Dans le cadre des cérémonies militaires, je vous propose de découvrir celle du 4 mai 1912 dont une revue s’était déroulée au Champ de Mars à Belfort en l’honneur du ministre de la Guerre, Alexandre Millerand.

Cet article fait suite à l’acquisition, il y quelques mois de la carte photo suivante qui est un cliché de cette revue…

1912 05 04 Belfort CPhoto Revue militaire Ministre Millerand R

Par rapport à d’autres cartes photos acquises, le militaire qui avait participé à cette revue, avait inscrit au verso plusieurs données fort intéressantes !

1912 05 04 Belfort CPhoto Revue militaire Ministre Millerand V

Hormis l’information sur l’évènement et sa date (mai 1912), il communiquait, à son correspondant, plusieurs autres éléments, l’heure (11h35), la météo du jour (un beau soleil) et sa présence (mais non visible) au 2e rang au sein des officiers alignés.

Le ministre Millerand à Belfort

Donc le samedi 4 mai 1912, la Place de Belfort recevait le nouveau ministre de la Guerre Alexandre Millerand*, nommé le 14 janvier.

NA : La presse locale m’a permis d’avoir la date complète, il sagissait du 4 mai 1922.

Suite à sa nouvelle fonction que lui avait attribuée le Président de la République, il venait effectuer une revue des défenses et troupes stationnées protégeant la Trouée de Belfort.

CPA Alexandre Millerand

Carte postale Alexandre Millerand, illustration (coll. Privée)

*Alexandre Millerand : Né à Paris le 10 février 1859, après ses études et son service militaire, il prêta serment comme avocat en 1881. L’année suivante, il assura des chroniques judiciaires dans le quotidien La Justice. Engagé dans la politique dès le début des années 1870, il entra au conseil municipal de Paris en mai 1884. Député de la Seine dès 1885, en juin 1899, il entra au gouvernement de Pierre Waldeck-Rousseau, comme ministre du Commerce, de l’Industrie, des Postes et Télégraphes. Il quita son poste en 1902. Raymond Poincarré le nomma ministre de la Guerre, le 14 janvier 1912.

Revue Pays de France Alexandre Millerand RR

Alexandre Millerand (Revue Le Pays de France)

Cette visite était au programme d’une tournée du ministre dans l’est de France où il passait en revue les garnisons proches de la frontière. Après sa visite de la Place d’Epinal,

Epinal CPA Tournée d'inspection des Forts

Carte postale La gare d’Epinal L’inspection des forts (coll. Privée)

il vint dans la Cité du Lion en voiture en passant par le Ballon d’Alsace. Il était accompagné par le chef d’état-major, le général Joseph Joffre (1852-1931) et des officiers de son cabinet.

Revue Pays de France Joffre R

Le général Joffre (Revue Le Pays de France)

Revue militaire au Champ de Mars

Au programme de la visite, était prévue une revue des troupes sur le Champ de Mars. Les différents régiments, casernés à Belfort, se rendirent sur le site dès 10 heures;  le 11e Dragons, les 35e et 42e régiments d’infanterie, le 4e bataillon, le 9e régiment d’artillerie et la compagnie du 7/4 du génie.

1909X Belfort CPA 2223 Revue 14 juillet

Carte postale Le 11e Dragons (coll. JM)

Ce déploiement de troupes fit que les belfortains furent attirés et se rendirent aussi sur place, mais l’accès au terrain était interdit aux civils.

Plan Pont du Martinet Champ de Mars R

Plan des lieux avec le pont du Martinet

A 11h30, sous un beau soleil, le ministre arriva à la hauteur du pont du Martinet, au nord du Champ de Mars, où l’attendait le commandant du 7e corps, le général Louis Bonneau (1851-1938). Son arrivée fut signalée par un coup de canon.

Photo Général Louis Bonneau

Le général Louis Bonneau

A l’arrivée des voitures au Champ de Mars, le ministre fut salué et accueilli par le général François Eugène Azibert (1848-1924), le gouverneur de Belfort.

Inauguration Monument 3 sièges 1913 Le Petit Parisien Azibert R

Général Azibert (brochure Inauguration Monument 3 Sièges)

Sous la conduite du général Azibert, le ministre suivi des officiers passa en revue les troupes et salua les drapeaux des différents régiments.

NA : Au verso, de la carte photo, l’expéditeur identifiait et nommait pour son correspondant, le ministre, les généraux Joffre, Bonneau et Azibert.

1912 05 04 Belfort CPhoto Revue militaire Ministre Millerand VR

Zoom du verso de la carte photo avec les noms

1912 05 04 Belfort CPhoto Revue militaire Ministre Millerand RR

Zoom de la carte, de droite à gauche : Millerand, Joffre derrière, Azibert (sabre au portez) à la hauteur du ministre et Bonneau derrière Azibert

Puis les clairons et les musiques des régiments sonnèrent la musique militaire ‘’Aux Champs’’ lançant le début du défilé des troupes.

Il revint au 9e régiment d’artillerie de prendre la tête du défilé, suivi de la compagnie 7/4 du bataillon du génie, puis le 4e bataillon de Groupe de forteresse avec les 171e et 172e régiments d’infanterie, les musiques des 35e et 42e régiments d’infanterie. Après avoir défilé, chaque régiment va rejoindre sa place attribuée.

Belfort CPA Caserne Gérard 11e Dragon Musique

Carte postale Musique du 11e Dragons (coll. JM)

Le défilé se poursuit avec le 11e Dragons au petit galop mais provoquant un fort nuage de poussière, en traversant toute la longueur du Champ de Mars !

Les sections de mitrailleuses sur bicyclette Peugeot fermèrent le défilé.

Pour terminer la revue des régiments de la place forte, un exercice fut réalisé, devant le ministre et ses officiers, mettant en scène ces nouvelles sections de mitrailleuses sur bicyclettes. Elles sont dues à un ouvrier de chez Peugeot effectuant une période d’instruction au 35e Régiment d’infanterie, qui a inventé ce concept novateur.

Belfort CPA Revue au Champ de Mars

Carte postale Revue sur le Champ de Mars de Belfort (coll. BF)

Les cyclistes se dispersèrent sur le terrain puis tirèrent des rafales (à blanc) sur deux escadrons du 11e Dragon partis au galop.

Le ministre apprécia la démonstration.

Le défilé terminé, Alexandre Millerand remercia le général François Eugène Azibert pour le déroulement de la revue, puis monta dans sa voiture pour rejoindre le Grand Hôtel du Tonneau d’Or où il devait déjeuner.

Belfort CPA Bd Carnot n°11 Grand Hôtel Entrée rue Reiset

Carte postale du Grand Hôtel du Tonneau d’Or (coll. JM)

Visite des équipements militaires et de fortifications

L’après-midi du ministre de la Guerre était consacrée à la visite des différents forts de la Place. Il était accompagné des généraux Joseph Joffre et Louis Bonneau, du gouverneur François Eugène Azibert et des officiers de l’état-major.

Cette visite avait pour but de constater l’avancement des travaux de fortification engagés. Ils se rendirent aux forts de Roppe, situé au nord-est de la ville, complètement terminé et au fort du Bois d’Oye lui au sud, en cours d’achèvement.

Plan implantation forts R

Carte avec la position des forts de Roppe et du Bois d’Oye

Après sa tournée, il revint vers 18 heures pour rencontrer les autorités locales civiles et militaires, au palais du Gouverneur.

Diner privé au Grand Hôtel du Tonneau d’Or

A 19 heures, il rejoint à nouveau le Grand Hôtel du Tonneau d’Or où il dina seulement avec les généraux Joffre, Bonneau et Azibert.

Belfort CPA Bd Carnot n°11 Grand Hôtel Graveur Souvenirs

Carte postale du Tonneau d’Or (coll. JM)

Retraite aux flambeaux

Lors de la journée, le ministre désira que sa visite se termine par une retraite aux flambeaux. Ce que ministre veut…

Elle fut organisée en tout hâte en mettant à contribution les régiments de la Place. Les musiques du 35e et 42e s’étaient placées devant l’hôtel quand les troupes avaient prit place sur la place de la République.

CPA Belfort 35e RI Musique

Carte postale Musique du 35e Régiment d’infanterie (coll. privée)

Le cortège démarra avec les trompettes du 11e Dragons suivi des différents régiments de la ville

Cette retraite aux flambeaux au pied levé fit la joie des habitants de la ville qui firent honneur en venant très nombreux à cette animation imprévue.

CPA Belfort Caserne Bougenel Musique

Carte postale Musique du 42e Régiment d’infanterie (coll. JM)

Arrivée place Corbis, les troupes se séparèrent pour rayonner dans toute la Cité du Lion… sur tout leurs parcours, les militaires furent acclamés.

Départ du ministre

Le ministre de la Guerre, Alexandre Millerand, quitta Belfort en prenant le rapide de 11h10 en gare pour rejoindre Paris.

CPA Belfort Gare Voies

Carte postale La gare de Belfort (coll. JM)

Epilogue

Apparemment cette visite du 4 mai 1912, répondit à l’attente du ministre de la Guerre, Alexandre Millerand. Il avait pu se rendre compte de l’avancement de travaux de fortification de deux forts et effectuer une revue des troupes.

JM

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo ou un document, vous pouvez l’agrandir.

---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---