MAJ le 9 juillet 2019

Belfort a découvert l’aéroplane en 1909, plus précisément lors de l’organisation de sa première Semaine de l’Aviation appelée ''Semaine de Belfort'', qui s’est déroulée du lundi 12 au dimanche 18 juillet. 

1909 07 11 18 Belfort CPA Semaine Belfort Aviation

Carte postale annonçant la manifestation (coll. JM)

Cette grande première fut à l’initiative de personnes voulant promouvoir ce nouveau moyen de déplacement.

Si cet événement fut l’objet de nombreux articles, peu ou pas ne donne l’origine de cette initiative.

NA : Au regard de la longueur de l’article, je l’ai découpé en trois parties, en voici la troisième et dernière traitant du déroulement de la manifestation à partir du jeudi 15 juillet 1909.

En fin de texte, un lien permet d’accéder à la première partie.

Jeudi 15 juillet : Sport, aviation et concert

Le montage de l’aéroplane

Du côté du hangar, les mécaniciens s’affairaient à remonter l’aéroplane mais sa disponibilité pour la fin de journée semblait bien compromise et la journée ne devrait pas suffire à terminer son assemblage !

CPA Aéroplane Voisin

Carte postale Aéroplane Voisin (coll. privée)

L’Austerlitz enfin gonflé !

L’obstination des membres de l’Aéroclub de France réussit son pari, le ballon l’Austerlitz fut opérationnel ce qui raviva le public à le voir s’élever dans le ciel belfortain.

Le Comité d’organisation décida de mettre au programme de dimanche le Rallye-Ballon Automobile en espérant qu’un grand nombre de participants déçus mercredi se feraient une joie d’y participer, voire d’autres concurrents !

1909 07 14 Belfort CPA 675X Fête 14 juillet Champ de Mars Ballon

Carte postale (remise à l'endroit) Belfort 14 juillet 1909 (coll. privée)

NA : Le cliché sur la carte postale d’origine est présenté à l’envers par rapport à la réalité des lieux (anomalie détectée par Bernard); le texte se retrouve de fait à l’envers, ne peut être lu suite à cette rotation de 180 degrés. 

De l’athlétisme

Au programme de la journée du jeudi 15 juillet, de nouvelles compétitions sportives se déroulèrent toujours au Champ de Mars. A 17 heures, le club des Sports Réunis Belfortains proposa aux volontaires des courses d’athlétisme; initialement étaient prévues un 800 et un 1000 mètres.

Suite aux engagements reçus, les courses finalement proposées furent un 100 mètres, un 800 mètres et un 3000 mètres.

Les trois premiers concurrents étaient récompensés par des prix de 20, 15 et 5 francs.

1919 08 15 Belfort CPA Fêtes patriotiques Stade Petit Fête sportive 1

Carte postale Athlétisme Course en 1919 (coll. JM)

Les résultats

100 m : 1er Frey Eck, 2e Comty et 3e Colson, tous trois des SRB
1000 m : 1er ex aequo Schultein et Colson (SRB) et 3e Brunner (SFRB)
3000 m : 1er Colson, 2e Brunner et 3e Schultein, tous trois des SRB.

Expériences d’aviation

Ces épreuves sportives auraient du être suivies par des ‘’expériences d’aviation’’, mais le remontage de l’aéroplane n’était pas terminé, surtout qu’il y avait quelques modifications à apporter. 

Concerts du Rallye Belfort

La journée fut ponctuée de plusieurs concerts de la société du Rallye Belfort.

Vendredi 16 juillet : Aviation et concert

L'aéroplane pointe le bout de son nez !

Du côté du hangar, les mécaniciens mettaient les bouchées doubles pour terminer le remontage de l’aéroplane afin que le Capitaine Ferber puisse effectuer les démonstrations tant attendues par le public… et aussi les organisateurs !

En fin d’après-midi, le remontage de l’aéroplane fut terminé et on put le sortir de son cocon vers 19 heures pour effectuer un essai de fonctionnement du moteur Antoinette. Mais les résultats n’étaient pas là, demandant des derniers réglages à effectuer.

De plus un fort vent n’aurai pas permis au biplan de s’envoler…

CPA Aviateur Capitaine Ferber

Carte postale du Capitaine Ferdinand Ferber (coll. privée)

Le capitaine devait ronger son frein, il devait se faire à cette idée, il ne pourrait pas encore voler aujourd’hui !

Concert de La Lorraine

A 18 heures, un grand concert fut donné sur le Champ de Mars, par la société de musique, La Lorraine.

Belfort 1903 CPA Fanfare La Lorraine av 1903

Carte postale Belfort La Lorraine (coll. privée)

Les spectateurs qui étaient venus pour voir la promesse faite du vol d’un avion, furent assez mécontents et le firent savoir…

Samedi 17 juillet : Concours, aviation et concert

1er essais de l’aéroplane

Le matin, ouf ! L’aéroplane fut enfin opérationnel permettant au Capitaine Ferber d’effectuer quelques essais de vol à très basse altitude, à 5-6 mètres, au dessus du Champ de Mars pour vérifier le comportement ‘’du plus lourd que l’air*’’.

*Du plus lourd que l’air : Cette expression fut utilisée en 1863 par le photographe Félix Tournachon dit Nadar, pour désigner les machines volantes par opposition aux aérostats (ballons).

CPA Ferber & aréoplane Voisin

Carte postale Capitaine Ferber & aéroplane Voisin (coll. privée)

Il fut décidé qu’une démonstration s’effectuerait le soir.

Concours de bicyclettes fleuries

A 17h30, un grand concours de bicyclettes fleuries était organisé avec distributions de prix aux dix premiers participants classés en deux catégories, homme et femme.

Le moteur de l'aéroplane tousse !

Après cette présentation, la démonstration tant attendue du vol d’un aéroplane était au programme. Mais une nouvelle fois, la longue attente fut vaine car le moteur ne fonctionnait pas normalement.

Il fallut trouver un compte-tours pour poursuivre les essais. Le dépannage vint de la SACM (Société Alsacienne de Construction Mécanique).

CPA Belfort SACM

Carte postale Belfort SACM (coll. JM)

Mais il était dit que l’aéroplane ne volerait ce soir, car le vent contraire et soufflant par rafale ne permit pas d’effectuer des essais de vol ! Le public qui était venu assez nombreux, subit une nouvelle déconvenue.

Concert de L’Estudiantina

Il revint à la société de musique, L’Estudiantina de terminer la soirée. Elle donna un très beau et grand concert.

Puis à 21 heures, elle entama une retraite aux flambeaux qu’elle avait organisée.

Dimanche 18 juillet matin : Aviation et concert

2e essais de l’aéroplane

Dès 5 heures du matin, l’aéroplane était sur le tarmac herbeux du Champ de Mars pour effectuer des essais si le moteur voulait tourner rond !

Par cette journée où le soleil devrait être de la partie, comme un signe positif, le moteur tourna comme une horloge. Le Capitaine Ferber put prendre son envol à très faible altitude, moins de 10 mètres, sous les applaudissements de nombreux spectateurs présents en tribune, et vola jusqu’en extrémité du terrain où il se posa. Il revint au point de départ en effectuant des petits bonds.

CPA Capitaine Ferber dans aéroplane

Carte postale Capitaine Ferber dans son aéroplane (coll. privée)

L’aviateur était rassuré et décida d’effectuer un nouvel essai qui fut tout autant réussi. Il décida de faire un aller-retour donc lui demandant d'exécuter un virage à 180 degrés.

Pour la troisième fois, il s’élança, prit un peu plus d’altitude, 15-20 mètres, se dirigeant vers Les Forges et attaqua son virage relativement serré par l’exigüité des lieux, à la hauteur du lieu-dit Le Martinet, puis revint sur le terrain et s’arrêta en face des tribunes, coupa son moteur et descendit de l’aéroplane.

1909 07 14 Belfort CPA Envol F

Carte postale Belfort L’aéroplane vient de s’envoler (coll. ADB)

Le vol avait duré moins de deux minutes, 1’55 pour être précis.

Très applaudi, le Capitaine Ferber fit la remarque :

‘’Je n’avais jamais encore effectué un virage aussi serré !’’

Satisfait par ce vol réussi, il donna rendez-vous pour le soir à 18 heures, avec au programme, une promesse de démonstration de ‘’haut vol’’.

Image chocolat Capitaine Ferber

Image de chocolat Capitaine Ferber (coll. privée)

L’information fut rapidement portée par le bouche à oreille et les organisateurs s'empressèrent d'ajouter, sur leurs affiches dispersées dans la ville, le texte suivant :

‘’Ce matin l’aéroplane a fait trois fois le tour du Champ de Mars, il recommencera ce soir’’

Concert du 35e RI

A 8h30, la musique du 35e Régiment d’infanterie sous la baguette du chef de musique, P. Poignié proposa un nouveau concert sur la place d’Armes. Au programme, des morceaux de Fernand Petit, Thomas Turine, Jacques Offenbach…

Dimanche 18 juillet après-midi :

Alléché par le programme prévu et surtout suite aux informations du matin, les spectateurs avaient envahi les tribunes du Champ de Mars.

1909 07 14 Belfort CPA 6749 Fête 14 juillet

Carte postale Belfort, le public se rend au Champ de Mars (coll. BF)

Envol de l’Austerlitz

Après la déconvenue de mercredi, les organisateurs ayant réussi à améliorer le débit de la conduite de gaz, l’enveloppe du ballon L’Austerlitz avait pu être gonflée le jeudi…

1909 07 14 Belfort CPA 6742 Fête 14 juillet Champ de Mars

Carte postale Belfort, le ballon l’Austerlitz (coll. JM)

A 16 heures, le public put enfin assister à l’envol du ballon Austerlitz dans le ciel belfortain.

1909 07 14 Belfort CPhoto Fête 14 juillet Envol du ballon Austerlitz XX RR

Carte photo Belfort, le ballon l’Austerlitz s’envole (coll. privée)

Les participants engagés au Rallye-Ballon Automobiles partirent à la poursuite du ballon, pour tenter de capturer l’aérostier à son atterrissage.

Les vents portèrent le ballon vers l’est, il atterrit à Chèvremont, commune distante d'environ 5 kilomètres de la ville.

Courses cyclistes hommes et dames

L’après-midi se poursuivit avec plusieurs types de courses cyclistes; le droit d’inscription pour chaque type de course s’élevait à 1 franc.

A partir de 16h30, une première course cycliste de fond réservée aux membres du Cycle Belfortain se déroula sur un circuit partant du Champ de Mars en effectuant un tour de piste avant de prendre la destination des Forges, puis Offemont, Vétrigne, Roppe, route du Vallon (virage à droite, vers chez M. Herbelin, retour au lieu de départ, au Champ de Mars, en effectuant trois tours de piste.

A la clé, les 6 premiers reçurent un prix qui s’élevait à 30, 25, 20, 15, 10 et 5 francs dans l’ordre décroissant du classement d’arrivée.

1909 Trajet Course cycliste de fond RX

Trajet de la course cycliste épreuve ‘’fond’’ (réal. BF)

Les dames, elles aussi, purent démontrer leur adresse et vitesse sur une épreuve cycliste en effectuant vingt tours de pistes sur le Champ de Mars. Les 3 meilleures dames furent récompensées avec un prix de 15, 10 ou 5 francs en fonction de leur classement à l’arrivée.

Cette compétition féminine fut suivie de plusieurs autres épreuves.

Une course dite internationale de vitesse qui consistait en une épreuve par élimination comprenant séries, demi-finales, repêchage et finale. Pour chaque course, les concurrents devaient effectuer 3 tours de piste. Les gains étaient de 30, 20, 10 et 5 francs.

Une course d’adresse récompensée par deux prix, 10 et 5 francs.

Et pour finir, une course poursuite entre le binôme Laïly et Engasser contre Rush et Hopp avec la somme de 20 francs aux premiers et 10 francs aux seconds.

Après le sport cycliste, les spectateurs trépignaient, attendant le clou du début de soirée avec ces fameuses expériences aéronautiques !

Nouvel envol de l’aéroplane

A 18 heures, l’aéroplane sorti du hangar tel un oiseau de son nid… Le capitaine Faber mis le moteur en route, prit sa course d’envol, s’éleva légèrement, 5 à 6 mètres, en passant devant les tribunes pour revenir sur le sol au bout du terrain, vira et revint en roulant tout en évitant des inconscients qui ont envahi le terrain… le service d'ordre fut totalement débordé.

L’aéroplane fut replacé pour effectuer un nouvel exercice semblable au premier pour s’assurer du bon fonctionnement du moteur, sa réussite incita l’aviateur à poursuivre sa démonstration en effectuant un vrai envol avec virage à la clé comme réalisé le matin mais avec un public beaucoup plus nombreux.

CPA Belfort L'aéroplane vol

Carte postale Belfort, l’aéroplane de Ferber, 18 juillet (coll. BF)

Nouveau départ de l’aéroplane avec plus d’altitude, 15-20 mètres, en direction des Forges, le capitaine effectua le virage et atterrit rapidement au milieu de la piste, synonyme d’un problème du moteur ! Les mécaniciens en vélos foncèrent vers l’engin, après constat, la panne trouvée, tube d’essence bouché, fut rapidement réparée.

CPhoto Ferber Aéroplane Voisin 18 Juillet 1909 AD90

Carte photo Belfort, l’aéroplane de Ferber, 18 juillet (coll. AD90)

Le capitaine décida de refaire l’exercice mais il fut confronté à l’indiscipline des spectateurs; les gendarmes débordés ne purent contenir la foule éparpillée ce qui interdit tout nouvel envol de l’aéroplane !

1909 07 14 Belfort CPA 6744 Fête 14 juillet Champ de Mars

Carte postale Le public sur le Champ de Mars, 18 juillet (coll. JM)

En regard de la situation, le Capitaine Ferber décida d’arrêter les frais pour cette démonstration. L’aéroplane fut ramené au hangar pour démontage et envoi à Vichy pour de nouvelles expériences.

Les spectateurs présents en ce début de soirée du dimanche 18 juillet avaient eu l’immense chance de voir le premier aéroplane voler à Belfort.

NA : Cette même année, le 22 septembre, lors d’un meeting, par ailleurs annulé, à Boulogne-sur-Mer, le Capitaine Ferdinand Ferber qui avait accepté d’effectuer quelques démonstrations, trouva la mort à l‘atterrissage avec son biplan Voisin.

Concert de clôture par l’Harmonie des Usines

Il revint à la société de musique de l’Harmonie des Usines de clôturer cette soirée finale d'une semaine bien chaotique, en donnant un ultime concert.

Belfort 1905 CPA Harmonie Usines

Carte postale Belfort Harmonie des Usines (coll. JM)

Donc cette Semaine de Belfort s’acheva sur un résultat mi figue mi raisin ! Car, malheureusement, le temps fort des animations qu’auraient du être les ‘’expériences d’aviations’’, du moins comme elles étaient présentées par les organisateurs, n’avait pas tenu toutes leurs promesses.

Quelques suites à cette Semaine de Belfort

Ferdinand Ferber

L’aviateur assez déçu du déroulement de son séjour à Belfort, quitta la ville pour se rendre à Vichy pour participer aux Grandes Fêtes de l’Aviation.

CPA Vichy Allée parc aviation

Carte postale Vichy Allée d’accès à l’aérodrome (coll. privée)

Ce premier meeting se déroula du 15 au 23 juillet 1909 mais il fut, lui aussi, fortement perturbé par le vent; la totalité des aviateurs, sauf Paul Tissandier, annulèrent leurs vols.

Grogne chez les spectateurs !

Suite aux déboires des ‘’Expériences de l’Aviation’’, beaucoup de spectateurs étaient mécontents et demandèrent le remboursement du droit d’entrée !

Et encore, ceux qui étaient présents le samedi et dimanche, avaient pu voir l’aéroplane Voisin voler, pas comme ceux qui n’étaient venus que pour le 14 juillet…

Cette polémique enfla et la Municipalité dut effectuer une mise au point, par presse interposée, pour signaler qu’elle n’était pas l’organisatrice de la ‘’Semaine de Belfort’’, qu’elle avait seulement apporté son support et ses services à la manifestation. Elle se dégageait de toute responsabilité.

1909 07 18 Fête aviation 14 juillet La Frontière 1RR

Extrait de l’article de la Frontière du 18 juillet (coll. AD90)

Charles Jaboulin demanda à la mairie un dédommagement, arguant qu'il n'avait pu faire les recettes espérées suite à la non-étanchéité des accès du Champ de Mars, permettant au public d’accéder sans payer !

Sa requête fut refusée par le Conseil municipal du 31 juillet 1909.

La Ligue nationale qui était impliquée dans cette manifestation, était désolée de la tournure des ‘’Expériences de l’aviation’’ qui n’avaient pas été la réussite espérée ! Elle rappela qu’elle avait pour but la promotion de l’aviation, qu’elle avait fondé une école de pilote et voudrait pouvoir doter le pays d’une flotte aérienne à l’image de la ligue allemande avec ses Zeppelins, en souhaitant obtenir  l’aide de la science et de l’industrie.

Lettre du Général Dubail

Le Général Augustin Dubail a adressé une lettre au maire, Charles Schneider, le chargeant de féliciter la Compagnie des Sapeurs-Pompiers de Belfort qui avait défilé le 14 juillet dans une magnifique tenue et une parfaite correction.

1909 07 18 Fête aviation 14 juillet La Frontière 1eR

Extrait de l’article de la Frontière du 18 juillet (coll. AD90)

Poème d’Emile Zeller

Dans l’édition du 15 juillet du journal Le Haut-Rhin Républicain était inséré un poème d’Emile Zeller, en l’honneur des Alsaciens venus à Belfort le 14 juillet.

14  juillet 1909

Les voyez-vous flotter, dans un rayon de gloire
Ces couleurs dont l’aspect sait émouvoir nos cœurs
Toujours avec orgueil en parlera l’histoire,
Pour rappeler aux fils 1909 les ancêtres vainqueurs.

 Quatre-vingt-neuf ! Ce fut dans l’ardente épopée
Que le drapeau naquit, un jour de thermidor.
Créé par La Fayette et conduit par l’épée
Il connut la bataille – et la connait encor !

 Toujours au premier rang, il est dans la tourmente
Quand la mitraille éclate au sein des batailles;
Il brave le danger, et la Mort, sombre amante,
Sourit à voir passer ses glorieux haillons.

 Ses beaux jours furent ceux où l’Europe étonnée
Le vit, d’un élan, sept ans la parcourir.
Il lui disait : Courage ! Une autre France est née
Et son peuple pour vous est là, prêt à mourir !

 1909 07 15 Le Haut Rhin Fête aviation 14 juillet 1RR

Extrait du poème d’Emile Zeller présent dans le journal (coll. AMB)

NA : En fin de texte, un lien permet d’accéder à la totalité du poème d’Emile Zeller.

17 ou 18 juillet 1909, le 1er vol d’un aéroplane à Belfort ?

La date référence est le 17 juillet 1909 qui est considérée comme le premier vol d’un aéroplane à Belfort.

Il serait plus logique, à mon humble avis, de prendre plutôt la date du 18 juillet 1909 comme date de référence car il s’agit d’un vrai vol à une hauteur plus conséquente avec la réalisation d’une boucle avec un virage, ce qui n’a pas été effectué le 17 juillet mais seulement un trajet rectiligne d’un point à un autre à une altitude très faible (5-6 mètres) !

Le débat est ouvert !

Quelques autres informations…

Traversée de la Manche

Le 25 juillet 1909, Louis Blériot fut le premier à traverser la Manche entre Calais et Douvres avec son monoplan Blériot XI. Il effectua la distance en 37 minutes. Il gagna ainsi le prix du Daily Mail (journal anglais) qui s’élevait à 25000 francs or pour cet exploit.

CPA Louis Blériot Traversée Manche

Carte postale Louis Blériot et son aéroplane à Douvres (coll. privée)

NA : Concours de circonstance pour cet article, le 4 août 2019, Franky Zapata a traversé la Manche avec sa machine volante, son ‘’Flyboard’’ entre Sangatte et St Margaret’s Bay en 22 minutes, mais avec escale.

Pour mémoire, la première fois qu’eut lieu cette traversée, elle fut réalisée par le français Jean-Pierre Blanchard et l’américain John Jeffries avec un ballon à gaz (et non en Montgolfière comme écrit avant correction), le 7 janvier 1785, après 3 heures de vol mais partie d’Angleterre, de Douvres vers la France, où elle atterrit en forêt de Guînes, près de Boulogne-sur-Mer.

Meeting de Reims

Du 22 au 29 août 1909 eut lieu pour la Grande Semaine d’aviation de la Champagne appelé aussi ‘’Meeting de Reims’’, qui fut le premier rendez-vous international aérien sur la commune de Bétheny au nord de Reims.

38 aéroplanes étaient présents dont 16 monoplans et 22 biplans.

CPA Meeting de Reims Août 1909 Tribunes

Carte postale du Meeting de Reims (coll. privée)

A ce meeting, tous les aviateurs de renoms étaient présents, comme Louis Blériot, Louis Breguet, Léon Delagrange, Ferdinand Ferber, Hubert Latham, Eugène Lefebvre Louis Paulhan, Paul Tissandier…

Epilogue final

Le programme de cette ‘’Semaine de Belfort’’ fut, tout de même une belle réussite hormis pour les matériels devant voler… gâchant un peu la journée du 14 juillet !

Les organisateurs durent subir des vents contraires qui auraient du être des alliés pour la présentation des deux animations voulant être en l’air !

D’une part, la difficulté pour gonfler l’enveloppe du ballon l’Austerlitz qui fit reporter au dimanche 18 juillet, le Rallye-Ballon Automobile

Et d’autre part, le clou annoncé de la manifestation, les ‘’Expériences d’aviation’’, qui devait débuter le mardi 12 juillet ne purent être réalisées et durent être reportées à la fin de la semaine et que partiellement…

Toutefois le premier vol d’un aéroplane à Belfort fut réalisé le 17 juillet 1909 (ou le 18 juillet, voir mon commentaire) avec le concours de l’aviateur Ferdinand Ferber avec son aéroplane biplan Voisin avec un moteur Antoinette.

Article Belfort L'aviation Jean Becker R

Sans doute que de nombreuses personnes ont été désillusionnées, surtout celles qui étaient venues en masse le 14 juillet mais en 1909, l’aviation n’était pas encore dans un cycle de stabilisation mais en phase de développements majeurs.

JM

Liens pour accéder aux articles cités

Début de l’article de Semaine de Belfort : Cliquer ici

Poème ‘’14 juillet 1909’’ d’Emile Zeller : Cliquer ici

Référence presse : L’Alsace et La Frontière (coll. Archives départementales du Territoire de Belfort, AD90), Le Haut-Rhin Républicain et dossier ‘’Semaine de Belfort’’ (coll. Archives municipales de Belfort, AMB), Divers articles...

Référence internet : Wikipédia, Divers sites

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo ou un document, vous pouvez l’agrandir.

---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---