, en plus du podium individuel les kényans font coup double en étant aussi champions du Monde par équipe. Ce sont les espagnols qui prennent la deuxième place et les surprenants japonais la troisième.

Les français malgré les efforts déployés n’ont pas été très en vue hors Philippe Remond qui prend la 20ème place, Abdi Jama (27ème) et Bertrand Fréchard (49ème).

Lion 1995 Vainqueurs Belfort Mag Oct R

Les podiums sont kényan (Yego, Tanui et Taugus) (photo Belfort Mag)

Championnats du monde féminin

Si l’Afrique tient le haut du pavé chez les hommes, ce sont les athlètes des pays d’Europe qui s’accaparent les podiums féminins. Là aussi, dès le départ à 13h30, le rythme est cadencé par les meilleures du jour et rapidement le peloton s’effiloche, laissant aux russes et aux roumaines le mano à mano. Toutefois, la jeune française Zaiha Dahmani reste au contact du groupe. Aux deux tiers de la course, les prétendantes au titre ne sont plus qu’une demi-douzaine et, seules les roumaines Anuta Catuna et Christina Pomacu, la sud-africaine Colleen de Reuck accompagnent la championne olympique la russe Valentina Yagonova.

Lion 1995 Valentina Yagonova Le Pays 2 oct

 

C’est au 19ème km que la russe accélère encore le rythme pour lâcher les autres concurrentes et franchir seule l’arrivée. Elle remporte le titre de Championne du Monde avec le temps de 1hXX devant les roumaines Christina Pomacu et Anuta Catuna.

 

Valentina Yagonova, championne du Monde 1995 (photo Le Pays)

 

Lion 1995 Page 12 Roumaines Belfort Mag Oct

 

 

C’est la Roumanie qui remporte le Championnat de Monde par équipe devant la Russie et à nouveau le Japon.

 

Les roumaines championnes du Monde 1995 (photo Belfort Mag)

 

 

 

La Française Zaiha Dahmani finit à une très bonne 8ème place avec le temps de 1h11’28 ‘’. Elle permet à la France de décrocher la 4ème place du Championnat du Monde par équipe, en compagnie de Nadia Prasad (21ème) et Nicole Lévêque (27ème).

Lion 1995 Zaiha Dahmani Le Pays 2 oct

 

 

 

Zaiha Dahmani au bout de l’effort (photo Le Pays)

 

 

 

 

Lion 1995

Par moins de 4200 concurrents se sont pressés pour sinon gagner, mais participer à l’épreuve du Lion 1995 ayant été ouvert par les courses internationales. Dès le départ, surprise, un coureur part seul en laissant les autres concurrents comme scotchés au macadam ! Toujours en tête au 4ème kilomètre et sur les temps réalisés par les internationaux de la catégorie précédente, cet inconnu au bataillon est l’italien Damiano Polti *.Il précède un groupe de 8 coureurs emmenés quelques mètres devant par le marocain Ali El Kharrat.

*NA (info d'un lecteur du blog) : Damiano Polti deviendra Champion d'Europe juniors d'athlètisme sur le 10 000 mètres en juillet 1995 à Nyiregyhaza en (Hongrie.

A Nommay, le marocain est seul devant avec une avance de 15 secondes sur ses poursuivants dont toujours l’italien avec le sochalien Pascal Simon et Marc Tirole. L’écart grossit de plus en plus au fil des kilomètres pour lui permettre d’arriver seul et ainsi franchir la ligne d’arrivée avec une confortable avance de 35 secondes sur son poursuivant.

Lion 1995 El Kharrat Le Pays 2 oct

Ali El Kharat remporte le Lion 1995

Ali El Kharat remporte le Lion 1995 en réalisant le temps de 1h05’45’. Malgré sa victoire, le marocain regrettait de ne pas avoir pu participer à la course des As, faute à la non inscription du Maroc à ce Championnat du Monde.

C’est le pontissalien Philippe Monnier qui fort d’une belle remontée dans le final, prend la deuxième place devant l’italien D. Polti. Les régionaux, Marc Tirole, Pascal Simon prenant les 4ème et 5ème places.

Lion 1995 Bénédicte Molle ER 2 oct

 

 

Côté féminine, la manosquine Bénédicte Molle remporte le titre du Lion 1995 féminin. Elle s’est retrouvée rapidement seul en tête et a su gérer les difficultés de la course avec l’expérience acquise l’année précédente où elle avait beaucoup souffert.

 

Bénédicte Molle, la championne Lion 1995 (photo ER)

 

Seule la kényane ??? puis la suissesse Elisabeth Krieg tentèrent de la rattraper sans résultat. Cette dernière prenant tout de même la 2ème place.

2001 Championnat de France

Pour la 2eme fois, Belfort organise le championnat de France du semi-marathon lors du Lion 2001. Comme l'objectif est de mettre les athlètes dans les conditions de réussir le meilleur chrono, le départ est donné depuis Belfort en direction de Montbéliard.

Lion 2001 Coureurs Le Pays 25 sept R

179 concurrents s’étaient présentés à 13h30 sur la ligne de départ. Le futur vainqueur de l’épreuve du championnat de France est Abdelgani Lahlali qui, avec deux coéquipiers du club de l’Olympique de Marseille sont présents dans le groupe de 8 coureurs qui ont pris les affaires en main (plutôt aux pieds…) depuis le départ.

Lion 2001 Abdelgani Lahlali Le Pays 25 sept R

Aldelgani Lahlali dans le groupe de tête (photo Le Pays).

En arrivant dans la Cité des Princes, il allonge encore sa foulée pour se détacher et franchir la ligne d’arrivée avec un temps de 1h02’40’’.  Derrière lui, pour 4 petites secondes, Mohamed Serbouti se voit destitué de son titre de champion de France acquis l’année précédente ! Sur ces talons, David Ramard finit à 2 secondes et prend la troisième place. La surprise vient de la sixième place du Marocain Moulay Ali Ouadih qu’on attendait à une autre place; la faute à un départ difficile lié à une perte d’une chaussure !

Lion 2001 Abdelgani Lahlali Le Pays 5 sept R

 

 

Pour son seulement deuxième semi-marathon, Abdelgani Lahlali devient Champion de France (photo Le Pays).

 

 

 

 

 

A 14h15, ce sont les 81 féminines qui prennent le départ. C’est la tourquennoise Zahia Dahmini qui veut cette victoire et, ne laisse personne mener le train dès la ligne franchie. Déterminée, elle gère bien la distance et remporte le titre de Championne de France avec un temps de 1h13’42’’. Sa dauphine, Hafida Gadi pointe avec un écart de 10 secondes.

 Lion 2001 Zahia Dahmani 1ère féminine Le Pays

 

 

 

Zahia Dahmani, championne de France 1994 (photo Le Pays)

 

 

 

 

Si le Championnat de France est l’attractivité pour les pros, le Lion traditionnel est aussi l’épreuve du jour pour plus de 3300 concurrents. A 15h10, les premiers partent pour les pas des pros.

Lion 2001 Départ Le Pays 5 sept R

C’est Raymond Forni qui a donné le départ du semi-marathon Lion 2001 (photo Le Pays).

Concernant le semi-marathon ‘’populaire’’, c’est Hicham Aboutarik du FC Sochaux qui reste maître sur ses terres et gagne l’épreuve côté masculin avec un temps de 1h08’52’’.

Lion 2001 Hicham Aboutarik Le Pays 23 sept R

Parti en tête dès le premier kilomètre, il devance le sochalien Christophe Ledoux (1h09’51’’) et Philippe Wagner de l’ASPTT Mulhouse (1h10’31’’).

 

Hicham Aboutarik le vainqueur du Lion 2001 (photo Le Pays)

 

Pour les féminines, c’est l’alsacienne Françoise Joly qui remporte le Lion 2001 lors de troisième participation. Elle devance Pascale Menigoz et ???

Deux autres disciplines sur roues se sont déroulées sur route; le roller et le roller ski (avec bâtons). Ce dernier est intégré dans les préparations de ski de fond. Laurent Monfort le leader français de la discipline et Karine Philippot la régionale ont remporté leur épreuve respective en moins de 38 minutes.

Lion 2001 Karine Philippot Le Pays 23 sept R  Lion 2001 Roller Le Pays 25 sept R

Karine Philippot et des concurrents en roller (photo Le Pays)

Pour la catégorie Roller, ce sont le strasbourgeois David Kalejalye et la cadette seine-et-marnaise Magalie Prist qui se sont appropriés les victoires dans leurs catégories.

Lion 2001 Rollers Le Pays 25 sept R

Les Rollers sont lancés… (photo Le Pays)

Cette 18ème édition du Lion accueillant le Championnat de France est une grande réussite car pas moins de 4131 athlètes (record battu) y ont participé; 848 pour le titre, 2805 pour le semi-marathon traditionnel,  219 rollers, 59 rollers-skieurs…  

Lion 2001 Commentaires Le Pays 22 sept R

Dans le peloton des anonymes (photo Le Pays)

Ce millésime 2001 fut une nouvelle fois une grande réussite. Le seul empêcheur de courir en ligne fut la météo plutôt maussade voir pluvieuse…

Records à battre

Côté masculin, c’est le kényan David Kiptum qui détient le record acquis en 1998 avec le temps de 1h 54 secondes dans le sens Belfort-Montbéliard. A noter aussi, le quintuple vainqueur des Lions de 2007 à 2011, le kényan Luka Kanda. Un dernier record va être extrêmement difficile voir impossible à battre… a moins d’être français, pas évident ! Le Lion est devenu le terrain de chasse… des kényans qui depuis 1995 s’approprient la 1ère place voir les suivantes sauf l’année dernière où le burundais Ezechiel Nizigiyimana les surprend et en 2001 où c’est la Marocain Hicham Aboutarik qui remporte l’épreuve ! La dernière victoire française remonte à 1989, c’est le réunionnais Jean-Louis Prianon qui avait remporté l’épreuve.

Côté féminine, c’est la russe Valentina Yegorova qui détient le record de la distance avec la performance de 1h09’58’’ acquise lors du Championnat du Monde du semi-marathon de 1995. Il faut remonter à 2002 pour retrouver une française avec la victoire, Hafida Gadi. Là aussi, les kényanes ont elles aussi chassé et emporté sept trophées sur les dix dernières années.

Comme quoi le lion doit se faire tout petit quand le Lion est de sortie !

Lion 2013

Pour le 30ème anniversaire, le Lion est reconduit pour la troisième fois comme épreuve du Championnat de France, après 1994 et 2001; une juste récompense pour les organisateurs en leur offrant un joli cadeau d’anniversaire.

Logo Lion Belfort 2

En ce dimanche 22 septembre, le départ sera donné à 14h45 à la Roselière à Montbéliard avec arrivée place de la Révolution à Belfort, au pied du Lion.

Cette année, les kényans vont tenter de reprendre le titre perdu en 2012 suite à la victoire de le burundais Ezechiel Nizigiyimana, à nouveau présent en 2013 pour renouveler son exploit face à ses adversaires des ‘’hauts-plateaux’’. 

Lion 2013 Ezechiel Niziglylmana ER 19 sept R

 

 

 

 

Le burundais Ezechiel Nizigiyimana, vainqueur en 2012 (photo ER)

 

 

 

 

Par contre, la kenyane Léonidah Mosop devrait pourvoir conserver son titre acquis, lui aussi, l’année dernière.

Le premier français qui franchit la ligne d'arrivée face au Lion de Belfort sera ainsi sacré Champion de France; de même pour la féminine.

Programme

Lion 2013 Affiche

A la base nautique de Brognard :

8h00 Randonnée pédestre sur 5, 10 et 20 km

9h00 Marche nordique sur 10 km et initiation 

Lion 2013 Affiche Mini Lion

 

 

Dans Montbéliard, le mini Lion en association avec l’UNICEF :

 

Départ à 13h45 des Jeunes de 10-11 ans, course sur 1 km.

Départ à 14h05 des Jeunes de 12-13 ans, course sur 2 km;

 

 

                        Affiche du mini Lion

 

 

A partir de Châtenois, arrivée à Belfort. Départ à 13h45 du 10 km (label national).

A partir de Montbéliard, arrivée à Belfort. Départ à 14h45 Championnat de France et Lion 2013 masculin et féminin.

A partir d’Andelnans, arrivée à Belfort. Départ à 14h50 de La Féline (5 km réservée au féminine de plus 16 ans)

Comme chaque année, le Lion est aussi une fête pour marier spectateurs et coureurs. Tout le long du parcours, les athlètes seront accompagnés sur leur passage d’animations (bands, harmonies, clown, acrobates, échassiers…). Pas moins de 30 animations sont prévues…

Il ne faut surtout pas oublier aussi les quelques centaines de bénévoles qui font la réussite de la manifestation.

5500 concurrents sont attendus pour cette trentième édition du Lion 2013.

Il n’est pas interdit aux spectateurs de chausser leurs baskets…

Sur la foulée... faire un pas vers les collections

Le graphiste belfortain Jean-Marie Petey a réalisé deux cartes sur cette manifestation en 1998 et 2000.

IMG_5784 R   CPM Lion 2000 JM Petey 001

Carte postale de 1998 (Archives Municipales, collection JM Petey)

D'autres objets ont immortalisé cette manifestation sportive... 

  Médaille Semi-Marthon   Pin's Semi-Marthon

Ci-dessus la médaille du Lion (année ?) et le pin's émis en 1995 (?)

 

Site du Lion : http://www.lelion.org/

NB : Les chiffres de participation ne sont pas fermes étant donné les informations contradictoires suivant les sources; il faut les prendre comme des niveaux.

Références : Revues municipales Belfort Mag et ses précédentes versions (Archives Municipales), L’Est Républicain (ER) et Le Pays, site Wikipedia et autres.

JM

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

En cliquant sur les photos, vous pouvez les agrandir.

Appendice

(1) Label IAAF : International Association of Athletics Federations (ou l’Association internationale des fédérations d'athlétisme) est l’organisme chargé de régir les fédérations d'athlétisme et d'organiser les compétitions internationales mondiales. Fondée le 17 juillet 1912 à Stockholm, par les 17 fédérations nationales d'athlétisme membres de la Fédération internationale d'Athlétisme Amateur ayant participées aux Jeux Olympiques. Son siège fut Londres puis Monaco en 1993. Aujourd’hui, 213 fédérations y sont membres.

                    ---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---