MAJ le 20 juillert 2020

Ce nouveau billet ouvre ou plutôt complète une série débutée par l’article rédigé en avril 2013 sur l’inauguration du Monument des 3 Sièges de Belfort, le 15 août 1913, qu’on pourrait intituler ‘’Il y a 100 ans…’’. Mais un article peut être commun à plusieurs items ou familles (appelées catégories dans le blog) comme ce nouveau billet car il parle aussi des médailles...

CPA Belfort Lt Gourlez Croix de guerre 21 Janv 1914

Carte postale Remise de médaille au lieutenant Alexandre Gourlez

Cette cérémonie militaire se déroula sur la place de la République de la Cité du Lion, sous un plafond nuageux bas laissant tomber quelques flocons.

NA : En fin de texte, un lien permet d’accéder à l’article.

Cérémonie militaire place de la République

Le 21 janvier 1914, se déroula une importante remise de médailles militaires sur la Place de la République de Belfort, sous les ordres du Général de division Claude Thévenet*, gouverneur de la place.

Bio Général Thévenet

Cette cérémonie fut immortalisée par l’édition de plusieurs cartes postales ou cartes photos, dont la remise de La Croix de la Légion d’Honneur (texte relevé sur les cartes postales) à deux aviateurs.

Ils ne furent pas les seuls récipiendaires lors de cette cérémonie.

Petit retour sur cet événement

La cérémonie débuta à 13 heures sous quelques flocons de neige, sur la Place de la République devant le tout nouveau Monument des Trois Sièges.

Belfort CPA 10 Place République Monument 3 Sièges Palais Justice Salle des Fêtes 234

Carte postale Monument des 3 Sièges (coll. JM)

Pour ces remises de décorations, chaque régiment d’infanterie était représenté par un bataillon avec ses couleurs ainsi qu’une délégation des autres corps d’armée présents dans la Place.

Le Général Thévenet arriva sur son cheval accompagné du général Louis Curé, commandant de la 14e Division, du général Noël Dumas, commandant de la 28e Brigade, du Lieutenant-colonel Claude Martinet et des officiers d’état-major escortés par les Dragons.

Pendant la Marseillaise jouée par les musiques, ils passèrent en revue les troupes et vinrent saluer les Défenseurs de Belfort sur leurs piédestaux.

place république 1913-18

Carte postale illustrée Monument des 3 Sièges (coll. JM)

Les porte-drapeaux des régiments des 35e, 42e, 171e et 172e de Ligne, les étendards du 11e Dragon et du 9e Régiment d’artillerie s'étaient rangés devant le monument face à la Préfecture.

CPA Belfort Drapeau 35ème  CPA Belfort Drapeau 42ème

Cartes postales retraçant les faits des régiments du 35e et 42e (coll. JM)

Les récipiendaires s'étaient placés devant les drapeaux et les officiers derrière.

CPhoto Belfort Cérémonie médailles 42ème 21 Janv 1914 recto

Carte photo de la cérémonie, présentation du drapeau du 42e (coll. Privée)

NA : Cette carte photo a pu être identifiée suite à la réalisation de cet article; la configuration des lieux, la présence des militaires et surtout la météorologie ont permis de la dater.

(Ajout janvier 2016)

NA : En ce mois de janvier 2016, avec la découverte de la carte postale ci-dessous, j'ai ainsi confirmation de mon hypothèse. Le cliché est légèrement décalé sur la droite.

Belfort 1914 01 21 CPA Remise médaille Drapeau 42e

Carte postale de la cérémonie, présentation du drapeau du 42e (coll. Privée)

On voit à gauche, la Salle des Fêtes qui fut terminée en 1913.

Le Général Thévenet remit les décorations en commençant par la Légion d’Honneur* au rang d’Officier au Colonel Henri Bonfait, commandant le 42e Régiment d'infanterie.

Médaille Officier Légion d'Honneur R

La médaille de la Légion d’honneur de rang Officier

*Légion d’Honneur : L’ordre national de la Légion d’honneur fut institué par Napoléon Bonaparte, le 19 mai 1802; elle est la plus haute décoration honorifique française. Elle récompense les civils et militaires qui ont rendu ‘’un mérite éminent’’ à la Nation. Le nombre de ‘’légionnaires’’ est limité à 125000 décorés vivants depuis 1962, sous le Général de Gaulle.

La Légion d’honneur est composée de cinq ordres : Chevalier, Officier,  Commandeur, Grand officier et Grand-croix.

La croix a été remise également à des régiments, des établissements d’enseignement du supérieur. Des institutions (école, entreprise, association…).

La cérémonie se poursuivit, le général accrocha celle au rang de Chevalier au Commandant Petit, du même régiment, au médecin-major Romary, au Capitaine Vauthier du 11e Dragon, au chef de musique Roinette du 42e Régiment d'infanterie.

Médaille Chevalier Légion d’Honneur R

La médaille de la Légion d’honneur de rang Chevalier

Vint ensuite la remise de décoration aux deux aviateurs, en premier au lieutenant Marcel Boucher de l'escadrille BL10.

CPA Belfort Lt Boucher Croix de guerre 21 Janv 1914

Carte postale Remise de la médaille au lieutenant Marcel Boucher (coll. JM)

La fiche précédemment présente a été retirée, elle concernant le Lieutenant Max Boucher et non le Lieutenant Marcel Boucher; nouvelle fiche à établir  après avoir trouvé les informations ad hoc !

Puis au lieutenant Alexandre Gourlez

1914 01 21 Belfort CPA Lt Gourlez Croix de guerre CPhoto

Carte photo Remise de la médaille au Lieutenant Alexandre Gourlez (coll. JM)

NA : Cette carte photo a pu être identifiée suite à la réalisation de cet article; la configuration des lieux, la présence des mêmes militaires et la météorologie ont permis de la dater.

Bio Lieutenant Gourlez

Les nominations des deux lieutenants, à cet ordre, furent attribuées le 31 décembre 1913.

La cérémonie se poursuivit avec la remise de la Médaille Militaire*.

*Médaille Militaire : C’est une décoration instituée le 22 janvier 1852 par Bonaparte pour récompenser les militaires ou assimilés non-officiers, les régiments et à titre exceptionnel les généraux ayant commandé en chef devant l'ennemi et des étrangers. Elle ne possède pas de grade. Elle a évolué à trois reprises (1870, 1946 et 1958).

Elle est parfois appelée Médaille des braves ou bijou de la nation.

Médaille Militaire R

Le général Thévenet remit cette décoration à l’adjudant-chef Comte du 171e, au gardien de batterie Gilliotte, à l’adjudant Zerling de l’infanterie de la coloniale, au brigadier de gendarmerie Liollier de Montreux-Château, au brigadier Siran de la gendarmerie tunisienne, au brigadier Valentin des douanes et au gendarme Pierson de la gendarmerie de Lachapelle-sous-Rougemont.

Après la remise des médailles, le Général Thévenet remonte à cheval avec ses officiers et assiste, devant le café Le Glacier, au défilé des troupes précédées du Général Rouquerol adjoint au Gouverneur.

CPhoto Belfort Cérémonie médailles 21 Janv 1914

Carte photo Fin de la cérémonie (coll. JM)

NA : Cette carte photo a pu aussi être identifiée suite à la réalisation de cet article; la configuration des lieux, la présence des militaires, l'article de presse et la météorologie ont permis de la dater.

Cette cérémonie s’était déroulée devant une assistance importante de spectateurs et en présence des autorités civiles de la ville.

Epilogue

Cette article sur cette cérémonie a eu deux conséquences, d'une part d'identifier la date de deux cartes photos éditées à cette occasion et d'autre part être à l'origine d'un autre article traitant du début de l'aviation à Belfort.

NA : Ci-dessous, un lien permet d’accéder à l’article.

JM

Liens pour accéder aux articles cités 

Inauguration du Monument des 3 Sièges: Cliquer ici

Le début de l'aviation à Belfort : Cliquer ici

Références presse : Brochure ‘’Autrefois l’Aviation à Belfort’’ (André Larger), Revue Horizon de la Chambre de Commerce n°4 de 1984, le journal La Frontière, le Dictionnaire biographique du Territoire de Belfort

Références Web : les Sites Wikipédia, Léonore des Archives Nationales, asoublies1418.fr, divers autres Sites…

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

En cliquant sur une photo, vous pouvez l’agrandir.

---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---