Après la réussite de ses deux éditions précédente, 1984 & 1985, la Federazione Italiana Giuoco Calcio Femminile (Fédération italienne de football Féminin) organisa une 3e édition de son Mundialito, en 1986.

Ecusson FIGC

Ecusson de la FIGC (doc. Wikipédia)

La compétition se déroula en Italie toujours avec la participation d’équipes nationales hors européennes, pour cette édition, pour accentuer cette volonté de la FIGCF d’aller vers la création d’une véritable Coupe du Monde !

FIGCF : Federazione Italiana di Calcio Femminile

Avec cette 3e édition, la FIGCF (Fédération Italienne de Football Féminin) poursuivait sa démarche entreprise en 1970 pour créer une véritable Coupe du Monde pour les féminines

Initialement appelée FICF, la Fédération italienne était à l’origine de la création d’une fédération internationale en 1970, la FIEFF (Federation International and European of the Feminine Football), chargée d’organiser la même année, la première Coupe du Monde ‘’officieuse’’ en Italie.

Ce fut elle qui installa la première marche pour cette compétition !

Fève Italie

Fève Drapeau italien (coll. Privée)

La FIGCF, nouvelle appellation depuis 1976, relança le concept via une nouvelle compétition en 1984, sous le nom de Mundialito qu’elle organisa sur ses propres pelouses.

Si en 1986, l’UEFA (Union Européenne Football Association) commençait à retirer ses crampons qui bloquaient le développement d’une compétition internationale féminine du type Coupe du Monde, la FIFA (Federation International Football Association) était plus ouverte à cette idée.

Après les éditions de 1984 et 1985, elle organisa la troisième édition de son Mundialito.

NA : En fin de texte, un lien permet d’accéder aux articles sur ces deux compétitions organisées par la FIEFF et la FIGCF (FICF).

Mundialito 1986

Pour cette nouvelle édition, la FIGCF fit évoluer son tournoi en passant de 4 à 6 équipes nationales d’une part et d’autre part, en invitant que des équipes non européennes !

Pin's_ballon

Pin’s Ballon aux couleurs de l’Italie

La volonté assumée de donner un nouveau développement à la compétition ciblée ‘’Tournoi international’’ pour ce 3e Mundialito !

Edition 1986, du 19 au 26 juillet

Le Mundialito 1986 se déroula dans une seule ville, celle de Jesolo, située à l’est de Venise, du 19 au 26 juillet 1986.

Carte Italie Mundialito 1986 Jesolo seul

Carte de la Botte italienne (doc. JM/BF)

Une seule ville et un seul stade, celui du Stade Communal d’Armando Picchi, pour les différentes rencontres au programme.

Equipes participantes

Comme écrit précédemment, la FIGCF n’avait pas invité des équipes européennes mais que des équipes hors juridiction de la l’UEFA !

Il y avait tout de même une équipe européenne avec l’Italie, l’organisatrice  de cette compétition.

Les autres équipes invitées, étaient le Brésil, la Chine, les Etats-Unis, le Japon et le Mexique.

Carte Monde Mundialito 1986 Italie R

Carte avec les pays participants (doc. JM/BF)

Les Etats-Unis avaient participé à l’édition précédente et terminé à la dernière place de la compétition.

Il va sans dire, que l’équipe de France n’était donc pas présente au tournoi.

Organisation du tournoi

Le tournoi se déroula en trois phases :

Un 1er tour où les six équipes étaient réparties en deux groupes.

CPM Jesolo Plan R

Extrait carte postale : Venise & Jesolo

Un 2e tour type demi-finale, où les deux premières équipes de chaque groupe se rencontraient sous la forme 1er Groupe A contre 2e Groupe B et vice et versa.

Les vainqueurs étaient qualifiés pour jouer la finale quant aux vaincus, ils jouaient pour la 3e place.

Phase de classement

Toutes les rencontres se disputèrent du 19 au 24 juillet, au Stade Communal d’Armando Picchi de Jesolo, au rythme d’un match par journée.

CPM Jesolo Ver

Carte postale Jesolo

Groupe A

Il revint à l’Italie de jouer le match d’ouverture, le 19 juillet. Les italiennes vont passer un 5-1 aux japonaises. Elles récidivèrent 4 jours plus tard en scorant un 6-0 contre les mexicaines.

Ces 2 victoires (4 points) donnèrent à l’Italie la 1ère place du Groupa A.

Pin's Italie R

Pin’s Drapeau Italien (coll. Privée)

Le Japon qui avait battu le Mexique 3-0 le 21 juillet, prit la 2e place du classement, avec 2 points, laissant au sud américaines la dernière place du Groupe A.

Groupe B

Dans le Groupe B, la première place revint aux Etats-Unis qui avaient engrangé deux victoires (4 points). Les américaines avaient battu les chinoises, 2-1, le 20 juillet. Récidivant 2 jours plus tard, contre les brésiliennes sur le même score.

Pin's Etats-Unis 2a

Pin’s du drapeau Américain (coll. privée)

Pour la 2e place, les chinoises et les brésiliennes ne purent se départager lors de leur rencontre le 24 juillet, match nul 1-1 !

Il fallut alors se résoudre d’utiliser le tirage au sort avec la pièce de monnaie; la Chine gagna le toast, lui donnant la 2e place au détriment du Brésil.

Demi-finale, le 25 juillet

Le premier match de la journée était la rencontre entre l’Italie et la Chine.

Pin's Italie Chine

Les italiennes infligèrent un 3-0 aux chinoises les propulsant en finale grâce aux buts d’Elisabetta Vignotto, Ida Golin et Elisabetta Bavagnoli.

L’Italie était qualifiée pour la finale.

La 2e demi-finale mettait les Etats-Unis face au Japon.

Pin's Etats-Unis Japon

Les américaines prirent l’ascendant sur les japonaises avec une victoire 3-1, buts d’April Heinrichs et de Marcia Mcdermott (2).

NA : Pas trouvé le nom de la buteuse japonaise !

Les Etats-Unis se propulsaient en finale contre l’Italie.

Match pour la 3e place, 26 juillet

La Chine et le Japon ayant perdu en demi-finale, se retrouvaient pour jouer la 3e place du tournoi.

Pin's Chine-Japon

Cette rencontre se déroula le 26 juillet et vit la Chine remporter le match sur le score de 2-1, lui attribuant la 3e place du tournoi.

Le Japon prenant la 4e place.

Phase finale, le vainqueur

Italie – Etats-Unis, le 26 juillet

Pin's Italie Etats-Unis

La rencontre se déroula le même jour que la finale des perdants, le 26 juillet sur le Stade Communal d’Armando Picchi de Jesolo.

Photo Italie Jesolo Stadio Comunale Armando Picchi

Photo du stade de Jesolo (coll. privée)

L’Italie va gagner son match contre les Etats-Unis, lui assurant la 1ère place du podium. Cette victoire fut acquise sur un seul but, celui de l’italienne Antonella Carta.

Photo Joueuse Antonnella Carta Italie

Antonella Carta, la buteuse de la finale

Les Etats-Unis prenaient la 2e place du podium devant la Chine.

Epilogue

Ce troisième Mundialito avec 6 équipes fut à nouveau une belle réussite avec un public qui apprécia les rencontres et la présence de nouvelles nations.

La FIGCF avec sa nouvelle formule établissait une nouvelle marche pour le lancement de Coupes du Monde Officielles, en ayant organisé ce tournoi international avec des nations américaines et asiatiques.

Mais si l’histoire fit un grand pas, elle était loin d’être terminée…

JM

Liens pour accéder aux articles cités

Pour consulter le sommaire des articles sur cette compétition : Cliquer ici

Pour consulter la suite de l’article : Cliquer ici

Référence Web : Wikipédia, Divers autres Sites… dont RSSF.com

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo, vous pouvez l’agrandir.

---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---