MAJ le 1er septembre 2018

Si la Cité du Lion s’extrait, à la fin du 19e siècle, de ses fortifications pour s’installer hors de ses murs oppressifs, la toute fin de celui-ci et le début du 20e siècle virent la construction de beaux immeubles, souvent du style haussmannien mais pas toujours… tel celui de la Grande Taverne.

Grande Taverne 2018 Photo JM

Le bâtiment actuel (photo JM, 2018)

Cet article débute une nouvelle série sur les grandes (ou petites) enseignes emblématiques belfortaines…

La construction du bâtiment de la Grande Taverne

Venant de la place Corbis, l’immeuble, implanté au 35 faubourg de France, est situé à peu près au centre de la rue, à gauche, dans l’angle interne formé par la rue en direction de la gare.

Plan Grande Taverne 1d

Plan montrant l’implantation de la Grande Taverne (réalisation BF)

La construction, en grès rose, possède une architecture un tantinet féodale, elle comprend une tour à la décoration alsacienne en partie supérieure avec sa toiture à quatre pans et un corps du bâtiment en grès rose possédant, en partie supérieure, une belle terrasse.

CPA Belfort Grande Taverne 1908-09 BF

Carte postale Belfort La Grande Taverne, vue Ouest -> Est (collection BF)

NA : Cette vue a été prise peu de temps après l’ouverture de l’établissement.

Initialement sur la parcelle de terrain, un bâtiment existait depuis 1876. Il fut arasé pour permettre d’ériger ce nouvel immeuble en 1908.

Sur la vue suivante, à droite, devant la façade du bâtiment qui accueillait  l’Hôtel de l’Europe, le futur immeuble n’est pas construit. On voit une cour où se trouvait un batiment en retrait.

Belfort CPA Fbg France n°33 Hôtel de l'Europe 1903

 Carte postale Le faubourg de France, Hôtel de l’Europe (collection JM)

*Hôtel de l’Europe : Il quitera ce lieux au début des années 20 pour se repositionner dans un immeuble, mieux situé, devant la gare. Cet immeuble accueillit une grande enseigne belfortaine en 1948, la maison Jean L’Hôte. Aujourd’hui, la cellule commerciale sud est occupée par l’enseigne de vêtements masculins Jules, depuis 2005.

Dans son nouvel emplacement, l’Hôtel de l’Europe y resta jusqu’en 1965 où il ferma définitivement ses chambres. Le bâtiment libéré fut reconditionné en appartements.

Belfort CPSM Hôtel de l'Europe

Carte postale L’Hôtel de l’Europe, avenue Wilson, en 1950 (collection JM)

En cet immeuble, dans la nuit du 7 au 8 mars 1989, un drame eut lieu suite à un incendie volontaire, entraînant 15 morts. Une plaque commémorative fut inaugurée en 2006 et depuis 8 mars 2015, les détecteurs d’incendie sont obligatoires en France.

L’immeuble destiné à la Grande Taverne fut réalisé à partir des plans de deux architectes, le belfortain d’adoption Eugène Lux* et le colmarien Gustave Umbdenstock*.

Belfort Grande Taverne Inscriptions architectes R

Les noms des 2 architectes sont gravés sur le mur de l’immeuble (photo BF)

*Eugène Lux : Né à Mulhouse le 20 janvier 1864, sa famille voulant rester française, vint à Belfort dès 1872. Après ses études au lycée, il entra à la SACM (Société Alsacienne de Construction Mécanique) en 1881, puis il fut engagé par le service de la direction de l’artillerie, il travailla aussi au sein du génie de la place comme dessinateur.

Il réalisa de nombreuses peintures.

Eugène Lux Peinture Savoureuse

 Peinture La Savoureuse à l’entrée nord de la ville (Eugène Lux 1884)

En 1892, le maire de la Cité du Lion, Adolphe Metz-Juteau, lui proposa de remplacer l’architecte municipal sur le départ. Il va être à l’œuvre sur de nombreux projets de la ville dont l’adduction en eau, la démolition de la Porte de France, l’aménagement des nouveaux quartiers, le marché Fréry…

CPA Belfort Hall Marché

Carte postale Halle du marché Fréry à Belfort en cours de construction (JM)

En 1907, il créa son propre bureau d’architecte et en 1910, il prit le poste d’architecte du département où il a conçu de nombreux monuments aux morts.

Il décéda le 10 juillet 1952, dans sa ville d’accueil.

*Gustave Umbdenstock : Né à Colmar le 24 décembre 1866. Diplômé des Beaux-arts en 1893, il obtint un Prix de Rome en 1895. En 1904, il participa à la réalisation du Pavillon de la France à l’Exposition Internationale de Saint-Louis. Il réalisa le Grand Hôtel Lalloz-Martzloff au Ballon d'Alsace en 1907.

CPA Ballon d'Alsace Grand Hôtel Lalloz Martzloff

Carte postale Ballon d’Alsace Le Grand Hôtel Lalloz-Martzloff

Après la Première Guerre Mondiale, il participa à la construction des gares du réseau de la Compagnie des chemins de fer du Nord, dont Albert (1920), Senlis (1922), Taverny (1925), Saint-Quentin (1926)…

CPA Senlis Nouvelle gare inaugurée 1922

Carte postale Senlis Nouvelle gare, la précédente fut incendiée par les allemands !

Il réalisa aussi des architectures scolaires (lycée Pasteur de Neuilly…), des ouvrages d’art (pont du Carrousel à Paris…), des monuments religieux (chapelle Pasteur à Colmar) et commémoratifs (monument aux mort de Neuilly…).

Il décéda le 16 novembre 1940, à Paris.

Belfort CPA Fbg France n°973 Grande Taverne

Carte postale Belfort Le faubourg de France, vue Ouest -> Est (collection JM)

La construction qui sortit de terre en 1908, imaginée par les deux architectes, était un tantinet soit peu iconoclaste au regard des constructions du secteur ! Les personnes qui circulent dans le faubourg de France n’ont pas toujours l’information et le recul physique nécessaire pour apprécier son  style…

NA : Comme pour le circuit des Lions, la Maison du tourisme pourrait développer un circuit des immeubles remarquables de la ville…

Entre les 2 bâtiments, une petite ruelle rejoint la rue des Capucins au sud (voir le plan ci-dessus).

1908, l’ouverture d’une nouvelle enseigne belfortaine…

Après une (longue) attente, la presse dont le journal La Frontière pouvait annoncer l’ouverture des portes d’un nouvel établissement belfortain, la brasserie de La Grande Taverne, prévue le 10 juillet 1908.

1908 07 09 Grande Taverne Inauguration La Frontière 1R

Dans son édition du jeudi 9 juillet, son journaliste annonçait la nouvelle d’une façon ironique… du moins par le titre !

1908 07 09 Grande Taverne Inauguration La Frontière 2R

Sous le titre ‘’Rendez-vous sensationnel !’’, il écrivait :

- Vous savez la grande nouvelle ?

- Je m’en doute, vous voulez parler de l’ouverture imminente de la Grande Taverne du faubourg de France ?

- C’est cela même. Il y a assez longtemps qu’on nous fait venir l’eau à la bouche. Mais cette fois c’est pour de bon. Vendredi prochain, vous entendez bien, vendredi prochain, le 10 juillet, à 5 heures du soir, se fera l’inauguration de ce grand établissement moderne qui, concurremment avec le Lion de Belfort, portera au loin la réputation de notre cité.

- etc

Si de premier abord, la tournure de son texte semble ironique, il est une formidable publicité pour la nouvelle enseigne… il a augmenté la taille de son nom, il souligne par deux fois le jour, il utilise de nombreux adjectifs qualificatifs positifs et même compare l’établissement au monument de Bartholdi !

CPA Belfort Grande Taverne 1910-17 BF

Carte postale Belfort La Grande Taverne, vue Est -> Ouest (collection BF)

Avec son article, si le journaliste n’obtint pas un rond de serviette dans l’établissement… c’était à désespérer !

De son côté le propriétaire fit paraître une publicité d’un beau format dans ce même journal, le même jour, surprenant !

1908 07 09 Grande Taverne Inauguration La Frontière 3R

Dans leur annonce, les propriétaires, MM. Schill et Pottier, annonçaient que leur établissement ne ferait pas payer l’accès à la salle du cinématographe les vendredi 10 et samedi 11. De plus, le droit d’entrée de 0,25 franc perçu pour la séance de dimanche, sera versé aux œuvres de bienfaisance de la ville.

L’autre journal belfortain, L’Alsace, dans son édition du jeudi 9 juillet, informa ses lecteurs de l’ouverture de la Grande Taverne, mais beaucoup plus sobrement…

1908 07 09 Grande Taverne Inauguration L'Alsace 1R

Son journaliste racontait qu’il avait visité l’établissement et l’avait trouvé spacieux. Il adressait réussite aux propriétaires des lieux, MM. Schill et Pottier.

CPA Belfort Grande Taverne 1912-16

Carte postale Belfort La Grande Taverne (collection BF)

Avant l’inauguration prévue en fin d’après-midi, les propriétaires pour remercier les entrepreneurs et ouvriers ayant œuvré à la réalisation du bâtiment, les avaient invités. Près de 200 personnes furent conviés à un repas en leur honneur, donné à midi. Au dessert, l’architecte Gustave Umbdenstock prononça un discours sur l’engagement de tous pour réussir ce projet d'ampleur qui était une belle réussite !

Ils avaient aussi convié la presse.

CPA Belfort Grande Taverne 1912-15

Carte postale Belfort Faubourg de France La Grande Taverne (collection BF)

Au début du 20e siècle, les grandes brasseries de Belfort n’étaient pas spécialement installées au pied du Lion mais plutôt dans la partie nouvelle de la ville…  Le Glacier place de la République, Danjean faubourg de Montbéliard, l’Ancienne Poste (Grand Hôtel de) et la Taverne Gauloise faubourg de France, Georges faubourg des Vosges…

Inauguration de la Grande Taverne

L’inauguration, tant attendue, eut lieu le vendredi 10 juillet 1908 à 17 heures comme prévu. A cette occasion, les propriétaires avaient loué les services de L’Harmonie des Usines pour mettre de l’ambiance avant que le cinématographe entre en scène…

Belfort 1905 CPA Haronie Usines

Carte photo Harmonie des Usines de Belfort en 1905 (collection JM)

NA : Cette harmonie est née le 3 février 1885 sous le nom de la  Fanfare des Usines dont le 1er président fut Fritz Bauer. Elle devint Harmonie des Usines le 24 mai 1898 sous la présidence de Carlos Bohn avec 60 musiciens.

L’établissement fit salle comble et à la fermeture à minuit, de nombreux consommateurs avaient du mal de quitter cette nouvelle adresse belfortaine !

Les deux journées suivantes furent tout autant réussies, récompensant les propriétaires et leur donnant raison d’avoir créé leur établissement.

L’affluence lors des fêtes du 14 juillet ne démentit point cette attirance pour ce nouvel établissement; le bouche à oreille avait parfaitement fonctionné. La Grande Taverne devenait ainsi la brasserie du faubourg.

Les équipements de la Grande Taverne

Pour le bon fonctionnement de leur établissement, les propriétaires n’avaient pas lésiné sur les investissements nécessaires pour équiper les 500 m² dévolus à cette nouvelle brasserie.

Les salles

L’établissement possédait deux salles, une salle d’entrée et une salle de spectacle dans le prolongement de la première. Elles n’étaient séparées que par les piliers de la structure du bâtiment.

Belfort CPA Fbg France n°35 Grand Taverne 2 Salles BF

Carte postale Salle d’entrée de la Grande Taverne (collection BF)

La salle d’entrée de la brasserie où salle d’accueil des clients, de belles dimensions, était destinée aux consommateurs voulant seulement s’offrir une boisson et tailler ‘’une bavette’’ plutôt que d’en consommer…

Belfort CPA Fbg France n°35 Grand Taverne Salle d'entrée

Carte postale Une autre vue de la salle d’entrée (collection JM)

Elle donnait accès à la grande salle ou salle de spectacle, qui permettait d’accueillir environ 500 personnes et possédait une scène destinée à recevoir des spectacles.

Belfort CPA Fbg France n°35 Grand Taverne Grande salle Scène

Carte postale La grande salle d’entrée avec sa scène (collection JM)

Il y a de fortes probabilités qu’elle recevait la clientèle voulant déjeuner ou souper. Les menus proposaient le pot au feu, la choucroute, la friture… et bien d’autres mets.

Elle venait en concurrence avec le déjeuner sur l’herbe du dimanche.

Belfort CPA Fbg France n°35 Grand Taverne Grande salle Cabine projection

Carte postale La grande salle de la Grande Taverne (collection JM)

Au centre de la salle, le plafond possédait apparemment quatre puits de lumières naturelles, que l'on peut voir via des cartes postales. Une vue aérienne de 1924 nous apporte la confirmation de cette solution technique appliquée pour exploiter au maximum, la lumière du jour.

La scène

En extrémité de la grande salle, une belle scène pouvait accueillir orchestres, spectacles…

La grande salle avec ses équipements permettait de présenter de nombreux spectacles pour le plus grand plaisir des clients de la Grande Taverne.

Belfort CPA Fbg France n°35 Grande Taverne Grande Sallee

Carte postale La grande salle avec sa scène (collection JM)

et l’écran pour le cinématographe.

CPA Belfort Grand Taverne Scène

Carte postale La scène avec son décor en fond (collection BF)

Pour occulter la scène, elle disposait d’un rideau type Aubusson au décor alsacien où apparaissait la ‘’tour’’ de l’immeuble de la Grande Taverne.

Belfort CPA Fbg France n°35 Grand Taverne Rideau scène

Carte postale Le rideau pouvant occulter la scène (collection JM)

En haut du rideau, était représentée l’armoirie de Belfort.

Le cinématographe

Comme précisé précédemment, la Grande Taverne était équipé pour le cinématographe, dans sa grande salle, elle possédait une cabine de projection. Un pianiste était chargé d’accompagner la projection.

CPA Belfort Grande Tarverne Cabine projection  CPA Belfort Grande Tarverne Cabine projection R

Sur la vue à droite, un extrait agrandi de la carte postale contigüe, on voit la cabine de projection (collection BF)

Cette activité perdura pendant des décennies, elle deviendra même l’activité principale d’une future enseigne en 1952.

La cuisine

La brasserie assurant les repas, une cuisine moderne et bien équipée en installations appropriées, tant pour le chaud que pour le froid avec son équipement frigorifique, permettait aux cuisiniers d’effectuer les mets commandés par les consommateurs.

Autonomie de l’établissement

La Grande Taverne s’était affranchie de l’électricité collective en installant une dynamo de 120 chevaux pour couvrir ses besoins.

CPA Belfort Grande Taverne Salle machines

Carte postale La dynamo équipant la Grande Taverne (collection BF)

Cette dynamo était implantée dans une salle des machines qui jouxtait la grande salle. Une cloison vitrée permettaient aux clients de voir cet équipement qui était pour certains un spectacle en France.

La fée électricité, au début du 20e siècle étonnait beaucoup de personnes et beaucoup de personnes n’avaient pas accès à l’électricité !

Un spectacle, je vous dis…

Quelques spectacles…

Les propriétaires de ce nouvel et grand établissement créé dans le faubourg de France, avaient parié sur l’attrait apporté par le cinématographe et la présentation régulière de spectacles.

Le premier spectacle proposé post inauguration, se déroula du vendredi 24 au dimanche 26 juillet. Au programme pour ces trois jours, jonglage, comédie, musique et projections de vues…

1908 07 23 Grande Taverne Programme 23 au 26 juillet La Frontière 2

Le programme annoncé par le journal La Frontière

Toutes les deux semaines, un nouveau programme était proposé à découvrir sur la scène de la Grande Taverne. La montée en puissance était crescendo.

1908 08 02 Grande Taverne Pub La Frontière 0R

Programme du 31 juillet, 1er et 2 août 1908 (La Frontière)

Concours musical 1908

En avant première du Concours musical 1908, la Grande Taverne reçut le vendredi 13 août une des sociétés participantes, la Chorale des Enfants d’Algérie avec leur président J. G. Pérez et leur directeur L. Fèvre, pour une soirée exceptionnelle.

Au programme, la société interpréta 17 morceaux extraits du patrimoine musical dont l’ouverture de Guillaume Tell, Rigoletto, la Traviata, Romance des fleurs (Faust)…

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA 1 Souvenir Lion

Carte postale Souvenir du Concours musical (collection JM)

Pour profiter de ce spectacle musical, les mélomanes devaient s’acquitter d’un droit d’entrée s’élevant à 0,50 franc.

NA : A la fin du texte, un lien permet d’accéder à l’article consacré au Concours musical 1908 qui s’est déroulé à Belfort les 15 et 16 août.

En 1912, un spectacle immortalisé

Il existe une série de 10 cartes postales, immortalisée par l'éditeur Henri Cardot, représentant des scénettes d’une pièce appelée La Revue de la Grande Taverne mise en scène par Polian en 1912, elle parodie des évènements ou situations belfortains.

Belfort CPA Fbg France n°35 Grande Taverne Spectacle Annuaire

Carte postale Tableau présentant l’annuaire 1912 de la Région de Belfort édité par l’imprimeur J.B. Schmitt (collection JM)

Belfort CPA Fbg France n°35 Grande Taverne Spectacle Musée

Carte postale La visite du musée belfortain (collection JM)

Belfort CPA Fbg France n°35 Grande Taverne Védrines 35 fbg France

Carte postale L’auteur Polian joue l’aviateur Védrine dans son avion, se déplaçant au-dessus des spectateurs (collection JM)

Au fil du temps, d’autres catégories de spectacles vont être présentées comme des galas de boxe ou d’escrime, du music-hall…

L’évolution commerciale de la Grande Taverne

Un premier tournant dans son évolution, fut son achat par la SNCE (Société Nouvelle des Cinémas de l’Est) le 3 août 1926, installée à Mulhouse, de l'immeuble est du fond à la SA Grande Taverne. Avec ce changement de propriétaire, le 7e art va devenir la principale attraction délivrée pour le public. Il est vrai qu’une évolution significative avec l’arrivée du cinéma parlant, révolutionna ce spectacle.

NA : Le premier film parlant français, une histoire corse, fut Les 3 Masques d’André Dugon, sorti en 1929.

Affiche Film Les 3 masques 1929

Affiche du film Les 3 Masques

La nouvelle direction va donner une grande place à la projection sur grand écran et délaisser les autres spectacles…

En 1927, une extension de la Grande Taverne sur la rue des Capucins fut confiée à l’architecte Eugène Lux. Le permis de travaux fut accordé le 8 juin. Elle permettait aussi de mieux desservir l’approvisionnement de l’établissement.

1927 06 A Plan 2R

Plan de la façade modifiée, côté est, dans la rue des Capucins (collection AMB)

En 1946, la SNCE demanda un nouveau permis de travaux à la mairie, accordé en juillet, pour créer une devanture en façade avec un accès à la brasserie par la rue des Capucins.

1946 Plans Devanture Rue des Capucins R

Plan de la façade modifiée, côté ouest, dans la rue des Capucins (collection AMB)

En 1952, la brasserie va subir une mutation car la Société Nouvelle des Cinémas de l’Est demanda un permis de travaux à la mairie, accordé le 27 juin, pour transformer la partie de droite de la Grande Taverne en une salle de cinéma. Pour affirmer sa mue, elle changea de nom en 1955 pour prendre l’enseigne, le Rex.

La partie gauche du bâtiment fut loué à la Maison L’Hôte qui, après l’obtention du permis le 22 octobre, modifia les devantures et l’aménagea pour y présenter des éléments de décoration dans l’ameublement.

Photo Cinéma Rex 35 1974 28-07c

Les nouvelles enseignes (photo BF, 1974)

Avec cette réorientation, la Grande Taverne tirait le rideau après avoir été pendant plus de quarante ans l’adresse du faubourg de France.

L’immeuble  

Dans les années 1980, le cinéma se conjugue au pluriel avec l’ouverture de complexes multisalles… La configuration du Rex ne permit pas de prendre ce virage et il dut fermer ses portes en mars 1986.

Photo Grande Taverne 1988 BF

En 1988, les travaux sont en cours (photo BF)

En 1988, s’installèrent deux commerces d’habillement (Camaïeu et Devred) dans les cellules inférieures donnant sur le faubourg de France et en partie arrière, un centre de remise en forme qui eut du mal à la conserver... au regard du changement successif d’enseignes, Gymnasium puis 24H fitness et enfin Full Time Fitness qui fermera définitivement les portes de cette activité dans le début des années 2000.

20180901_09

Les nouvelles enseignes (photo JM)

Epilogue

Si ni la brasserie de la Grande Taverne ni sa mue cinématographique n’ont résisté aux évolutions commerciales… l’immeuble qui l’a accueillit est toujours présent avec son architecture particulière.

Même si ce lieu n’a plus la vocation d'être un restaurant… à défaut d’être la table du Lion, il pourrait être le lieu où l’on vient prendre le café sur la seule terrasse élevée du secteur…

Belfort CPA Fbg France n°35 Grand Taverne Terrasse

Carte postale La terrasse de la Grande Taverne (collection JM)

Qui dit taverne dit jeu, je vous en propose un petit…

Avant de fermer la porte…

Dans cet article, je me suis amusé à disséminer les noms de dix restaurants actuels belfortains. L’avez-vous vu lors de votre lecture ? Sauriez-vous tous les retrouver ?

JM

Liens pour accéder aux articles cités

Article sur le Concours musical 1908 : Cliquer ici

Références  Web : Wikipédia,

Références livres : Journaux La Frontière et l’Alsace, Brochure Harmonie Alsthom Atlantique, Le Dictionnaire des personnalités du Territoire de Belfort  (collections des Archives Municipales de Belfort), Magazine Vivre le Territoire (octobre 2008).

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo ou un document, vous pouvez l’agrandir.

          ---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---