MAJ le 25 mars 2017

Pour la deuxième fois, Paris fut choisi pour organiser la 8ème Olympiade après celle de 1900 qui s’était déroulée avec l’Exposition Universelle. Les Jeux Olympiques de 1924 venaient après ceux organisés en Belgique, à Anvers.

Anneaux olympiques

Pour cette Olympiade en France, il aurait été inconcevable que le Territoire de Belfort n’envoie pas d’athlète à Paris ! Ce fut à nouveau, la société de gymnastique La Belfortaine qui remplit le contrat avec à nouveau le gymnaste Arthur Hermann et aussi son maître-chef Emile Parrot en tant que responsable de l’Equipe de France.

Le choix de Paris

Initialement le CIO (Comité International Olympique) n’était pas enthousiasmé, voir hostile, de redonner à Paris l’organisation de cette Olympiade. La préférence allait aux villes d’Amsterdam ou de Los Angeles. Mais le président du Comité, le Baron Pierre de Coubertin sut convaincre les membres et obtenir le 2 juin 1921 à Lausanne, lors du 19ème Congrès, l’attribution de la 8ème Olympiade à Paris.

Carte postale Affiche JO Paris 1924 Droit

Carte postale Affiche des JO de Paris 1924 illlustrée par Jean Droit

Par la même, cette décision finale éliminait les autres villes candidates tels  Amsterdam, Barcelone, Los Angeles, Prague, Rome et… Lyon.

Par contre, le CIO décida de créer des Jeux Olympiques d’hiver indépendant de ceux d’été et il revint à Chamonix l’organisation de cette compétition du 24 janvier au 5 février 1924.

CPA JO 1924 Chamonix Affiche 01

Affiche des JO de Chamonix Mont-Blanc 1924

En 1920 à Anvers, deux disciplines hivernales avaient été pratiquées, le patinage et le hockey sur glace. D’autres furent adjointes comme le ski, le saut à ski, le bobsleigh, le curling…

Voir l’article sur ces Jeux : Cliquer ici

Les nations de la Triple Alliance qui avaient été exclues de participation aux Jeux d’Anvers en 1920 suite aux décisions prises par le CIO à leur encontre après la Première Guerre Mondiale, purent participer aux Jeux de Paris. Seule l’Allemagne n’avait pas été invitée, le conflit était encore trop présent sur les terres de France.

Timbre Paris 1924 bis

Timbres français émis pour les JO de Paris

Organisation des Jeux

Pour mener à bien ce projet, le COF (Comité Olympique Français) nomma un Comité exécutif d’organisation en 1922 sous la présidence du Comte Clary. Il était composé de 26 membres issus des fédérations sportives, de responsables gouvernementaux et d’anciens sportifs réputés.

Logo JO Paris 1924 R

 Logo de l’Olympiade de Paris 1924

Il était en charge du financement, des infrastructures pour les compétitions, de l'organisation du programme des compétitions, de l'accueil des athlètes et des spectateurs… L’état et la ville de Paris apportèrent les subventions nécessaires.

Les équipements

Pour accueillir les Jeux, Paris dut s’équiper de plusieurs nouvelles enceintes sportives.

Il fut décidé de construire un stade et son implantation incomba à la ville de Colombes, au nord-est de Paris. Le projet retenu fut celui de l’architecte Louis Faure-Dujarric.

Le RCF (Racing Club de France) finança en partie cette nouvelle enceinte. Le site fut en concurrence avec le Parc des Princes et le stade Pershing à Vincennes.

CPA Paris 1924 JO Stade Colombes

Carte postale Stade de Colombes

Il remplaça le stade Martin et permit d’accueillir 45 000 spectateurs dont 20 000 places assises.

Un autre équipement fut construit pour les épreuves de natation, la piscine des Tourelles située dans le 20ème à l’est de Paris. L’investissement permit d’obtenir un petit joyau dédié à cette discipline avec un bassin de 50 m à couloirs séparés par des lignes. Ce fut l’architecte Louis Bévière qui en assura la conception en 1924.

CPA Paris Piscine Tourelles

Carte postale Paris Piscine des Tourelles

Depuis le 4 mars 1959, elle porte le nom de piscine Georges Vallerey, ancien champion de natation. Il fut médaillé de bronze au 100 m dos en 1948, aux Jeux de Londres.

CPA Paris 1924 Plongeoir

Carte postale Plongeon à la piscine des Tourelles lors des Jeux

La discipline du tir fut délocalisée à Reims où un pas de tir fut construit. Ce stand de facture art déco fut conçu par l’architecte Hippolyte Thomasson. Il était complété de jardins à la française.

CPA Reims Stand Tir

Carte postale Reims Nouveau stand de tir

D’autres installations furent mises à contribution pour permettre le déroulement de la compétition internationale comme le vélodrome d’hiver qui permit d’accueillir… la boxe, l’haltérophilie et la lutte.

CPA Paris Vélodrome d'hiver

Carte postale Paris Vélodrome d’hiver

Deux stades de football permirent d’organiser des épreuves de cette discipline. Le premier, situé dans le 19ème arrondissement, fut le stade de Bergeyre*.

*Stade de Bergeyre, du nom d’un excellent rugbyman du SCV (Sporting Club de Vaugirard) Robert Bergeyre mort le 22 août 1914 au champ d’honneur à Ethe à la frontière sud belge, à peine âgé de 20 ans. Le stade fut démoli en 1926 suite à son sol trop instable.

CPA Paris Stade Bergeyre R

Carte postale Paris Stade de Bergeyre

Le second fut le stade Pershing situé dans le bois de Vincennes. Construit en 1919 par des américains des YMCA (Young Men's Christian Association), une association américaine chrétienne, il fut utilisé pour la première fois lors des Jeux Interalliés de 1919, organisés par les Etats-Unis.

CPA Paris Stade Pershing

Carte postale Paris Stade Pershing

Les épreuves d’aviron se déroulèrent dans le bassin d’Argenteuil quant à la voile, elle fut délocalisée au Havre et à Meulan (Yvelines). D’autres disciplines utilisèrent des équipements de Bagatelle, Boulogne-Billancourt, Meudon, Saint-Cloud et Versailles.

Cérémonie d’ouverture

La cérémonie d’ouverture se déroula le 5 juillet 1924 dans le tout nouveau stade de Colombes qui accueillit les 44 délégations devant 40 000 spectateurs.

Ce fut à la délégation de l’Afrique du Sud,premier payspar ordre alphabétique,de débuter le défilé des nations participantes.

CPA Paris 1924 JO Défilé Afrique Sud

Carte postale Défilé de la délégation sud-africaine

Il revint à Gaston Doumergue, le nouveau président de la République, il a été élu le 24 juin, de proclamer l’ouverture de la 8ème Olympiade; à ses côtés, des chefs d’états ou leurs représentants ainsi que le président du CIO, le Baron Pierre de Coubertin et les autres membres du Comité Olympique, ainsi que des membres du Comité Olympique Français dont son président le Comte Justinien Clary.

CPA JO Paris 1924 Tribune

Carte postale La Tribune officielle

Depuis les Jeux d’Anvers, il était procédé à un levé du drapeau olympique. Avant, le protocole prévoyait une sonnerie de trompette et un coup de canon.

CPA Paris 1924 JO Défilé France 1

Carte postale Défilé de la délégation française

La cérémonie se poursuivit par le discours du président du Comité Olympique Français et du Comité de l’organisation des Jeux, le Comte Justinien Clary.

CPA Paris 1924 JO Nations Stade

Carte postale Les délégations dans le stade (vue panoramique)

Il revint au porte-drapeau de la délégation française, George André, d’effectuer le serment olympique aprèsla levée du drapeau olympique. Appelé communément Géo André, l’athlète multisports pratiquait l’athlétisme et le rugby. Il était double médaillé olympique, en 1908 (argent en saut en hauteur) et 1920 (bronze au 4x400m).

CPA Paris JO 1924 Serment Géo André

Carte postale Serment olympique par l’athlète Géo André

Bien que la devise olympique Citius, Altius, Fortius (plus vite, plus haut, plus fort) de l’abbé Henri Didon fut proposée par le Baron Pierre de Coubertin dès la création du CIO en 1894,  ce ne fut qu’à l’occasion de ces Jeux qu’elle fut intronisée.

Devise olympique

Il existe une œuvre musicale ‘’Ouverture Olympique’’ composée par Maxime Goulet pour mettre en valeur cette devise. Elle fut interprétée lors des Jeux Olympiques de Vancouver en 2010.

Ouverture olympique : Cliquer ici

Les participants

52 nations furent invitées le 19 mars 1923 par le Comité Olympique Français à participer à ces Jeux et 44 acceptèrent de venir à Paris pour concourir à cette 8ème Olympiade.

Vignettes JO Paris 1924 a

Vignettes éditées pour les JO de Paris (version 1)

Donc Paris accueillit 3089 athlètes dont 135 féminines, établissant ainsi donc un triple record en nombre de Nations (+14, 50% en plus), Athlètes (+443, +15%) et Féminines (+70, plus du double).

Afrique : Afrique du Sud et Egypte

Amérique : Argentine, Brésil, Canada, Chili, Cuba, Etats-Unis, Equateur, Haïti, Mexique  et Uruguay

Asie : Inde Britannique, Japon, Philippines et Turquie

Europe : Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grande-Bretagne, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Suède, Suisse, Tchécoslovaquie et Yougoslavie

Océanie : Australie et Nouvelle-Zélande

Carte Participants JO 1924 Monde

Carte des nations participantes (réalisation BF)

Carte Participants JO 1924 Europe

Carte des nations européennes (réalisation BF)

De nouvelles nations entraient pour la première fois dans cette compétition avec l’Equateur, l’Irlande, la Lituanie, les Philippines et l’Uruguay.

La compétition

Pour cette Olympiade, 126 épreuves dans 17 disciplines étaient proposées aux 3089 athlètes.

Programme JO Paris 1924 b

Page de garde du programme des Jeux Olympiques

A ces Jeux, point de nouvelles disciplines mais inversement Paris fut le lieu de la fin définitive de sports Olympiques comme le rugby ou provisoire comme le tennis (retour en 1988).

Les Jeux Olympiques de Paris comme ceux d’Anvers débutèrent bien avant la cérémonie d’ouverture du 5 juillet.

CPA JO Paris 1924 Rugby

 

 

Ce fut avec le rugby que débuta la compétition le 3 mai, suivi du football le 15 mai, ensuite vint le polo, le tir…

 

 

 

Carte postale émise en 1924, phase de rugby

 

 

Une nouvelle fois, les Etats-Unis dominèrent largement ces Jeux, la France chez elle, prit la 3ème place devant le Royaume-Uni. Elle fut devancée pour la 2ème place par la Finlande d’une médaille d’or.

Tableau des médailles JO 1924

Tableau des médailles (source : Wikipédia)

Le vainqueur du classement général avait fait la différence avec les autres nations avec ses 99 médailles (45 en or, 27 en argent et 27 en bronze). Ce fut principalement la discipline de l’athlétisme qui récolta le tiers des  médailles, 32 (12 or, 10 d’argent et 10 de bronze), suivie de la natation, avec 19 médailles (9 or, 5 d’argent et 5 de bronze).

CPA Paris 1924 JO Défilé Etats-Unis

Carte postale Les Etats-Unis lors du défilé à la cérémonie d’ouverture

Bien avant Mark Spitz (9 médailles d’or dont 7 à Munich en 1972) et Michael Phelps (23 médailles d’or dont 8 à Pékin en 2008), la natation américaine possédait un jeune nageur exceptionnel, Johnny Weissmuller,d’origine hongroise.

CPM Mark Spitz  CPM Michael Phelps

Carte postale Mark Spitz et Michael Phelps

Il concrétisa aux Jeux 1924 en survolant cette discipline avec 3 médailles d’or complétées d’une médaille de bronze en polo. Du haut de ses 19 ans, il remporta le titre du 400 m nage libre le 18 juillet puis deux jours plus tard, le 100 m nage libre en passant sous la minute, en 59 secondes, nouveau record mondial. Les américains prirent les trois places du podium. Dans la même journée, avec ses coéquipiers, il avait  obtenu le matin son 3ème titre lors du relais 4x200 m nage libre.

CPA JO Paris Aileen Riggin Johnny Weissmuller Paris 1924

Carte postale Aileen Riggin et Johnny Weissmuller

Lors du tournoi de water-polo, l’équipe des Etats-Unis avec Johnny Weissmuller gagnèrent la petite finale en battant la Suède, remportant ainsi la médaille de bronze.

CPM Tarzan Télérama

 

Savoir nager, ouvre les portes. Ce fut celles du 7ème art qui s’ouvrirent pour l’américain. Il deviendra à partir de 1932, le Tarzan cinématographique.

 

 

Carte postale Affiche du film Tarzan et sa compagne 1934 (Télérama)

 

 

Si les américains avaient un nageur d’exception, la Finlande possédait, elle aussi des athlètes d’exception tel l’athlète Paavo Nurmi qui s’était déjà illustré en 1920 à Anvers en remportant 4 titres.

Fiche Paavo Nurmi

Fiche descriptive Paavo Nurmi

Le ‘’Finlandais volant’’, tel fut son surnom, va récidiver aux Jeux de Paris et même améliorer cette performance en s’adjugeant 5 médailles d’or. Tout débuta le 10 juillet où il va obtenir deux titres dans la même après-midi, le 1 500 m et ensuite le 5 000 m. Après cet exploit, le lendemain, il remporta le 3 000 m par équipe. Le jour suivant, deux nouvelles victoires avec le cross-country 10 km individuel puis par équipe.  

CPM Statue Paavo Nurmi Helsinski

Carte postale Sa statue devant le stade Olympique d’Helsinski par Väinö Aaltonen

Il aurait pu briguer un 6ème titre, celui de l’épreuve du 10 000 m dont il possédait le record mondial mais sa fédération ne l’avait pas inscrit à cette compétition…

Carte Ville Ritola R

 

Le Finlandais volant avait un double en la personne de Ville Ritola qui dès le 6 juillet remporta son 1er titre, le 10 000 m en améliorant le record du monde de son compatriote Paavo Nurmi. Le 9, il enleva le 3 000 m steeple.

 

 

                     Carte publicitaire Ville Ritola

 

Par contre, il dut se contenter de la seconde place derrière ce même compatriote pour le 5 000 m et le cross country 10 km. Comme lui, il obtint les médailles d’or en 3 000 m et 10 km par équipe. Il était ainsi quadruple champion olympique avec 4 médailles d’or et deux d’argent.

Image Panini Ville Ritola & Paavo Nurmi 2

Image Panini Ville Ritola et Paavo Nurmi

L’Equipe de France

L’avantage d’organiser les jeux se confirma au regard de la 3ème place obtenue au classement général obtenu par l’Equipe de France.

CPA Paris 1924 Equipe de France

Carte postale La délégation française

Avec une délégation légèrement supérieur à celle d’Anvers avec 318 athlètes dont 299 hommes (+3) et 19 féminines (+13), elle obtint 38 médailles (13 en or, 15 en argent et 10 en bronze).

A noter que les féminines étaient présentes dans des disciplines d’athlétisme, d’escrime avec le fleuret par équipe, et le tennis.

CPA Combat escrime Paris 1924

Carte postale L’escrime

Les 13 titres olympiques furent acquis par Lucien Michard en cyclisme avec la vitesse sur piste, Jean Cugnot et Lucien Choury en tandem sur piste, Armand Blanchonnet en cyclisme sur route, l’équipe de cyclisme sur route avec Armand Blanchonnet, René Hamel et Georges Wambst,par Roger Ducret au fleuret, les équipes d’épée et de fleuret, par Albert Séguin en gymnastique, par les haltérophiles Edmond Decottignies (-67,5 kg) et Charles Rigoulot (-82,5 kg), par Henri Deglane en lutte gréco-romaine (+82,5 kg), par Pierre Coquelin de L’Isle à la carabine couchée et par l’équipe de water-polo.

CPA JO Paris 1924 Equipe France Cyclisme

Carte postale Equipe de France de cyclisme sur route

Parmi ces athlètes, un va établir un record, encore aujourd’hui non égalé, avec pas moins de 5 médailles !

Photo Roger Ducret 1922 WikipédiaR

 

L’escrimeur Roger Ducret obtint 3 médailles d’or avec le fleuret individuel et par équipe, et l’épée par équipe auxquelles il faut ajouter les 2 médailles d’argent à l’épée en individuel et le sabre par équipe.

 

        Roger Ducret (photo Wikipédia)

 

CPA Armand Blanchonnet

 

Le cycliste Armand Blanchonnet décrocha deux médailles en or avec le titre individuel et le titre par équipe du cyclisme sur route.

 

 

 

     Carte postale Armand Blanchonnet

 

 

Belfort aux Jeux

Pour ces Jeux, le Territoire de Belfort était représenté par deux athlètes.

Photo La Belfortaine 1925 Emile Parrot

 

 

En premier lieu, Emile Parrot, le moniteur-chef de La Belfortaine qui fut le Directeur de l’Equipe de France de gymnastique.

 

 

Emile Parrot (RM n°6 Juin 1967)

 

 

Par ailleurs, les athlètes sélectionnés et l’encadrement s’entraînèrent à Belfort dans les locaux de la société de gymnastique en juin.

RM n°6 Juin 1967 p18 Qualifiés JO 1920 A Hermann BF

 

 

Un membre de cette Equipe de France était un gymnaste belfortain, Arthur Hermann qui participa à l’obtention de la médaille d’argent par Equipe.

 

 

       Arthur Hermann (RM n°6 Juin 1967)

 

 

Emile Parrot va pouvoir être fier des résultats de ses gymnastes qui remportèrent 6 médailles. Une en or avec Albert Seguin pour le saut à cheval de côté, 5 en argent avec le même athlète pour le grimper à la corde, avec Jean Gounot et François Gangloff au saut à cheval de côté, le concours général par équipe, et une en bronze avec André Higelin à la barre fixe.

JO 1924 Equipe de France

L’équipe de France, Emile Parrot à gauche et Arthur Hermann au centre

Récompenses

Pour cette Olympiade, plusieurs objets furent créés pour récompenser les participants.

Les médailles

Lors de ces Jeux Olympiques, deux médailles furent éditées. Initialement, un concours international devait être lancé pour leur création mais il fut ramené à demander à des artistes ciblés de proposer des projets.

Médaille Paris 1924

Carte postale La médaille Olympique

La médaille Olympique

La première, Olympique, en trois matières différentes (vermeil, argent et bronze) récompensait les athlètes montant sur les podiums. Elle fut créée par le graveur français André Rivaud.

Médaille Paris 1924 R

La médaille Olympique

L’avers de la médaille représente un homme nu aidant à se relever un concurrent. Quand au revers est illustré de plusieurs équipements sportifs et l’inscription VIIIème OLYMPIADE PARIS 1924

912 médailles vinrent récompenser les athlètes présents sur les podiums.

La médaille commémorative

La seconde, commémorative, fut distribuée aux athlètes ayant participé aux Jeux et aux officiels. Elle fut créée par le graveur-médailleur Raoul Bénard, titulaire du Prix de Rome 1911. Il réalisa la médaille Olympique des Jeux de Chamonix-Mont-Blanc.

Médaille commémorative JO 1924 Rapport officiel

La médaille commémorative

Cette médaille fut distribuée en 9500 exemplaires.

Diplôme

Avec chaque médaille olympique, un diplôme était remis aux athlètes des podiums, pour les épreuves individuelles et collectives. Il fut conçu par le  La maison Dewanbez à Paris, graveur et éditeur de livres d’art.

diplome JO 1924

Le diplôme des Jeux de Paris (Extrait du Rapport officiel)

10700 diplômes ont été remis pour ces Jeux.

Vase olympique

Un vase fut créé à l’occasion de cette Olympiade, le dessin fut élaboré par l’artiste Octave Guillonnet et la réalisation en fut confiée à la Manufacture Nationale de Sèvres via son céramiste Emile-Louis Braquemond.

Ce vase en porcelaine de Sèvres, réalisé dans la tradition de la manufacture, possède quatre médaillons présentant des scénettes d’épreuve olympique : l’aviron, le football, la natation et le rugby.

Vase Olympique JO 1924

 

 

 

Il y aurait des variantes avec des dessins différents dont un avec le cyclisme, le tennis, le tir et la voile…

 

 

 

                      Vase Olympique JO 1924

 

 

Il fut distribué à des athlètes ayant marqué les Jeux comme Johnny Weissmuller et un exemplaire donné à chaque délégation.

Cérémonie de clôture

La cérémonie de clôture se déroula le 27 juillet au stade de Colombes avec les athlètes rassemblés sur la pelouse. Pour chaque nation, un représentant se présenta devant la tribune officielle pour recevoir des mains du président du CIO, les médailles décrochées par ses partenaires.

 

Vignettes JO Paris 1924 b

Vignettes éditées pour les JO de Paris (version 2)

 

Une première lors de ces Jeux, aux drapeaux du CIO et de la France, fut hissé  le drapeau des Pays-Bas, nation via la ville d’Amsterdam choisie pour organiser les Jeux Olympiques de 1928.

CPM Pierre de Coubertin

Carte postale Le Baron Pierre de Coubertin

Le président du CIO, le Baron Pierre de Coubertin prononça la clôture de la 8ème Olympiade dont la formule olympique de clôture.

"Puissent la joie et la bonne camaraderie régner et, ainsi le Flambeau Olympique poursuivre sa course à travers les siècles pour le bien d'une humanité toujours plus enthousiaste, plus courageuse et plus pure.

Qu'il en soit ainsi! Amen!".

Anecdotes

Lors de cette Olympiade, le nageur Johnny Weissmuller, hongrois de naissance, qui participait à ces premiers Jeux sous la bannière des Etats-Unis, avait utilisé les papiers de son frère cadet Peter Jr., lui né chez l’Oncle Sam, pour intégrer l’équipe de natation américaine !

Un autre américain, Robert Legendre, se distingua en battant le record du Monde du saut en longueur en l’améliorant de 7 cm à 7,765 m.

Robert Legendre JO 1924

Robert Legendre

Cette performance ne fut pas récompensée car elle fut effectuée dans le cadre du pentathlon. Toutefois, il remporta la médaille de bronze dans cette épreuve.

Même pour les Jeux, des athlètes ont des principes tel le britannique Eric Lindell quirefusa de disputer l’épreuve du 100 m car elle se déroula le dimanche. Pour ce favori, pasteur, le dimanche était réservé au repos ! Ce fut son compatriote Harold Abrahams qui remporta le titre olympique. Par contre, il remporta la médaille d’or du 400 m avec un nouveau record olympique et la médaille de bronze du 200 m.

Le destin croisé de ces deux athlètes fut le scénario d’un film sorti en 1981, ‘’Les chariots de feu’’ du réalisateur Hughes Hudson.

Film Les chariots de feu

Un des survivants du naufrage du Titanic participa à cette olympiade, il s’agit du tennisman américain Richard (Dick) Williams qui sera champion Olympique en double mixte avec Sa partenaire Hazel Hotchkiss.

CPA JO Paris 1924 Tennis

Carte postale éditée pour les JO de Paris en 1924, le tennis

Epilogue

La 8ème Olympiade qui se déroula en 1924 à Paris et sur les autres sites, fut une grande réussite et apporta de nouvelles installations sportives édifiées pour le bon déroulement des 17 disciplines totalisant 126 épreuves olympiques.

CPA Affiche JO Paris 1924 Orci

Carte postale Affiche dessinée par Orci

La France avec ses 38 médailles prit la 3ème place du classement général des nations, loin derrière les Etats-Unis (99 médailles) mais, pour ainsi dire, à égalité avec la Finlande qui totalisait une médaille de moins mais avait une médaille d’or de plus.

Grace à ces deux représentants, Belfort avait participé activement à cette 3ème place nationale. Emile Parrot, le maître-chef de La Belfortaine  qui était le responsable de l’Equipe de France de gymnastique et Arthur Hermann l’un de ses gymnastes ramenait une belle médaille d’argent par équipe

Pour accéder aux articles sur les athlètes :

Emile Parrot : Cliquer ici

Arthur Hermann : Cliquer ici

 

JM

Référence : Wikipédia, Rapport officiel du CIO JO 1924, Site Olympique, Autres sites...

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo, vous pouvez l’agrandir.

            ---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---