Après avoir (re) découvert le premier sportif Terrifortain (1) Georges Thurnherr ayant participé aux Jeux Olympiques de Londres en 1908 et d’Anvers en 1920, nous allons continuer cette série avec un autre athlète, Arthur Hermann qui par ailleurs a participé à l’olympiade d’Anvers avec lui au Concours Général par équipe de gymnastique. 

Arthur Hermann, comme Georges Thurnherr (2), est né en Alsace plus précisément à Mulhouse le 16 octobre 1893; sa famille, elle aussi s’installa à Belfort pour ne pas rester sous le joug des prussiens.

CPA Mulhouse Gruss

Carte postale Mulhouse

Très jeune, dès l’âge de 9 ans, il s’inscrit à la société de gymnastique L’Alsacienne et rejoindra rapidement sa rivale La Belfortaine, dès 1902, dirigée par Emile Parrot (3).

Arthur Hermann RM n°6 Juin 1967 BF

Ces débuts prometteurs

Cette société de gymnastique devient un véritable vivier où de nombreux athlètes vont progresser et obtenir de nombreux trophées lors des compétitions régionales, nationales et internationales. Arthur Hermann fut l’un d’eux.

La Belfortaine Fête de nuit 19 08 1922 p4R

Le coq, symbole de La Belfortaine

Les 15 et 16 juillet 1911, il participa à la Fête Fédérale* de gymnastique organisé sous l’égide de l’USFG (Union des Sociétés de Gymnastique de France) (4)  qui se déroula à Caen.

*Fête Fédérale : Fut l’équivalent du Championnat de France où le Président de la République était généralement présent, donnant ainsi l’importance portée à cette discipline sportive par la nation.

CPA Caen Fête Fédérale 1911

Carte postale de la 37ème Fête Fédérale de gymnastique à Caen

Pour sa première participation à cette rencontre nationale, il obtint le 15ème Prix simple, un excellent début à ce niveau de compétition.

Au sein de l’équipe de La Belfortaine, il va participer à l’obtention du 1er Prix d’excellence délivré lors de la 38ème Fête Fédérale qui se déroula du 6 au 9 avril 1912 à Tunis.

CPA Tunis Fête Fédérale 1912

Carte postale Tunis 1912, 38ème Fête Fédérale

A titre individuel, il se classa à la 23ème place des Prix simples.

En 1913, la Fête Fédérale se déroulait du 10 au 13 mai à Vichy. Arthur Hermann obtint le 21ème Prix simple.

CPA Vichy Fête Fédérale 1913

Carte postale 38ème Fête Fédérale à Vichy en 1913

Fort du niveau atteint et la régularité de ses prestations, doublé d’une volonté à s’impliquer dans son club, il prit la fonction de moniteur adjoint et encadra les jeunes gymnastes de La Belfortaine.

1914, performance nationale et armée

L’année suivante, notre belfortain va s’élever dans la hiérarchie nationale de la gymnastique. Lors de sa participation à la 40ème Fête Fédérale qui se déroula en terre bretonne du 30 mai au 2 juin, à Rennes, où il va prendre le 5ème Prix simple, son meilleur résultat et de loin, à cette compétition nationale annuelle.

CPA Rennes Fête Fédérale 1914

Carte postale Rennes 1914, 40ème Fête Fédérale

Mais l’arrivée de la Première Guerre Mondiale va sinon interrompre tout au moins freiner sa progression dans cette discipline où il excelle malgré un petit gabarit.

Mobilisé dans le 147ème Régiment d’infanterie, il reviendra avec le grade d’aspirant, il pourra à nouveau s’adonner à sa passion.

CPA Sedan Quartier MacDonald 147ème RI

Carte postale Sedan Quartier Macdonald (147ème RI)

1920, sélectionné pour les Jeux d’Anvers

Après cette période dramatique, Arthur Hermann va être obligé de se réapproprier ses qualités de gymnaste pour revenir dans la strate des leaders de la discipline.

Au niveau national, il va participer à la 42ème Fête Fédérale qui se déroulait les 3 et 4 avril à Nice. Il y obtint, tout de même, le 24ème Prix simple.

CPA Nice 42e Fête gymnastique Paul Deschanel

 

 

Avec ses partenaires de La Belfortaine, il va décrocher le 1er Prix d’Excellence couronné. De plus sa société fut sélectionnée pour effectuer une exhibition devant Paul Deschanel, le Président de la République, le lundi après-midi.

 

Paul Deschanel, le Président de la République

 

1920, sélectionné pour les Jeux d’Anvers

Grace aux résultats de La Belfortaine et à ses propres prestations, la dernière étant sa 24ème place à la Fête Fédérale en avril à Nice, il obtient comme son ainé, Georges Thurnherr, un billet pour participer au concours de Joinville le 25 juillet 1920. 35 concurrents étaient invités à se mesurer pour les 9 places qualificatives pour participer aux Jeux Olympiques d’Anvers. Ils vont tous les deux décrocher le sésame tant convoité; Arthur Hermann s’assurant la 4ème place.

CPA Joinville Ecole Normale de Gymnastique

Carte postale Joinville Ecole Normale de gymnastique

Aux deux qualifiés à Joinville, quatre autres gymnastes de la Belfortaine furent invités par l’USFG (Union des Sociétés de Gymnastique de France) à rejoindre l’équipe de France pour former la section de 24 athlètes devant effectuer la démonstration de la gymnastique française. Ces autres terrifortains étaient Henri Hermann, le frère, Albert Hilbert, Alfred Droesch et Albert Goepfert.

Pour accompagner les belfortains, Emile Parrot est lui aussi invité pour les encadrer à ces Jeux Olympiques d’Anvers.

Les six athlètes et leur moniteur-chef rejoignirent les 24 gymnastes de La Maubeugeoise qui fut la formation sélectionnée pour former l’Equipe de France sous les ordres du moniteur général français Georges Paillot.

RM n°6 Juin 1967 p18 Qualifiés JO 1920

La Belfortaine à Anvers (photo RM n°6 Juin 1967)

(1) Albert Goepfert, (2) Alfred Droesch, (3) Albert Hilbert, (4) Henri Hermann, (5) Georges Thurnherr, (6) Arthur Hermann, (Au centre) Emile Parrot

Dans le cadre de sa préparation pour les Jeux d’Anvers, le belfortain participa le dimanche 15 août au 1er concours organisé par la Fédération du Haut-Rhin où il se classa à la 8ème place en 1ère catégorie.

1920, Jeux olympiques à Anvers

Ce fut la ville d’Anvers qui fut choisie par le CIO (Comité International Olympique) pour organiser les Jeux Olympiques de 1920.

Télécarte Japon Affiche JO 1920 Anvers

Pour les informations générales sur ces jeux, voir l’article : Cliquer ici

Concours général par équipe (système européen)

Le Concours général par équipe dit système européen se déroula les 23 et 24 août 1920 où cinq équipes composées de 16 à 24 athlètes étaient en compétition pour obtenir une médaille. Au total, 119 athlètes participèrent à cette épreuve.

Les gymnastes étaient jugés sur huit exercices aux barres parallèles, à la barre fixe, au cheval-d’arçons, aux anneaux et aux obstacles; les trois premiers comprenaient un exercice imposé et un libre.

CPM JO 1960 Rome Gymnastique Cheval d'arçon homme

Carte postale Exercice au cheval-d’arçons

Pour cette compétition, l’Equipe de France était composée de Georges Berger, Emile Bouchès, René Boulanger, Alfred Buyenne, Eugène Cordonnier, Léon Delsarte ; Lucien Demanet, Paul Durin, Victor Duvant, Fernand Fauconnier, Albert Hersoy, André Higelin, Auguste Hoel, Louis Kempe, Georges Lagouge, Paulin Lemaire, Ernest Lespinasse, Emile Martel, Jules Pirard, Eugène Pollet, Marco Torrès, François Walker, Julien et  Paul Wartelle, et bien sur d’Arthur Hermann et Georges Thurnherr.

La France va se hisser à la 3ème place derrière l’Italie championne et la Belgique, seconde.

CPA Anvers 1920 Gymnastes italiens aux barres

Carte postale Equipe italienne aux barres parallèles

Ainsi Arthur Hermann et Georges Thurnherr sont les premiers terrifortains à obtenir une médaille, pas tout a fait, car seul le capitaine de l’Equipe de France reçue la médaille de bronze; les autres athlètes devant se contenter seulement d’un diplôme.

Los du déroulement de la compétition, le moniteur général Georges Paillot en charge de l’Equipe de France s’offusqua de la notation partiale des jurés belges et anglais.

JO 1920 Anvers Podium Gymnastique Equipe BF

Le podium du Concours général par équipe

Ce fut la Tchécoslovaquie qui se classa derrière la France laissant à la Grande-Bretagne la dernière place.

Pour Arthur Hermann, cette première participation était une belle réussite avec cette 3ème place collective même si la compétition prenait fin plus vite que prévue pour le belfortain, contraint !

La médaille olympique 1920

Ce fut sculpteur-graveur belge Josuë Dupon qui réalisa la conception de la médaille olympique.

Médaille bronze JO 1920 Anvers V

 

Sur l’avers est représenté un athlète nu tenant une palme avec en arrière plan, la figure de la Renommée jouant de la trompette et l’inscription ‘’VII OLYMPIADE’’.

 

 

Sur le revers est représenté le monument de la légende de Brabo d’Anvers et les inscriptions ‘’ANVERS’’ et ‘’MCMXX’’.

 

           La médaille de bronze d’Anvers

 

Concours général individuel

Arthur Hermann ne put prendre part au Concours général individuel du 26 août suite à une blessure à la main. Seul Georges Thurnherr, comme belfortain, participa à cette épreuve et prit une très belle 5ème place (3ème français).

De retour à Belfort après les Jeux d’Anvers

La Cité du Lion va effectuer un véritable triomphe à ses sportifs médaillés. Le train venant de Paris qui arrive en gare de Belfort le samedi 28 août à 15h30 ramène Arthur Hermann mais aussi son co-équipier de la Belfortaine, Georges Thurnherr qui a participé à l’obtention de cette médaille de bronze lors du Concours de gymnastique par équipe et le champion olympique en boxe poids plume, Paul Fritsch (5).

CPA Belfort Gare Fêtes patriotiques 1919

Carte postale Déjà l’effervescence devant la gare un an avant

Dans la cour de la gare, a pris place la Lyre Belfortaine, la Fanfare de Valdoie, des membres des comités et des sportifs des sociétés de La Belfortaine et de l’Union Sportive Belfortaine… et une foule compacte et heureuse d’accueillir ses champions.

Les 3 médaillés vont remonter le faubourg de France en voiture pour rejoindre l’hôtel de ville sous les acclamations de la foule où le nouveau maire Noël Lapostolest* va remettre une montre en or aux champions.

*Noël Lapostolest avait été élu le 28 août 1920

CPA Belfort Hôtel de ville

Carte postale Belfort Hôtel de ville

Après la cérémonie à la mairie, les athlètes poursuivirent leur bain de foule jusqu’au bâtiment de La Belfortaine pour se retrouver en famille sportive et familiale...

Même si pour le gymnaste, le retour à Belfort avait tout de même un petit goût amer avec l’absence de cette médaille physique et une notation jugée défavorable… mais la réception faite par la population à la délégation belfortaine lui donna chaud au cœur.

1921 08 19 Courrier La Belfortaine R

Courrier  de La Belfortaine en 1921

Après cette brillante participation, Arthur Hermann va poursuivre sa carrière sportive au sein de La Belfortaine et participer à de nombreuses compétitions en espérant pouvoir participer aux prochains Jeux Olympiques.

1921 & 1922, les performances sont au rendez-vous…

Dans le prolongement des Jeux, il va établir une excellente performance lors de la 43ème Fête Fédérale se déroulant à Lille du 14 au 16 mai.

CPA Lille Fête Fédérale 1921

Carte postale 43ème Fête Fédérale de Lille en 1921

Il décrocha le 4ème Prix couronné, obtenant ainsi son meilleur résultat dans cette compétition et entrant dans le top 5 des meilleurs gymnastes français.

L’année suivante, La Belfortaine va gagner à Marseille le titre national par équipe lors de la 44ème Fête Fédérale de gymnastique des 4 & 5 juin.

CPA Marseille 44è Fête Fédérale de Gymnastique 1922a

Carte postale présentant un exercice de gymnastique

Pour cette compétition, Arthur Hermann s’était préparé comme jamais, espérant décrocher le titre individuel national. Mais la compétition ne se déroula pas comme espéré, il ne prit que la 9ème Prix couronné.

1923, son 1er titre national

Par contre, l’année suivante, Arthur Hermann va enfin décrocher ce titre de Champion de France en individuel lors de la 45ème Fête Fédérale de gymnastique se déroulant à Rouen du 19 au 21 mai 1923.

Carnet CPA Souvenir 45è Fête Fédérale Gymnastique Rouen 1923

Carnet de cartes postales pour annoncer la manifestation à Rouen

Le mercredi 23 mai, l’équipe de La Belfortaine et son champion Arthur Hermann furent accueilli avec les honneurs avec plusieurs milliers de personnes présentes entre la gare et la place Corbis qui fut rejointe en cortège. Plusieurs sociétés étaient venues fêter ce titre national ainsi que des personnalités dont le maire.

CPA Belfort Arthur Hermann Belfortaine Champion Gymnastique 1923

Carte postale d’Arthur Hermann

Avec ce titre de champion de France, Arthur Hermann se positionnait comme candidat potentiel pour participer aux Jeux Olympiques de 1924 à Paris. Il continuait à progresser dans l’élite des gymnastes nationaux.

La 46ème Fête Fédérale de gymnastique qui se déroula du 6 au 8 juin à Clermont-Ferrand, servait de sélection pour les Jeux Olympiques de Paris.

CPA Clermont-Ferrand Souvenir

 Carte postale de Clermont-Ferrand

La Belfortaine s’était déplacée avec sa section adulte dont Arthur Hermann qui voulait obtenir un billet pour participer à sa deuxième olympiade malgré une concurrence de qualité. Si le début de sa compétition se déroula conforme à son plan de marche en étant 1er au classement après quatre exercices, lors de sa sortie à la barre fixe, il va se faire une entorse synonyme d’un arrêt irrémédiable dans sa conquête pour obtenir sa qualification  pour les Jeux Olympiques de Paris !

CPA Clermont-Ferrand 46è Fête Fédérale Gymnastique

Carte postale de la 46ème Fête Fédérale à Clermont-Ferrand

Mais au regard du déroulement de sa compétition et de son titre de champion acquis en 1923, le jury va tout de même lui accorder une place dans l’équipe de France.

1924, Jeux Olympiques de Paris

Le choix de Paris comme ville organisatrice des Jeux Olympiques de 1924 le fut grâce à la pugnacité du baron Pierre de Coubertin qui défendit cette candidature auprès du Comité International Olympique. Le CIO n’y était pas favorable, préférant Amsterdam ou Los Angeles…

CPM JO Paris 1924 Affiche

Carte postale de l’affiche des JO 1924 à Paris par Jean Droit

Los du Comité du 2 juin 1921 à Lausanne, le baron parvint à convaincre les membres à se ranger à sa demande… n’était-il pas le Président du CIO !

Pour les informations générales sur ces jeux, voir l’article : Cliquer ici

La compétition de gymnastique

La préparation de l’Equipe de France pour ces jeux se déroula… à Belfort.

Photo La Belfortaine 1925 Emile Parrot

 

Au regard des résultats de La Belfortaine, son moniteur-chef, Emile Parrot avait été nommé Directeur de l’Equipe de France de gymnastique pour cette Olympiade. Plus qu’un symbole, une reconnaissance !

 

                                           Emile Parrot

 

Les épreuves de gymnastique se déroulèrent du 17 au 20 juillet dans le stade de Colombes entre 9 nations et 72 athlètes (8 par équipe). Chaque équipe pouvait avoir 4 suppléants mais après le début de des épreuves, un gymnaste ne pouvait pas être remplacé.

CPA Paris 1924 JO Stade Colombes

Carte postale Le stade de Colombes

Les pays participants étaient : Etats-Unis, Finlande, France, Grande-Bretagne, Italie, Luxembourg, Suisse, Tchécoslovaquie et Yougoslavie.

CPA Paris 1924 Défilé Equipe de France Tribune

Carte postale de l’Equipe de France défilant devant les tribunes

La compétition se déroula par l’enchainement d’un exercice imposé et un libre à chacun des engins : anneaux, barre fixe, barres parallèles, cheval-d’arçons, grimper de corde en vitesse, saut au cheval en largeur et en longueur.

Les résultats simples ou cumulés permettaient d’effectuer les 3 classements : Concours individuel par engin, Concours général individuel et Concours général par équipe.

Arthur Hermann avec l’Equipe de France conduite par Emile Parrot va obtenir la 2ème place au Concours général par équipe derrière l’Italie et devant la Suisse.

JO 1924 Paris Podium Gymnastique Equipe BF

Podium du Concours général par équipe de gymnastique

L’Equipe de France était composé d’Eugène Cordonnier, Léon Delattre, François Gangloff, Jean Gounot, Arthur Hermann, André Higelin, Joseph Huber et Albert Seguin.

JO 1924 Equipe de France

L’équipe de France, Arthur Hermann 3ème à partir de la droite

Au Concours général individuel, Arthur Hermann va prendre la 27ème place sur 72 participants, 6ème français. Il avait obtenu deux places dans le Top 10, 6ème à la corde et 9ème au cheval-d’arçons.

RM n°6 Juin 1967 p18 Qualifiés JO 1920 A Hermann BF

 

Les autres résultats, 17ème à la barre fixe, 20ème aux anneaux, 28ème aux barres parallèles, 35ème au cheval en largeur et 67ème au saut de cheval.

 

 

                      Arthur Hermann

 

 

 

Deux français finirent dans le Top 10 du Concours général individuel, Jean Gounot (8ème) et Léon Delattre (9ème), remporté par le Yougoslave Leon Stukelj devant deux tchécoslovaques Robert Prazak et Bedrich Supcik.

JO 1924 Yougoslave Leon Stukelj 2

 Leon Stukelj Champion olympique (photo Rapport officiel JO 1924)

La médaille olympique 1924

Pour les Jeux Olympiques de Paris, la médaille olympique fut conçue par André Rivaud. Les médailles dans les trois matières (vermeil, argent et bronze) furent fabriquées par la Monnaie de Paris

Médaille JO 1924 Paris Argent

 

Sur l’avers de la médaille, un athlète victorieux tend la main à son concurrent assis au sol pour l'aider à se relever. En dessous, les anneaux olympiques.

 

Sur le revers de la médaille, une lyre comme symbole du programme culturel des Jeux et différents équipements sportifs, aussi bien d'hiver que d'été, formant un arc de cercle. Au centre, l'inscription ‘’ VIIIème OLYMPIADE PARIS 1924’’.

 

       Médaille olympique 1924 en argent

De retour à Belfort après les Jeux de Paris

Pour sa deuxième participation aux Jeux Olympiques, Arthur Hermann avait franchi un pas supplémentaire avec sa médaille d’argent par équipe après celle de bronze à Anvers.

Arthur Hermann R

 

Il continua à faire quelques concours comme celui d’Héricourt du 2 août 1925 où il prit la 3ème place du chalenge ‘’Edouard Japy’’.

En 1927, il fut nommé moniteur chef à La Belfortaine; poste qu’il assumera jusqu’en 1930.

 

Suite au décès d’Emile Parrot en mai 1927, ce fut lui qui conduisit la section de 18 gymnastes de la société à Angers pour la 49ème Fête Fédérale le mois suivant où ils obtinrent de très bonnes places avec pas moins de 14 récompenses.

CPA Angers Carnet Fête fédérale 1927

Carnet de cartes postales de la 49ème Fête Fédérale d’Angers

En 1939, il fut à nouveau mobilisé et resta sur la place de Belfort avec le grade de lieutenant.

Il assurera aussi des fonctions de management à La Belfortaine comme le poste de Président de la commission technique de gymnastique à partir de 1940. Il obtiendra la médaille de l’éducation physique.

Il s’était marié le 1er septembre 1923 avec Jeanne Thurnherr, la nièce de Georges, et eut 2 enfants, Jeanne née le 10 mai 1925 et Jean né le 20 juin 1929.

Après avoir travaillé comme usineur, Arthur Hermann devint dessinateur à la SACM (Société Alsacienne de Construction Mécanique).

CPSM Belfort Alsthom 1950-52

Carte postale de l’usine ALSTHOM (ex SACM)

NA : Comment se site ALST HOMME avec son histoire construite depuis 1879 peut-il rayé de la carte ! Impossible d'y souscrire.

La même année, La Belfortaine perdit deux de ses figures de prou! Un petit mois après le décès de Georges Thurnherr, survint celui d’Arthur Hermann le 28 mars 1958.

1958 03 31 a Décès Hermann Est Républicain R1

Arthur Hermann (photo l’Est Républicain)

Il fut enterré au cimetière de Brasse devant une forte assistance où était présent La Belfortaine dont son président le Dr Schumacher, des membres de la Société Alsthom dont son responsable de service, M. Ehret et d’autres personnalités ou anonymes.

Epilogue

L’année 1924, dans la continuité des Jeux Olympiques d’Anvers en 1920, fut la consécration pour le gymnaste Arthur Hermann, champion de France en 1923. Même s’il n’a pas obtenu de médaille en individuel lors de ces deux compétitions, avec les médailles acquises par équipe, bronze à Anvers et argent à Paris, il put être fier de ses prestations à ce niveau international. Il fit bénéficier les gymnastes de La Belfortaine de son expérience.

Ecusson Belfort JO V4b

Blason Belfort Olympique (conception JM, réalisation BF)

JM

Références internet : Wikipédia, Site Mouvement Olympique, Site Sport Reference, Rapports officiels JO Anvers 1920, Rapport officiel JO Paris 1924, autres sites…

Références presse : Revue municipale Belfort n°6 (Juin 1967), n°41 (Juil.-sept. 1976), Journaux La Frontière, L’Alsace et L’Est Républicain (Avril 1958)… documents provenants des Archives munipales de Belort et des Archives départementales du 90.

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo, vous pouvez l’agrandir.

Appendice

(1) Terrifortain : Nom des habitants du Territoire de Belfort. Il a été choisi en 2011 par les auditeurs de Radio France Bleu Belfort et un jury de personnalités. Ce nom n'est pas, à ce jour, officialisé mais couramment employé.

(2) Georges Thurnherr : Autre gymnaste emblématique et pilier de La Belfortaine qui fut le premier à participer à des Jeux Olympiques, ceux de Londres en 1908; pour découvrir cet athlète : Cliquer ici

(3) Emile Parrot : Gymnaste, il fut l’initiateur en 1901 de la création de La Belfortaine, pour découvrir ce meneur d’hommes : Cliquer ici

(4) USGF : L’Union des Sociétés de Gymnastique de France fut fondée le 28 septembre 1873 par l’enseignant et journaliste Eugène Paz qui, avait déjà créé dès 1859, la première société de gymnastique parisienne. Elle fut en charge de gérer la gymnastique masculine française.

Elle va organiser les Fêtes Fédérales de gymnastique à partir de 1875 intitulée ‘’Fête de la régénération nationale’’ et initier les premiers tournois internationaux dès 1903.

Le 2 avril 1942, sous la pression du gouvernement, l’USGF et son homologue féminine la FFFGEP (Fédération Féminine Française de Gymnastique et d’Education Physique) fusionnent pour devenir la FFG (Fédération Française de Gymnastique).

(5) Paul Fritsch : Avec ce boxeur, Belfort pouvait s’enorgueillir d’un titre de Champion Olympique. Pour découvrir cet athlète : Cliquer ici

       ---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---