Suite à l’article effectué qui avait pour trait l’identification de la carte photo ci-dessous, représentant une estrade fort pourvue en personnalités.

1912 05 27 Belfort CPhoto Concours Tirs 7 noms R

 Extrait carte photo Personnalités sur une estrade (collection JM)

Je vous propose un article consacré à cette manifestation où fut pris ce cliché, le 27 mai 1912.

Organisation de la 6e Fête Fédérale

Ce cliché fut pris lors de la 6e Fête Fédérale de Tir et de préparation militaire des sociétés de Franche-Comté et du Territoire de Belfort et du 6e Concours Public de la Miotte, elle se déroula à Belfort du 16 au 27 mai 1912.

NA : En fin de texte un lien permet d’accéder à l’article consacré à cette carte photo identifiée.

Cette manifestation en trois parties fut organisée par la Société de tir S.A.G. ‘’La Miotte’’ avec l’aide de la municipalité de la ville de Belfort.

S.A.G. : Société Agréée par le département de la Guerre.

1912 05 26 Fête Fédérale Tir L'Alsace 1aR

L’annonce dans le journal L’Alsace du 26 mai 1912 (coll. AD90)

Elle se déroula dans le nouveau stand de tir construit sur le site du Mont, à l’ouest de la ville.

Plan Belfort Quartier du Mont

Emplacement du stand de tir, à gauche du plan, le centre ville est à droite

Cette fête fut organisée sous la présidence d’honneur de Paul Morel, sous-secrétaire d’Etat au ministère de l’Intérieur et député de la Haute-Saône.

Inauguration Monument 3 sièges 1913 Le Petit Parisien Paul Morel

Photo Paul Morel (brochure Inauguration Monument 3 Sièges, AD90)

Sa venue était attendue pour le 27 mai, pour clôturer la manifestation et participer à la remise des récompenses, entre autre.

Stand de tir

Implanté sous Le Mont, ce nouvel équipement moderne fut construit en 1908-1909 sous l’égide du Comité de la Société de tir La Miotte.

Belfort CPA Le Mont Stand Tir Vue d'ensemble

Carte postale Vue générale du stand de la Miotte (coll. JM)

NA : En fin de texte, un lien permet d’accéder à l’article sur le stand de tir de La Miotte

Cette société fut fondée en 1907 par la volonté de l’industriel Pierre Dollfus. Idée qu’il avait eue dès 1901. Il en fut le président dès sa création jusqu’en 1959.

1912 05 27 Concours de tir Paul Morel Pierre Dolfus BF

Le président de La Miotte, Pierre Dollfus

NA : Dans l’article sur le stand de tir, est présent une bio de Pierre Dollfus.

L’équipement était pourvu de 20 cibles à 200 mètres, de 4 cibles pour carabine Flobert à 12 mètres, 4 cibles pour révolver à 25 mètres, 2 cibles pour tir réduit au Lebel et 2 ball-traps pour fusil de chasse.

Belfort CPA Le Mont Stand Tir Fosse & cibles

Carte postale Stand de la Miotte, le champ de tir (coll. JM)

Les premiers tirs eurent lieu le dimanche 8 août 1909 et l’inauguration du nouveau stand de tir se déroula le 29 août, devant les autorités civiles et militaires.

Le stand de tir était aussi utilisé par l’armée.

Programme de la 6e Fête Fédérale de Tir et de préparation militaire

L’affiche de cette manifestation proposait la 6e Fête Fédérale de Tir et de préparation militaire des sociétés de Franche-Comté et du Territoire de Belfort et du 6e Concours Public de la Miotte qui se déroula du 16 au 27 mai 1927, suivant ce programme :

 - 16 mai : Ouverture du Concours Fédéral et du Concours public par le président de la Fédération, Paul Bretegnier.

 - Le 19 et du 23 au 27 mai : Poursuite des deux concours.

 - 26 mai : Début du Concours de préparation militaire 

 - 26 mai, de 20h30 à 2 heures du matin, pour la première fois, un Concours de tirs de nuit.

 - 27 mai matin : Suite et fin du Concours de préparation militaire.

 - 27 mai à 10 heures 30 : Assemblée générale de la Fédération

 - 27 mai à 16 heures : Distribution des prix sous la présidence de Paul Morel, le sous-secrétaire d’Etat au ministère de l’Intérieur et du président de l’Union des Services de Préparation Militaire de France, Adolphe Cheron.

Pendant cette décade, se déroula un déjeuner le 26 mai, préparée par le restaurateur Danjean, un vin d’honneur et banquet au stand le 27 mai.

Belfort CPA Mont Stand Tir Vue intérieure BF 1909

Carte postale Stand de la Miotte, l’intérieur (coll. JM)

Ce programme avait attiré de nombreux tireurs représentant pas moins de 35 sur les 42 sociétés de la Fédération. Le département était représenté par les sociétés de tir de Belfort, Danjoutin, Delle, Giromagny et le Salbert.

16 mai, ouverture des Concours

L’ouverture du Concours Fédéral et du Concours public revint au président de la Fédération, Paul Bretegnier. En termes de symbolique, il fut le premier à tirer la première balle dès 8 heurs du matin car le président belfortain de la Société de Tir La Miotte, Pierre Dollfus lui tendit son fusil pour qu’il ait l’honneur de tirer la première cartouche de cette rencontre.

Belfort CPA Le Mont Stand Tir Vue générale

Carte postale Stand de la Miotte (coll. JM)

Elle fut suivie toute la journée, sous la pluie, de très nombreuses autres tirées par les membres de la société organisatrice mais aussi par une trentaine de tireurs venus d’Héricourt (Haute-Saône) accueillis par Pierre Dollfus. De la Suisse voisine, étaient venus plusieurs tireurs de Porrentruy sous la conduite du Dr Mendelert; ils démontraient une belle maîtrise avec des tirs de grande précision.

Belfort CPA Le Mont Stand Tir Les cibles

Carte postale Stand de la Miotte, les cibles (coll. JM)

Si le concours fédéral était régit par le règlement de la Fédération, par contre le concours public fut réglementé par le Comité. Il s’effectuait sur des cibles à 200 mètres avec des séries de 4 balles, avec fusil Lebel. Le classement s’effectuant sur les 10 meilleures séries pour les 5 premiers, les 6 meilleures séries pour les 5 suivants et les 3 meilleurs pour les autres, avec des barrages pour les séries d’appui.

CPA Bayonne Concours de tirs 1912

Carte postale Exemple de tireurs en action (coll. privée)

Les prix, au nombre de dix, s’élevaient de 250 à 30 francs avec 100 autres prix en nature pour les suivants.

La Fédération avait envoyé plusieurs de ses membres pour préparer les journées des 26 et 27 mai. L’un d’entre-deux, M. Baname proposa d’organiser un cours de perfectionnement pour les instructions de la Préparation militaire.

La journée fut entrecoupée par un déjeuner organisé dans la salle d’honneur, entre les organisateurs et leurs invités suisses.

Belfort CPA Le Mont Stand Tir Buvette 

Carte postale Stand de la Miotte, la buvette (coll. JM)

Plus d’une cinquantaine de tireurs participèrent à cette première journée, qui fut arrosée par la pluie.

19 mai et du 23 au 25 mai, poursuite des deux concours

L’étalement du nombre de journées permit aux sociétés de tirs d’envoyer leurs tireurs pour participer aux concours.

Au 22 mai, c’était la Société de Tir de Montbéliard qui était en tête des classements que ce soit par équipe en catégorie Adulte et Jeune gens, ou en individuel (G. Wittmer).

26 mai, le concours de préparation militaire et tirs de nuit

Si l’accès au stand de tir permettait toujours aux tireurs de participer aux deux concours, le Fédéral et le concours public de la Miotte, au programme de cette journée débutait aussi le concours de préparation militaire.

Le restaurateur Danjean préparait des repas pour le déjeuner.

En-tête facture Restaurant Danjean R

En-tête d’une facture du restaurant Danjean (coll. BF)

Cette avant dernière journée fut complétée avec une soirée car un tir de nuit fut organisé de 8h30 à 2 heures du matin. La cible était à 0,50 franc pour 4 balles non fournies. Des récompenses et des souvenirs étaient prévus pour les meilleurs tireurs.

Un bal champêtre eut lieu jusqu’à minuit.

CPA Humoristique Bal champêtre

Carte postale humoristique d’un bal champêtre (coll. privée)

C’était une première, le stand de tir et le terrain autour était éclairé par la fée électricité. Ces deux animations furent rendues possibles grâce à la Société des Houillères de Ronchamp qui avait fourni le courant électrique.

Facture Ronchamp Société des Houillères R

Extrait facture de la Société des Houillères de Ronchamp

Quant à la SACM (Société Alsacienne de Constructions Mécaniques), elle avait fourni gratuitement les installations électriques pour rendre possible cette attraction de nuit.

Par ailleurs, la municipalité avait orné d’oriflammes les principales rues de la ville et les alentours du stand de tir.

27 mai, l’Assemblée générale et remise des prix

Le programme de la dernière journée était dense, dont les points forts furent la fin des concours, l’Assemblée générale de la Fédération et la remise des récompenses en présence du sous-secrétaire d’état à l’Intérieur, Paul Morel. Un banquet final était prévu au Grand Hôtel du Tonneau d’Or à 20 heures.

Le vin d’honneur

La municipalité sous la conduite du 1er adjoint, François-Xavier Houbre, offrit un vin d’honneur à 10 heures, aux délégués des Sociétés de tirs de la Fédération et aux membres du Comité de la Miotte.

Vignette Suisse Vin d'honneur R

Au nom du maire, Charles Schneider, il souhaita la bienvenue aux invités, remercia chaleureusement les organisateurs et se félicita de la très forte participation aux concours et surtout par la présence de nombreux jeunes.

Assemblée générale 

Se déroula ensuite l’Assemblée générale de la Fédération où étaient présents 126 délégués représentant les 42 délégations des sociétés adhérentes.

A cette occasion, deux sociétés candidates, Giromagny (90) et Montbozon (70), intégrèrent la Fédération.

Les points à l’ordre du jour furent traités et les décisions à prendre entérinées. Concernant la situation financière présentée par le trésorier, elle était excellente.

Il fut désigné la ville chargée d’organiser le 7e Concours Fédéral en 1913. Ce fut la Cité des Princes, Montbéliard, qui fut choisie.

Montbéliard CPA Stand Tir La Chiffogne 1

Carte postale Montbéliard Stand de la Chiffogne (coll. FJ)

Ce fut sur cette dernière décision que prit fin l’Assemblée générale.

Repas de clôture de la Fête Fédérale

Un repas fut servi à 150 convives sous une tente installée par le restaurant Danjean.

Extrait facture Restaurant Danjean R

Extrait facture du restaurant Danjean (coll. BF)

Aux délégués, s’étaient joints des autorités civiles et militaires dont François-Xavier Houbre représentant le maire souffrant, le secrétaire générale de la préfecture, Raoul Fauran représentant le préfet, le président de la Miotte, Pierre Dollfus, le colonel Collignon représentant le gouverneur, le président de la Fédération, Paul Bretegnier, des conseillers municipaux, des officiers de plusieurs régiments.

A l’heure du dessert, vint le temps des discours. Après les remerciements de François-Xavier Houbre au nom du maire, Pierre Dollfus prit la parole.

CPA Grenoble Concours tir Femme R

Carte postale (modifiée) illustrée par Andry Farcy (coll. privée)

Il rappela l’honneur et la fierté que la société de tir La Miotte fut chargée d’organiser ce 6e Concours Fédéral, remercia les officiels, mis en avant le travail effectué par les membres du Comité, remercia les généreux donateurs dont les deux challenges offerts par Alfred Engel et Pierre Peugeot, remercia la SACM et la Société des Houillères de Ronchamp pour les installations et fourniture d’électricité… il leva son verre en l’honneur du maire, Charles Schneider.

Xavier Houbre prit la parole au nom du maire et du conseil municipal pour souligner, entre-autre la grande réussite de la manifestation.

Des petites Miottes furent distribuées aux convives.

Arrivées d’Adolphe Chéron et de Paul Morel

Vers 14h30, arriva le président de l’Union des Sociétés de préparation militaire, Adolphe Chéron.

Adolphe Chéron Wikipédia

Photo Adolphe Chéron (doc. Wikipédia)

Au programme de la journée était prévue une pause musicale avec la participation de la musique du 42e Régiment d’infanterie qui joua plusieurs morceaux de son répertoire.

CPA Belfort Caserne Bougenel Musique

Carte postale Musique du 42e RI (coll. JM)

Une foule de plus en plus nombreuse fut présente sur le site pour participer à cette Fête Fédérale et découvrir, pour certain, cet équipement.

Distribution des récompenses

Le président d’honneur, Paul Morel*, le sous-secrétaire d’état au ministère de l’Intérieur était attendu à 15 heures pour la distribution des prix.

Paul Morel Bio

Finalement Paul Morel arriva seulement à 17 heures, à cause d’une panne sur sa voiture. Il était accompagné de son secrétaire particulier M. Vanney, du préfet Louis Fontanès, du sénateur Laurent Thiéry, du gouverneur de Belfort, le général François Eugène Azibert et d’un officier d’ordonnance.

Ils sont accueillis par le secrétaire général de la préfecture, M. Raoul Fauran  accompagné par des membres de la municipalité dont le 1er adjoint, François-Xavier Houbre, ainsi que les conseillers F. Scheurer et Paul Dié, du général de cavalerie Antide Lescot… 

Après les échanges traditionnels, Paul Morel accompagné des autorités civiles et militaires se rendit à l’intérieur du stand de tir sous la conduite de Paul Bretegnier, le président de la Fédération.

1912 05 27 Concours de tir Paul Morel CG

Carte photo Paul Morel est au centre (coll. CG)

Le général Azibert et le président de l’Union des Sociétés de préparation militaire, Adolphe Chéron prononcèrent des paroles patriotiques en présence de sous-secrétaire d’état, des autorités et des élèves soldats. Le premier  soulignant "l’union intime de l’armée et de la nation, de la patrie et du pays qu’a su réaliser une armée devenue nationale’’, quant au second, il souligne "l’utilité et la grandeur de la tâche des sociétés de préparation militaire dans l’organisation de la défense nationale’’.

Paul Morel prit la parole et s’adressa aux jeunes élèves en leur signifiant que "élèves soldats, soldats demain, comment la pratique du tir développera en eux la précision des mouvements, l’adresse, la maîtrise de ses nerfs et sutout le sang froid…’’.

Ces paroles patriotiques furent applaudies chaleureusement.

Il distribua ensuite plusieurs décorations dont des palmes accadémiques au trésorier de La Miotte, Edmond Passard (architecte) et au secrétaire, M. Paul Azziz (instituteur), au conseiller Auguste Masson (pharmacien de la Croix de Genève) et la Croix de chevalier du mérite agricole au conseiller municipal, Paul Dié (capitaine en retraite).

CPM Palmes académiques R

Extrait carte postale, Palmes académiques

Après ces présentations, Paul Morel et la délégation se dirigèrent vers l’estrade installée à l’extérieur pour la proclamation et la distribution des récompenses des tireurs.

Belfort 1912 05 CPhoto Cérémonie Belfort A vrf

Carte photo Personnalités sur une estrade (collection JM)

Il remit au nom du ministre de la guerre, Alexandre Millerand, des lettres de félicitations et citations à plusieurs tireurs du Doubs pour leur participation à la Préparation militaire et à un dénommé Marconnot du Salbert.

Revue Pays de France Alexandre Millerand RR

Alexandre Millerand (Revue Le Pays de France)

NA : Le ministre Alexandre Millerand était venu le 4 mai pour effectuer une revue des défenses et troupes stationnées protégeant la Trouée de Belfort. J’ai consacré un article à cette visite; un lien en fin de texte permet d’y accéder.

Paul Morel quitta la cérémonie pour se rendre au domicile du maire de Belfort et député du Haut-Rhin, Charles Schneider. Ensuite, il se rendit à la préfecture où il rencontra plusieurs personnalités. 

Le banquet du soir

Pour clôturer la Fête Fédérale de tir de préparation militaire, un banquet était organisé au Grand Hôtel du Tonneau d’or, sous le soin du propriétaire Eugène Garteiser.

Belfort CPA Bd Carnot n°11 Grand Hôtel Graveur Souvenirs

Carte postale du Grand Hôtel du Tonneau d’Or (coll. JM)

Environ quatre vingt invités étaient présents dans la grande salle. A sa table, Paul Morel était entouré du préfet Fontanès, du sénateur Laurent Thiéry, des généraux Azibert et Lescot, du secrétaire général de la préfecture Raoul Fauran, de François-Xavier Houbre, l’adjoint au maire, du président de la Fédération, Paul Bretegnier…

Aux autres tables, se trouvaient d’autres personnalités civiles et militaires dont des présidents de sociétés de tir, des officiers instructeurs de la préparation militaire, des membres du Comité de la Miotte, des membres de la Fédération, des représentants de la presse…

Le propriétaire des lieux, Eugène Garteiser avait concocté pour le banquet de clôture de la Fête Fédérale, le menu suivant :

Belfort Menu Concours Tir 1912

 Menu du 27 mai 1912 (réalisé par BF)

Le menu fut fort apprécié des convives.

A l’heure du champagne, le président de la Fédération Paul Bretegnier prit le premier la parole. Il remercia le sous-secrétaire d’état au ministère de l’Intérieur d’avoir accepté l’invitation et il dit sa fierté de voir la jeunesse venir dans les stands de tir et d’intégrer les groupes de préparations militaires.

Belfort CPA Rue Reiset n°1 Grand Hôtel Tonneau d'Or Salle à manger 3s

Carte postale Grand Hôtel du Tonneau d’Or, salle à manger (coll. JM)

Puis Pierre Dollfus, à son tour, après les remerciements d’usage, souligna le travail effectué par l’association pour former les jeunes à la pratique des armes et développer les qualités nécessaires en corollaire, énergie, sang-froid, persévérance… il demanda à Paul Morel qu’il soit leur porte parole auprès du ministre de la Guerre, pour avoir l’obtention d’une subvention.

Après les interventions du sénateur Laurent Thiéry et du préfet Fontanès, ce fut Paul Morel qui termina ces discours en informant que le gouvernement avait décidé d’aider les associations de tir.  Il rappela que le ministre de la Guerre, Alexandre Millerand, avait été enthousiasmé de sa tournée dans l’Est.

Il termina son discours en demandant à l’assistance de lever son verre en l’honneur du président de la Fédération pour le travail accompli.

Puis vinrent les discours du sénateur Laurent Thiéry, du gouverneur, le général Azibert.

Thiéry & Azibert Petit Parisien 1913

Le sénateur Thiéry et le gouverneur Azibert

Paul Morel reprit la parole, dit quelques anecdotes et demanda que le dernier verre soit levé en l’honneur de président de la Fédération Paul Bretegnier.

Le palmarès

Quelques extraits des résultats sur le palmarès :

Classement des Sociétés au concours de la Préparation Militaire

Les sociétés du Pays de Montbéliard (25) s’accaparèrent les principales distinctions, les sociétés du Territoire de Belfort devant se satisfaire des accessits…

Challenge : Hérimoncourt
Palme : Seloncourt
Médaille de bronze argenté : Audincourt
Plaquette bronze argent : Valentigney
Médaille de bronze : Grand-Charmont, Besançon, Belfort (7e), Morteau, Danjoutin (9e), Delle (14e), Giromagny (17e)

Médaille Belfort Préparation Militaire Tir

Médaille Belfort Préparation militaire Tir (coll. privée)

Classement individuel au concours de la Préparation Militaire

Les résultats des Sociétés étant construits par les individualités, on retrouvait les tireurs du Pays de Montbéliard aux premières places !

Fusil Lebel : Euvray Georges (Hérimoncourt)
Miroir : Nicold Nicolet (Seloncourt)
Tableau : Lacoste (Seloncourt)

20e : Heger (Belfort)
22e : Denzlinger (Danjoutin)
26e : Baumann (Belfort)

CPA Grenoble Concours tir Cible Homme

Carte postale illustrée pour un concours à Grenoble (coll. Privée)

Classement des Sociétés au concours Fédéral (adultes)

Coupe Commandant Engel ‘’Pro patria’’ : Seloncourt
Palme de vermeil : Montbéliard
Palme d’argent : Besançon
Médaille vermeil : Audincourt

Giromagny (14e), Delle (16e) et Danjoutin (18e) eurent un diplôme.…

Bronze Gloria Victis Antonin Mercié BF

Statuette en bronze ‘’Gloria victis’’ d’Antonin Mercié

Classement des Sociétés au concours Fédéral (jeunes gens)

En classement jeunes, les sociétés d’Héricourt firent armes égales avec les sociétés du Pays de Montbéliard, en s’intercalant.

Palme argent : Montbéliard
Médaille de vermeil : Héricourt Tir
Médaille d’argent : Seloncourt
Médaille d’argent : Héricourt Préparation militaire
Belfort P.M. (13e), Delle (21e), Danjoutin (24e), Giromagny (25e) et le Salbert (26e)

Médaille Belfort Préparation Militaire Tir

Exemple de médaille remise lors d’un concours de tir

Classement individuel au concours Fédéral (adultes)

Pièce de 100 francs offerte par Pierre Peugeot : Etienne Henry (Morteau)
Fusil offert par le Conseil général : Ulysse Lomon (???)
Fusil offert par l’Union des Sociétés de tir : Victor Antoine (Saint-Loup)
Fusil offert par le commandant Engel : Jacques Vernier (Audincourt)

Classement individuel au concours Fédéral (jeunes gens)

Fusil offert par la ville de Belfort : Fernand Becker
Vase de Sèvres offert par le P de la R : Charles Goguel
Ménagère de couvert offerte par la Société de Delle : Charles Laurent…

 Médaille Concours National Tir 1923

Insigne édité pour le concours national de tir à Belfort en 1923 (coll. privée)

Classement au concours public

250 francs : Jeuny
200 francs : Choffel
150 francs : Montlendon
100 francs : Barbillat
80 francs : Boudot
70 francs : Albert Muller

Epilogue

Les concours furent un grand succès car une très grande partie des adhérents des sociétés appartenant à la Fédération* de Franche-Comté et du Territoire de Belfort, 35 sociétés étaient représentées dans la Cité du Lion...

*La Fédération regroupait pas moins de 7000 adhérents.

L’organisation et les savoir-faire furent très appréciés par la Fédération qui proposa à la société de tir La Miotte d’organiser les concours nationaux en 1915; belle récompense pour le comité de l’association ! Malheureusement, le projet ne put aboutir, la faute à un concours de tir destructeur de million de morts !

Lors de cette manifestation, le photographe Eugène Feugère, installé faubourg des Ancêtres pris de nombreux photos dont deux identifiées furent éditées en carte photos; il y a de fortes chances que d’autres existent…

JM

Liens pour accéder aux articles cités

Pour accéder à l’article sur la carte photo ‘’Quid estrade ?’’ : Cliquer ici

Pour accéder à l’article sur le stand de tir : Cliquer ici

Pour accéder à l’article sur la visite d’Alexandre Millerand : Cliquer ici

Référentiel papiers : Annuaires 1911-1912, Journaux La Frontière, L'Alsace et Le Haut-Rhin (collections Archives Départementales du 90, Archives municipales Belfort

Référentiel Web : Wikipédia, Blog XXX

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo, vous pouvez l’agrandir.

---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---