Après une interruption de deux ans, la Federazione Italiana Giuoco Calcio Femminile (Fédération italienne de football Féminin) renouvelait l’organisation de sa compétition internationale, visant l’appellation Coupe du Monde.

Broche FIGC

Pin’s Logo FIGC (coll. privée)

La FIGCF proposa donc la 4e édition de son Mundialito débutée en 1984, tous joués en Italie.

FIGCF : Federazione Italiana di Calcio Femminile

Depuis sa création en 1970, la Fédération Italienne de Football Féminin (FICF), œuvrait pour mettre sur pied une compétition internationale type Coupe de Monde de football féminin, à l’image de son pendant masculin !

La FICF fut à l’origine de la création de la 1ère Fédération européenne, la FIEFF (Federation International and European of the Feminine Football) qui organisa, la même année, la première Coupe du Monde ‘’officieuse’’ en Italie. La compétition comprenait un mix d’équipes nationales et d’équipes de club.

Drapeau Italie Alsacienne

Drapeau Italien Biscuits L’Alsacienne (coll. privée)

Une 2e édition eut lieu au Mexique l’année suivante et… la dissolution de cette toute jeune fédération.

En 1984, la FIGCF, nouvelle appellation de la Fédération italienne depuis 1976, lança une nouvelle compétition, le Mundialito, réservée aux équipes nationales.

Ces compétitions n’étaient toujours pas agrées par les instances de l’UEFA (Union Européenne Football Association).

Image Panini FIGC n°28

Image Panini Logo de la FIGC (coll. privée)

Parallèlement, depuis 1978, la CTFA, Fédération taïwanaise de football féminin organisait, elle aussi, une compétition internationale à visée Coupe du Monde.

Cette même année en juin 1988, la FIFA (Federation International Football Association) avait organisé son tournoi test en Chine, en vue de proposer des Coupes du Monde de football féminin !

Malgré cette démarche de la FIFA, la FIGCF organisa tout de même la 4e édition de son Mundialito, après celles de 1984, 1985 et 1987.

NA : En fin de texte, un lien permet d’accéder aux articles sur ces différentes compétitions organisées par la FIEFF, la FIGCF (ex FICF), la CTFA (ex ROCFA).

Mundialito 1988

Pour cette nouvelle édition, à l’inverse de la précédente, la FIGCF invita équipes européennes et américaines. Six équipes participèrent à ce tournoi.

Pin's_ballon

Pin’s Ballon aux couleurs de l’Italie

Par rapport aux éditions précédentes plusieurs changements eurent lieu mais toujours avec la volonté d’organiser une compétition internationale optique Coupe du Monde.

Edition 1988, du 20 au 30 juillet

Le Mundialito 1988 se déroula comme toujours les éditions précédentes en Italie, mais dans une autre province. Le choix se porta sur la région de Trente, au nord de la botte italienne.

Carte Italie Mundialito Trente 4R

Carte de la Botte italienne (doc. JM/BF)

Les matches se déroulèrent sur les stades des villes d’Arco, de Riva del Garda et de Rovereto du 20 au 30 juillet.

Carte Italie Mundialito Trente détail

Carte de la région de Trente (doc. JM/BF)

Ces villes se situent au nord du Lac de Garde.

Equipes participantes

Les équipes invitées participantes furent l’Allemagne, l’Angleterre, les Etats-Unis et la France.

Une autre particularité, l’organisateur, l’Italie était représentée par 2 équipes. Apparemment, elle avait du suppléer au forfait de la Suisse au dernier moment !

Carte Monde Mundialito 1988 Italie 2

 Carte avec les pays participants (doc. JM/BF)

Pour la première fois, l’Equipe de France participait à cette compétition.

L’Italie était la championne en titre, elle avait remporté l’édition 1986.

Organisation du tournoi

Le tournoi se déroula en trois phases :

Un 1er tour où les six équipes étaient réparties en deux groupes.

CPM Arco Trente

Carte postale Arco

Un 2e tour type demi-finale, où les deux premières équipes de chaque groupe se rencontraient sous la forme 1er Groupe A contre 2e Groupe B et vice et versa.

Les vainqueurs étaient qualifiés pour jouer la finale quant aux vaincus, ils jouaient pour la 3e place.

Phase de classement

Les 6 équipes étaient réparties dans les 2 groupes.

Groupe A : Allemagne, Etats-Unis & Italie A

Groupe B : Angleterre, France et Italie B

CPM Riva del Garda Trente

 Carte postale Riva del Garda

Toutes les rencontres se disputèrent du 20 au 24 juillet, aux stades des villes d’Arco, de Riva del Garda et de Rovereto.

Groupe A

Le match d’ouverture du 20 juillet vit l’équipe Italie A battre 1-0 l’Allemagne et 4 jours plus tard, elle va défaire les Etats-Unis 2-1.

Avec ces deux victoires (4 points), l’Italie se qualifiait aisément pour les demi-finales.

Pin's Italie R

Pin’s Drapeau italien (coll. Privée)

La deuxième place revint aux Etats-Unis; les américaines avaient gagné 2-1 contre les allemandes, avant de perdre contre l’Italie 

Pin's Etats-Unis 1b

Pin’s du drapeau Américain (coll. privée)

L’Allemagne termina dernière avec 0 point, ayant perdu ses 2 matches.

Groupe B

Pour le 1er match du Groupe B, la rencontre opposa l’Angleterre et l’équipe Italie B. Les anglaises prirent le dessus 3-0 sur les italiennes. Le 22 juillet, elles vont partager les points avec les françaises suite au nul 1-1.

Avec 3 points, l’Angleterre prenait la 1ère place du classement.

Pin's Angleterre 1

Pin’s du drapeau Anglais (coll. privée)

La France prit la 2e place qualificative grâce à un deuxième nul 1-1 contre l’Equipe Italie B.

Elle avait joué ses deux rencontres à Riva Del Garda.

Pin's France 1

Pin’s du drapeau Français (coll. privée)

La dernière place revint à l’équipe Italie B.

Demi-finales

Suite aux résultats du 1er tour, les demi-finales opposèrent l’équipe Italie A contre la France et l’Angleterre contre les Etats-Unis.

Italie A – France

Pin's Italie France

La rencontre eut lieu sur le stade de la ville d’Arco le 26 juillet.

Les Azzurre ne laissèrent aucune chance aux françaises en leur mettant un 3-0, grâce aux buts d’Anna Mega (5’et 49’) et Carolina Morace (63’).

L’équipe Italie A était qualifiée pour participer à la finale.

Angleterre – Etats-Unis

Pin's Angleterre Etats-Unis

La deuxième demi-finale se déroula à Rovereto (?) le 27 juillet.

Les américaines remportèrent la rencontre 2-0 contre les anglaises.

Pin's Minnie Football

Pin’s Minnie l’américaine (coll. privée)

Les Etats-Unis rejoignaient l’Italie A pour jouer la finale.

Match pour la 3e place, 29 juillet

La France et les Etats-Unis éliminés en demi-finales jouèrent pour savoir qui monterait sur la 3e place du podium.

France-Etats-Unis

Pin's France-Etats-Unis

Le match se déroula le 29 juillet à Riva Del Garda.

La France dut s’incliner face aux américaines sur le score de 0-1 permettant aux Etats-Unis d’obtenir ainsi la 3e place du podium.

Pin's Etats-Unis 1b

Pin’s Drapeau Américain (coll. privée)

Composition de l’équipe de France :

Sylvie Josset, Hélène Hillion, Nathalie Cavalier (47e Sylvie Baracat), Nathalie Tarade, Marie-Christine Umdenstock, Sophie Ryckeboer, Brigitte Olive (57e Régine Mismacq), Marielle Breton, Françoise Jézéquel, Véronique Bernard et Isabelle Le Boulch.

Phase finale, le vainqueur

L’équipe Italie A et l’Angleterre ayant remporté réciproquement leur demi-finale, elles se rencontrèrent pour sacrer le vainqueur du Mundialito 1988.

Italie A - Angleterre

Pin's Italie-Angleterre

La finale se joua sur le stade d’Arco le 30 juillet, sous l’autorité de l'arbitre italien Antonio Cafiero.

La rencontre se débloqua lors de la 2e mi-temps par l’anglaise Linda Curl qui ouvrit le score à la 70’, mais l’italienne Carolina Morace égalisa à la 80’. Il fallut en passer par des prolongations et ce fut à nouveau l’anglaise qui marqua le 2ème but pour son équipe à la 98’, donnant la victoire à l’Angleterre.

Photo Joueuse Linda Curl Angleterre  Photo Joueuse Carolina Morace Italie R

Les 2 buteuses de la finale : Linda Curl et Carolina Morace

L’anglaise fut sacrée meilleure buteuse du tournoi, elle avait marqué à 5 reprises.

Ecusson Three Lionesse

Ecusson des Three Lionesse (coll. privée)

L’Angleterre remportait le tournoi devant l’Italie A et les Etats-Unis.

Epilogue

Ce quatrième Mundialito fut une belle réussite mais la future concurrence de la nouvelle compétition organisée par la FIFA, fit qu’il fut le dernier.

La Fédération italienne de football féminin ne pouvait qu’adhérer à ce futur, elle qui avait œuvré depuis 1970 à la création d’une Coupe du Monde féminine !

Avec cette partie se termine la série d’articles consacrée aux tentatives de plusieurs fédérations féminines de football (FICF, FIEFF, ROCFA, CTFA, FIGCF) d’organiser une Coupe du Monde.

JM

Liens pour accéder aux articles cités

Pour consulter le sommaire des articles sur cette compétition : Cliquer ici

Référence Web : Wikipédia, Divers autres Sites… dont RSSF.com

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo, vous pouvez l’agrandir.

---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---