La ville de Londres fut le lieu de la 4ème Olympiade après Athènes 1896, Paris 1900 et Saint-Louis 1904. Il y eut des Jeux Olympiques appelés Jeux de la décennie en 1906 à Athènes pour le dixième anniversaire des Jeux modernes. Mais en 1946, ils furent déclassés en Jeux intercalaires ou intérimaires par le Baron Pierre de Coubertin et le CIO !

Anneaux olympiques

Mais les Jeux Olympiques de Londres sont une particularité pour Belfort car le gymnaste Georges Thurnherr de La Belfortaine fut le premier athlète terrifortain à participer aux Jeux Olympiques.

Le choix de Londres

Initialement, les Jeux Olympiques de 1908 n’étaient pas prévus à Londres mais à Rome ! L’éruption du Vésuve du 7 avril 1906 et ses conséquences, dégâts considérables à Naples imposant des dépenses de reconstruction imprévues et très élevées, vont obliger le gouvernement italien à demander l’annulation de l’organisation.

CPA Vésuve en éruption

Carte postale de l’éruption du Vésuve

Le 24 novembre 1906, le CIO (Comité International Olympique) va retenir la candidature de Londres au détriment de Berlin qui était déjà en concurrence avec Rome lors de la sélection initiale. Plus de 2000 athlètes, mais seulement 37 féminines, représentaient 22 pays à cette olympiade.

Affiche JO 1908 Londres

Affiche des JO de Londres 1908

Organisation des Jeux

Pour amortir les coûts, le Comité Olympique britannique intégra les Jeux Olympiques à l’exposition commerciale commémorant L’Entente Cordiale* signé en 1904 entre le Royaume-Uni et la France.

*L’Entente Cordiale : Une série d'accords bilatéraux permis de résoudre des conflits coloniaux, les droits de pêche…

CPA Londres 1908 Palais musique

 Carte postale Exposition au Palais de la Musique à Londres

Une particularité pour cette Olympiade, fut un étalement des Jeux sur six mois en quatre phases de fin avril à fin octobre.

Télécarte Grèce Programme Londres JO 1908

Télécarte grecque représentant le programme Londres 1908

Jeux du printemps : Les épreuves des jeux de paume et raquettes, et de polo, du 27 avril au 21 juin.

Jeux d’été : Les épreuves d’athlétisme, cyclisme, escrime, gymnastique,  lutte, natation, plongeon, tennis, tir, tir à l’arc, tir à la corde et de water-polo, en juillet.

Jeux nautiques : Les épreuves d’aviron, moto nautisme et de voile, du 27 juillet au 29 août.

Jeux d’hiver : Les épreuves de boxe, crosse, football, hockey sur gazon,  patinage artistique et de rugby, du 19 au 31 octobre.

CPM JO Londres 1908 Multivues R

Carte postale Multivues des Jeux de Londres

Pour recevoir les principales compétitions, un stade olympique fut construit dans un quartier d’ouest de Londres, le White City Stadium à Shepherd’s Bush.

CPM JO 1908 Londres White City Stadium

Carte postale du White City Stadium à Londres

Une originalité pour ce stade, il était pourvu d’une piste cyclable en béton en plus de la piste d’athlétisme et d’une piscine avec plongeoir; un vrai complexe sportif à lui tout seul. Il accueillit une grande majorité des disciplines qui pouvaient se dérouler devant un peu moins de 67 000 spectateurs.  

CPA Londres Stade White City

Carte postale Vue du stade avec sa piscine (à gauche) et sa piste cyclable

Les autres disciplines étaient pratiquées dans d’autres lieux comme le tennis à Wimbledon, l’aviron sur la Tamise, le patinage artistique au Northampton Institute équipée d’une glace artificielle, la voile près de l’île de White, …

Cérémonie d’ouverture

Bien que les Jeux commencent le 27 avril, la cérémonie d’ouverture n’eut lieu que le 13 juillet au nouveau stade olympique. Elle fut effectuée sous le patronage de la famille royale britannique avec des invités de marque, tels les Princes héritiers de Grèce et de Suède ainsi que Maharajah du Népal. De nombreux invités tels les membres du CIO, des représentants des nations participantes se trouvaient eux aussi en tribune.

Défilé Grande-Bretagne Rapport CIO R

Défilé des athlètes britannique (Rapport CIO)

Une première fut le défilé des athlètes, en tenue de sport, derrière leurs drapeaux dans l’ordre alphabétique des 22 nations participantes. L’honneur d’ouvrir cette 4ème Olympiade vint au Roi Edouard VII. La fanfare royale entama l’hymne national, le God Save the King.

Les participants

22 nations étaient présentes à Londres pour participer à une ou plusieurs  des 110 épreuves des 22 disciplines retenues par le CIO.

Afrique : Afrique du Sud
Amérique : Argentine, Canada et Etats-Unis
Asie : Empire Ottoman
Europe : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Bohême, Danemark, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Unis, Russie, Suède et Suisse
Océanie : Australie

Carte Particpants JO 1908

Carte des nations participantes (réalisation BF)

La compétition

Pour les Jeux de 1908, 2008 athlètes concoururent dont 37 féminines.

Pour cette Olympiade, les athlètes du Royaume-Uni eurent la main mise sur leur terre et encore plus sur leur mer, voir dans leur piscine. Ils décrochèrent 56 titres olympiques, c’est-à-dire 50% des titres en jeu plus un ! Et un total de 146 médailles (51 en argent et 39 en bronze).

JO 1908 Tableu médaillesWikipédia

Tableau des médailles (source : Wikipédia)

Pourquoi la mer, ce fut simple avec les 4 titres obtenus à la voile donc aucun pour leurs adversaires, ce fut l’hémogénie. A ceux-ci, s’ajoutèrent les 4 autres titres en natation sur 6 décernés.

Leur faiblesse fut le plongeon, les 16 athlètes britanniques engagés coulèrent (ou presque, deux quatrième place) sur les deux épreuves aux tremplins à 3 m et à 10 m, malgré la plus forte représentation (40% des plongeurs).

Dans des disciplines, les britanniques trustèrent l’ensemble des médailles comme au jeu de raquette, au tir à la corde, au hockey sur gazon et au polo. Il n’en fut pas loin aussi pour le tennis.

Derrière la suprématie britannique, les Etats-Unis obtinrent 23 titres et 47 médailles, devant la Suède avec 8 titres et 25 médailles.

Les américains dominèrent l’athlétisme avec 16 titres sur les 26 épreuves de cette discipline. Ils vont, en plus de remporter des titres, réaliser plusieurs performances particulières.

Image US Melvin Sheppard

 

Comme Melvin Sheppard qui emporta trois titres olympiques en étant vainqueur sur le 800 m, le 1500 m et en relais olympique*

 

 

 

                         Carte Melvin Sheppard

 

 

*Relais olympique : Course par équipe où 4 coureurs parcouraient chacun une distance de l’épreuve ; un premier 200 m, un deuxième 200 m, un 400 m et un 800 m donc un total de 1600 m.

En plus, il battit le record du Monde du 800 m avec un temps de 1’52’’8.

John Flanagan, lui va établir une première olympique à ces Jeux, en remportant le même titre du lancer du poids, trois fois consécutivement. Il a obtenu le titre à cette olympiade de Londres, à Saint-Louis en 1904 et à Paris en 1900.

Encore plus fort, Ray Ewry va décrocher les titres du saut en longueur et en hauteur sans élan aux mêmes olympiades que son compatriote. Sans compter qu’il avait décroché les mêmes titres en 1906, aux Jeux intercalaires d’Athènes.

CPM Ray Ewry

Carte maximum avec timbre du sauteur américain Ray Ewry

Les suédois avec 8 titres et 25 médailles prirent la 3ème place.

Les 202 athlètes français remportèrent 5 titres et 19 médailles, les plaçant à la quatrième place. Les champions olympiques furent André Auffray / Maurice Schilles en tandem, Gaston Allibert et l’Equipe de France à l’épée, Emile Thubron en motonautisme et Eugène Grisot au tir à l’arc.

Schilles & Auffray Rapport CIO R

Le tandem français, M. Schulles & A. Auffray (Rapport CIO)

Les français ont récolté leurs médailles principalement dans les disciplines du cyclisme (9), en escrime (4) et aux tirs (5).

Récompenses

La médaille fut créée par Bertram MacKennal qui avait illustré l’avers avec deux nymphes déposant une couronne de lauriers sur un athlète et sur le revers, le Roi Georges à cheval avec une autre nymphe.

CPM JO Londres 1908 Médailles

Carte postale de la médaille (avers et revers) des JO de Londres

Cérémonie de clôture

La cérémonie de clôture se déroula au stade White City devant 80 000 spectateurs le 25 juillet, malgré que l’ensemble des compétitions ne fût pas terminé ! Il restait les jeux nautiques et les jeux d’hiver…

Les athlètes titrés reçurent leur médaille d’or des mains de la Reine Alexandra, elle était accompagnée du diplôme et d’une branche de feuilles de chêne provenant de la forêt du Château de Windsor.

CPA Richard VIII & Alexandra

Carte postale La Reine Alexandra et le Roi Richard VIII

Anecdotes

Lors de la compétition du tir au cerf courant* en coup simple, la Suède gagna le titre par équipe où étaient coéquipiers le père et le fils, Oscar et Alfred Swahn. Le père remporta aussi le titre individuel et la médaille de bronze coup double.

*Le tir au cerf courant correspond à une cible, représentant un cerf, se déplaçant dans une fenêtre de 23 m placée à 100 m du tireur. Cible modifiée  en 1908, fut remplaçer… le sanglier. Ces épreuves de tir sur cible mouvante furent olympiques à partit de 1900.

Oscar_Swahn Photo CIO

Le suédois Alfred Swahn (collection CIO)

Le marathon est une épreuve un peu particulière à l’histoire mouvementée comme en 1908 où la distance augmenta à 42,195 km (distance actuelle). Auparavant, elle n’était que de 40 km… distance entre la ville de Marathon et Athènes.

A la demande de la famille royale, le CIO fit partir le marathon du château de Windsor, plus précisément devant ses fenêtres pour lui permettre d’assister au départ de l’épreuve en ce 24 juillet. L’arrivée était jugée à la hauteur de la loge royale dans le stade White City. Par ces impositions royales, la distance devint ces 42,195 km. Elle fut entérinée définitivement aux Jeux de Paris en 1924.

CPA Château de Windsor Exposition 1908

Carte postale du Château Windsor lors de l’Exposition de 1908

La course fut elle-même, un moment shakespearien avec sa dramaturge finale où l’italien Pietri Dorando, dossard n°19,arriva seul dans le stade en ayant lâché ces adversaires. Mais les derniers hectomètres furent interminables pour le boulanger de Capri, il va tomber par quatre fois d’épuisement.

Dans un état second, il repartit même dans le mauvais sens. Pour franchir les derniers mètres, il fut aidé par des journalistes et officiels. Totalement épuisé, il dut être évacué sur une civière.

CPM Dorando Pietri

Carte postale de l’italien Dorando Pietri (avec le diplôme)

Mais les Etats-Unis posèrent une réclamation sur cette aide apportée à l’italien pour passer la ligne; ils obtinrent satisfaction des juges et le titre fut décerné à Johnny Hayes qui était arrivé près de 10 minutes après Pietri Dorando.

CPM Arrivée marathon JO 1908

Carte postale de l’arrivée du marathon, Johnny Hayes et Pietri Dorando

La presse révoltée, étant d’une certaine manière impliquée dans cette disqualification, prit la défense de l’italien avec moult articles. Ces appels touchèrent la Reine Alexandra qui remit une coupe en or à l’infortuné marathonien lors de la cérémonie de clôture.

Alexandra remet coupe à Dorando R

La Reine remet la coupe à Dorando Pietri (collect. Rapport CIO)

Il eut même droit à un article de l’écrivain Sir Conan Doyle sur cette mésaventure dans le Daily Mail.

En athlétisme, la finale de la course du 400 m eut lieu deux fois car lors de la première l’un des trois américains qualifiés, John Carpenter empêcha le britannique Wyndham Halswelle de le dépasser… en 1908, il n’existait pas de couloir tracé et ce type de comportement était autorisé aux Etats-Unis mais pas par les règles britanniques; il fut disqualifié et la finale fut recourue.

Image Panini Wyndham Halswelle

 

 

Lors de la seconde course, le britannique gagna, il était seul, les deux autres américains s’étaient déclarés forfaits par solidarité avec leur compatriote. 

 

 

             Image Panini John Carpenter

 

Epilogue

Cette Olympiade organisée à Londres fut une démonstration des athlètes britanniques avec 146 médailles, totalisant près de la moitié des médailles décernées. Les américains réalisèrent quelques premières en athlétisme.

Pierre de Coubertin Wikipédia R  Ethelbert Talbot Wikipédia

Pierre de Coubertin et Ethelbert Talbot (collect. Wikipédia)

Finissons avec cette citation ‘’L'important n'est pas tant de gagner que de participer’’*. Cette phrase prononcée par le Baron Pierre de Coubertin fut inspiré du sermon décliné par l'évêque de Pennsylvanie, Ethelbert Talbot, pendant la messe Olympique officiée dans l’église Saint-Paul à Londres.

*La partie originale du texte extrait du sermon serait ‘’…l'important dans ces Olympiades, c'est moins d'y gagner que d'y prendre part…’’.

CPA Londres Eglise Saint Paul

Carte postale Eglise Saint-Paul de Londres

Au fil du temps, ce credo va évoluer vers une simplification textuelle pour devenir ‘’L’important c’est de participer’’ qui est tombé dans le langage courant.

N’oublions pas qu’à cette Olympiade, notre gymnaste belfortain Georges Thurnherr était présent avec l’Equipe de France à Londres…

Pour accéder à l’article sur Georges Thurnherr : Cliquer ici

JM

 

Références : Wikipédia, Rapport officiel du CIO JO 1908, Site Olympique

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo, vous pouvez l’agrandir.

            ---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---