33, bien que ce nombre entier fasse plus penser aux médecins qu’aux jardiniers, il est le numéro de l’édition 2016 de Belflorissimo !

Le thème de cette année est intitulé ‘’Fleurs savoureuses’’. Ce titre est un double clin d’œil, avec d’une part, la relation étroite entre jardin et cuisine, qui conte fleurette à l'autre ? Et d’autre part, le titre rappelle le nom de la rivière traversant Belfort, la Savoureuse.

Affichee Belflorissimo 2016

Affiche de l’édition Belflorissimo 2016

Comme depuis plusieurs années, je vous propose de partir à la découverte des massifs, réalisés par les mains vertes de plusieurs entités, qui sont dressés de l’entrée du faubourg de France à la Place d’Armes.

Le faubourg de France

Cette année, ce sont les Espaces verts de la ville qui ouvre le bal, ils se sont approprié la première partie du faubourg de France; en premier lieu, l’espace devant le magasin de jeux vidéo fermé depuis quelques semaines, certainement faute de ne pas avoir suffisamment de gamers comme clients.

Massif des Espaces verts de Belfort

Les jardiniers proposent un menu à l’envers… pour débuter, la pièce montée qui à l’heure de la photo est toujours entière… Pourquoi ne pas avoir piqué les bougies ‘’33’’ au-dessus de ce dessert végétal ?

IMG_24805R

Le massif suivant, installé devant la Cordonnerie Parisienne qui n’a toujours pas trouvé le pied d’un acheteur où plutôt d’un locataire*, du certainement à un problème de Téléphone, propose des plateaux de saveurs.

*Décodage : Locataire est un morceau du groupe Téléphone et le magasin appartient au bailleur Territoire d’Habitat.

IMG_24807R

Ces mosaïques de couleur sont autant de tentation mais sans être des palettes à la diable…

IMG_24808R  IMG_24809R

Pour leur 3ème massif, les jardiniers ont eu une pensée

IMG_24810

pour les anciennes épiceries où trônaient de nombreux bocaux aux contenus très variés.

IMG_24811

Ils étaient un bon moyen de conserver les aliments secs ou cuits. Les friandises y étaient conservées évitant les petites mains aimantées…

IMG_24812  IMG_24813

Après ces sucreries, il est temps de se rafraichir !

La créativité des jardiniers des Espaces verts belfortains étant sans limite, le massif suivant à deux pas de la boutique Joko spécialisée en boissons chaudes avec ses nombreuses variétés de cafés et de thés, simule 4 verres contenant une boisson glacée avec leur paille.

IMG_24815

IMG_24814  IMG_24816

Pour rester dans la continuité des pots, la composition suivante est dédiée aux abeilles. Le tonneau est aujourd’hui un peu démesuré au regard du miel pouvant être récolté…

IMG_24819

Les abeilles manquent actuellement de pot, comme les apiculteurs, suite à  l’utilisation importante de pesticides qui contribue peu à peu à tuer un de nos principaux polinisateurs.

IMG_24823  IMG_24821

Depuis 2012, une association européenne Pollinis milite pour une agriculture durable prenant en compte aussi notre environnement dont les autres espèces comme les abeilles.

A côté du tonneau, trône un Callistemon citrinus, un bel arbuste au port altier et aux belles inflorescences rouges

IMG_24820

La première partie du faubourg de France se termine avec le dernier massif des Espaces verts. Sa symbolique, je dois l’avouer m’échappe !

IMG_24825

On peut supposer que sont représentées les méandres de la Savoureuse, mais qu’elle est la signification de ces boules en verre ?

IMG_24827  IMG_24826

Après l’intersection avec la rue des Capucins, de nouveaux massifs sont à découvrir.

Massif du spécialiste de maçonnerie paysagère Techno-Vert

Le premier situé devant chez Devred est l’œuvre de l’entreprise belfortaine de maçonnerie paysagère Techno-Vert.

IMG_24828

Une composition où de grandes bûches entourent une cuisinière en son centre…

IMG_24830

Apparemment le préposé au fourneau a décidé de pimenter les saveurs d’une recette végétarienne !

IMG_24833  IMG_24832

Massifs du Lycée agricole de Valdoie

Comme chaque année, le Lycée agricole de Valdoie est venu montrer son savoir vert avec six nouvelles compositions au cordeau avec le thème imposé. A souligner l’effort pédagogique pour présenter leurs réalisations.

IMG_24843

Avec ce premier massif en harmonie avec les couleurs du nouveau bijoutier Histoire d’Or, les élèves ont réalisé une dualité avec d’une part un parterre de pique-nique.

IMG_24837

et d’autre part, une composition à thème gastronomique. Les jeunes maîtres queux se devaient de se mettre au diapason pour faire chanter le piano !

IMG_24841

Avec le second massif devant l’ex magasin Virgin, là aussi un problème de téléphone car devenu aux abonnés absents, la thématique cuisine est clairement affichée avec un nouveau piano mais point musical quoi que, n’est-il pas capable de faire chanter les casseroles…

IMG_24845R

Ces mets en cuisson ne manqueront pas d’herbe !

IMG_24844R

Avec le massif suivant, les élèves du lycée agricole ont tenté de décrocher du crédit… Agricole en proposant leurs confitures au chaudron magique au regard du format des vérines déposées sur les étagères.

IMG_24846

Comme Francis, j’ai constaté ‘’qu’il n’y a même pas d'abeilles sur les pots de confiture’’ malgré que l’on soit à quelques mètres de leur ruche, Les Abeilles…

IMG_24849

Avec leur cinquième massif, on découvre un alambic pour permettre la distillation de…

IMG_24855

mystère, aucun indice ne permet de déterminer de quel fruit, il s’agit. Le casier désespérément vide, n’apporte pas d’aide non plus…

Le dernier massif des élèves du lycée agricole, placé devant Etam, représente la macération.

IMG_24863

De nombreuses sortes de contenants assument cette fonction, tonneaux, bocaux, verrines et bouteilles.

IMG_24859R

Les précieuses conserves sont entreposées sur les rayonnages d’un meuble type garde-manger assurant leur protection contre les maraudeurs potentiels…

IMG_24860  IMG_24861

Massif des écoles élémentaires Louis Aragon et Victor Schœlcher,

Le massif suivant est proposé par les élèves des écoles élémentaires Louis Aragon et Victor Schœlcher, accompagnés par le lycée agricole.

Implanté justement devant la pharmacie Lafayette, il se compose de deux parties avec d’une part une prairie fleurie,

IMG_24865  IMG_24866

Et d’autre part, une serre pour cultiver des fleurs.

IMG_24869  IMG_24867R

Massif de la Maison de quartier des Forges

A la hauteur de Séphora, le massif réalisé par les mains vertes de la Maison de quartier des Forges est dédié… à la violette

IMG_24879

Saine concurrence ou essence mise en tête de gondole, allez savoir !

IMG_24874

IMG_24875  IMG_24877

IMG_24878R  IMG_24876

Massif de la ville d’Essert

Devant le Colombus Café,  La ville d’Essert s’est mise à table!

IMG_24880

Pour passer un bon moment, un pique-nique n’est-il une bonne idée ?

IMG_24881

Nous voici à l’approche de la place Corbis, pour découvrir le dernier massif du faubourg de France.

Massif de l’Association des jardiniers ouvriers

IMG_24882

L’Association des jardiniers ouvriers cherchant du blé a mis la nappe du dimanche pour dresser leur table en l’honneur des invités potentiels, pourquoi pas les banquiers de la banque LCL…

IMG_24884

Avec ce soleil étincelant, il ne faut pas se priver de sortir le barbecue !

IMG_24888

Avant de poursuivre notre visite végétative, un coup d’œil sur l’entrée du marché aux fleurs qui a drainé de nombreux professionnels pour satisfaire les mains terrifortaines ou des départements limitrophes.

IMG_24890

Pont Carnot

Sur le pont Carnot, cette année, les compositions florales sont passées du nord au sud. Voulait-on les rendre plus Savoureuses ?

Massif du fleuriste Blanc

En premier, une très belle table de banquet est dressée, par il me semble le fleuriste Blanc.

IMG_24894

Sièges confortables pour profiter de ce repas gargantuesque…

IMG_24896  IMG_24898

Plats aux couleurs chatoyantes… pour des mets aux fleurs savoureuses.

IMG_24897  IMG_24901

Un coup de chapeau à cette remarquable réalisation…

IMG_24893  IMG_24900R

Massif du fleuriste Natur’Art de Valdoie

Le deuxième massif dressé sur le pont sur la Savoureuse est du à la fleuriste valdoyenne Natur’Art qui a réalisé une pseudo corne d’abondance qui est en réalité un cornet de glace.

IMG_24903  IMG_24904

Plusieurs parfums sont proposés mais très difficile à gouter !

IMG_24905

Le Boulevard Carnot

Le début du boulevard est dédié aux massifs réalisés par les villes jumelées à la Cité du Lion.

Massif de la ville de Leonberg

A la hauteur du nouveau magasin de Gillet Lafond, Dress Code, les jardiniers allemands de la ville de Leonberg ont réalisé une cour intérieure.

IMG_24909

Deux tables sont dressées avec leurs chaises pour profiter d’une cuisine aux saveurs fleurées.

IMG_24915  IMG_24912

Massif de la ville de Delémont

Les jardiniers suisses de Delémont proposent une cuisine au chaudron accompagnée d’une école botanique présentant de nombreuses variétés de plantes à consommer.

IMG_24918

Leur massif, installé devant le maroquinier Le Lézard, comprend deux parties, la première avec son chaudron destiné à la cuisson,

IMG_24919

et d’autre part, la seconde structurée sous la forme de présentoirs à étage via des casseroles pour accueillir les différentes plantes pouvant être utilisées en cuisine.

IMG_24917R  IMG_24923R

Massif du paysagiste Jonathan Nature d’Auxelles-Bas

A la hauteur du voyagiste Eko Travel, la composition du paysagiste auxellois Jonathan Nature met en scène un bouquet de fleurs.

IMG_24925

Cette floraison exubérante s’appuie en partie sur des assiettes.

IMG_24927R

Massif des fleuristes du Coquelicot

Traversons le boulevard pour découvrir le massif élaboré par les fleuristes du Coquelicot de Belfort mais aussi ceux d’Essert.

Le massif proposé combine végétation horizontale et 3 mats verticaux formant d’une certaine manière, un voilier.

IMG_24929

Par contre, il m’est difficile d’effectuer le lien avec le thème de Belflorissimo 2016, ‘’Fleurs savoureuses’’ ! Quoi que…

IMG_24933

Car pendant les horaires d’ouverture du magasin, des tables et des sièges apparaissent pour présenter des menus floraux.

P1250401

(Photo BF)

Massif du paysagiste Le Savoir Vert à Bavilliers

Le dernier massif du boulevard Carnot, à la hauteur de la banque Groupama, a été élaboré par le paysagiste bavillièrois Le Savoir Vert. La scénographie mise en œuvre est assez épurée, là aussi, il est assez difficile de trouver le lien avec le thème proposé cette année…

IMG_24937

IMG_24939

Place de République

A la fin du boulevard Carnot, nous débouchons sur la place de la République où un seul massif est présent, un petit peu perdu, voir isolé… un deuxième serait un plus devant la préfecture.

Massif de la préfecture

Devant la préfecture, le massif FS* comme Fleurs Savoureuses construit à partir d’une pseudo coquille Saint-Jacques, suggère que l’on se trouve devant une coupe glacée ou plutôt un cocktail avec sa paille et son parasol…

*Désolé, je n’ai pas l’information sur l’entité qui est à l’origine de ce massif. Je suis preneur de l’information.

IMG_24940

Un cocktail de fleurs, pourquoi pas…

IMG_24945  IMG_24944

Place d’Armes

Pour la deuxième année consécutive, un massif est installé sur la place d’Armes entre le kiosque à musique et la mairie. En 2015, il symbolisait le 30ème anniversaire du jumelage des villes de Delémont et de Belfort.

Massif du Comité des Fêtes

Sur la place d’Armes, devant le kiosque à musique face à la mairie, le nouveau Comité des fêtes de Belfort s’est mis au diapason de l’événement avec ce massif ‘’végéto-culinaire’’ !

IMG_24950

Au beau milieu de ce jardin ouvrier dédié aux saveurs, trône une chef sinon à la baguette, tout au moins à la manœuvre. Elle a délaissé son piano pour effectuer sa cuisine aux petits oignons en utilisant l’incontournable moyen de cuisson dès que le soleil pointe ses rayons, le barbecue.

IMG_24948  IMG_24951

IMG_24952  IMG_24953

Les restaurateurs du secteur de la Vieille ville ont une nouvelle mascotte, vont-ils l’adopter ?

IMG_24949

Epilogue

Une nouvelle fois, les différents intervenants ont démontré leur inventivité pour créer ces 36 différents massifs pour Belflorissimo 2016. La majorité d’entre eux ont respecté le thème de cette édition ‘’Fleurs savoureuses’’ en réussissant de très belles compositions.

Programme Belflorissimo 2016 R

Par contre, on peut regretter que le travail effectué pour cette 33ème édition ait manqué d’arrosage car les fleurs ont beaucoup souffert avec les deux premiers journées très chaudes ! Les photos prise dès jeudi en témoignent. Il est vrai que lors des éditions précédentes, le ciel assurait plus souvent que nécessaire cette tâche.

 

Reportage photographique : JM

Pour mémoire, pour revoir les éditions précédentes : Cliquer ici

 

JM

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo ou un document, vous pouvez l’agrandir.

         ---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---