En 2016 le FIMU, le festival belfortain fête sa 30ème édition. Que de notes parcourues au fil de ces milliers de kilomètres de gammes jouées depuis la création du Festival International de Musique Universitaire de Belfort en 1987.

FIMU 2016 Affichette horizontale

Affichette du FIMU 2016

Un peu d’histoire…

Sa première édition est née le dimanche 21 juin 1987, le jour de la Fête de la musique qui elle, avait eu lieu d’ailleurs, la veille, le samedi !

FIMU 1987 Affiche 21 juin 1BF

Affiche du fimu 1987

Le FIMU 1987 se déroula ce 1er dimanche d’été de 10 à 19 heures sur 6 sites de la vieille ville : le kiosque de la Place d’Armes, la cathédrale Saint-Christophe (parvis et intérieur), la mairie (cour intérieure et salle d’honneur), la Tour 41, la Salle de Fêtes et le podium installé place de la Grande Fontaine.

FIMU 1987 Dossier de presse 21 juin Plan BF 2

Plan des différents sites pour les concerts

Ce premier FIMU fut organisé conjointement par les étudiants de l’UTSC (Université Technologique Sévenans-Compiègne) et les services culturels de la Mairie de Belfort, sous la baguette de Jean-Jacques Clair, enseignant à l’université.

CPM Belfort Vieille ville Litho Roger Muhl

Carte postale Lithographie de Roger Muhl ‘’Vieille ville’’ (coll. JM)

Belfort accueillit 400 musiciens et choristes qui participérent activement à la génèse de ce festival, internationnal par la présence de musiciens allemands et suisses. La Cité du Lion avait sollicité la participation des deux villes jumelées avec elle, Léonberg et Delémont.

FIMU 1987 Dossier de presse 21 juin p00 R

Peinture utilisée pour l’affiche, auteur ? (document extrait du dossier de presse, coll. Archives Municipales)

Aux six ensembles français, quatre formations suisses et deux allemandes avaient participé à ce premier FIMU qui avait une coloration très musique classique.

Au kiosque à musique

L’ouverture du festival eut lieu à 10 heures au kiosque à musique avec la Lyre Belfortaine, la plus ancienne société municipale de la région, dirigée par Jean-Pierre Caron, suivie de l’Ensemble de cuivres Da Chiesa de Belfort avec ses musiciens professionnels.

FIMU 1987 Affiche 21 juin 1BF R

Le public était bien présent à ce nouveau rendez-vous belfortain consacré à la musique malgré que la soirée de la veille y était déjà consacré avec la Fête de la musique. Même le soleil était à l’écoute, il avait remplacé la pluie présente le samedi.

FIMU 1987 ER 22 juin p3 bis R1

Le public devant le kiosque (photo ER)

Les musiciens furent reçus à la mairie pour l’inauguration du festival et déjeunèrent au restaurant municipal de la Salle des Fêtes.

Ce ne fut qu’à partir de 14 heures que les groupes universitaires musicaux prirent possession de l’ensemble des sites dédiés au festival et débutèrent le programme du premier FIMU.

CPM Belfort Kiosque & St Christophe

Carte postale du kiosque à musique et cathédrale Saint Christophe (coll. JM)

Au kiosque toujours, ce fut l’orchestre départemental des juniors du Territoire de Belfort avec ses 40 élèves agés de 10 à 20 ans qui répandirent les notes de musiques sur la place d’Armes. L’Ensemble philharmonique d’Angers pris la suite.

A la cathédrale Saint-Christophe

Toujours place d’Armes, mais à la cathédrale Saint-Christophe, ce fut au Chœur universitaire de Berne avec ses 80 choristes d’avoir l’honneur de lancer les vocalises en ce lieu.

CPM Brlfort St Christophe

Carte postale de la cathédrale Saint-Christophe (coll. BF)

Ensuite, le Chœur et l’orchestre de l’université de Bâle avec 115 choristes et musiciens prirent le relais avant de laisser la place à l’Orchestre des élèves de l’Ecole nationale de musique de Belfort avec ses 2 groupes comprenant 46 élèves de 8 à 15 ans, pour ce dernier concert dans la cathédrale.

A la mairie, dans sa cour intérieure, le programme débuta avec l’Ensemble philharmonique d’Angers avant qu’il se produise au kiosque.

CPM Belfort Mairie

Carte postale de la mairie (coll. BF)

Il fut suivi par la formation venue de la Cité des Princes, l’Orchestre des élèves de l’Ecole de musique de Montbéliard avec ses 20 élèves agés de 11 à 18 ans.

FIMU 1987 ER 22 juin p4 R

L’Ecole musique de Montbéliard dans la cour de la mairie (photo ER)

Les pianistes de cette formation poursuivirent le programme avant de laisser la place aux 9 musiciens de l’Ensemble de cuivre des lycées de Léonberg.

A la Salle des Fêtes

A 15 heures, débuta le concert de l’Orchestre de l’ENM (Ecole Nationale de Musique) de Mulhouse avec ses 41 élèves de 11 à 21 ans.

CPM Belfort Salle des Fêtes

Carte postale de la Salle des Fêtes (coll. JM)

La deuxième partie du programme fut avec les 60 étudiants de l’Orchestre de la ville et de l’université de Fribourg.

A la tour 41

Ce fut l’Ensemble de guitares de l’école de musique de Léonberg avec 16 musiciens qui pris possession en premier de la Tour 41.

CPM Belfort Tour 41

Carte postale de la Tour 41 (coll. JM)

Avant de rejoindre la mairie pour présenter une autre partie de leur répertoire, les musiciens jouèrent quelques morceaux sur la terrasse pendant que l’Ensemble de cuivres Da Chiesa de Belfort assura la deuxième partie du programme de l'après-midi.

Au podium place de la Grande Fontaine

Ce fut sur le podium installé sur la place de la Grande Fontaine, près de la fontaine qu’un groupe de rock d’Angers a lancé les hostilités musicales dans ce secteur.

CPM Belfort Place Grande Fontaine

Carte postale de la Grande Fontaine (coll. BF)

Les musiciens de l’Ensemble de cuivres Da Chiesa de Belfort ont pris la relève, afin d’éteindre le feu allumé par les angevins, avec leur programme moins dans les larsens…

FIMU 1987 ER 22 juin p3 bis R2

Les cuivres Da Chiesa de Belfort à la place de la Grande Fontaine (photo ER)

Epilogue

Pour une première, ce Festival International de Musique Universitaire fut une très belle réussite donnant aux organisateurs l’idée de renouveler cette manifestation. Ce qui fut fait l’année suivante du 20 au 22 mai 1988 !

FIMU CPM 1988

 Carte postale du FIMU 1988 (la première carte éditée pour ce festival)

 

Pour mémoire, les autres articles sur ce festival : Cliquer ici

NB : Concernant les formations, j’ai construit cet article à partir des informations issues du dossier de presse. Par contre, apparemment certaines ont fait faux bond au dernier moment, sans pouvoir identifier lesquelles...

Références : Dossier de presse (coll. Archives municipales), Journaux L’Est Républicain et Le Pays.

JM

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo ou un document, vous pouvez l’agrandir.

         ---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---