Dans le cadre des fêtes organisées pour l’Inauguration du Monument des 3 Sièges du 15 au 17 août 1913 à Belfort, un grand Festival de Musique se déroula les deux derniers jours de la manifestation.

Livret Belfort Inauguration Monumt 3 Sièges 1913 p0 R1

Initialement, le Festival de Musique devait précéder l’inauguration du monument. Mais les représentants de l’état, Antony Ratier le Garde des Sceaux et Paul Morel Sous-secrétaire d’Etat à l’Intérieur, n’étaient disponibles que le vendredi 15 août. Les organisateurs durent se résigner à avancer l’inauguration à cette date et repousser au dimanche 17 août le Festival.

NA : A la fin du texte, un lien permet d’accéder à l’article consacré à cette inauguration.

L’organisation du Festival

Donc à l‘occasion de cet important évènement pour la Cité du Lion, eut lieu la 7ème Fête Fédérale de la Fédération Musicale de Franche-Comté et du Territoire de Belfort, se déroulant sur deux journées.

Pour ce Festival, un Comité d’Honneur fut créé avec de nombreuses personnalités à audience nationale dont la présidence était assurée par le ministre des Affaires étrangères, Stephen Pichon, le sénateur du Jura.

Stephen Pichon Le Pays de France Jan 1919 R

Stephen Pichon (extrait Le Pays de France)

Au sein du Comité, on trouvait aussi le député du Jura Charles Dumont, le ministre des Finances, Paul Morel le Sous-secrétaire d’Etat à l’Intérieur (maire de Vesoul et député de la Haute-Saône), le Général Louis Bonneau le commandant du 7e corps d’armée à Besançon, le Général François Azibert le gouverneur de Belfort, Louis Ferdinand Fontanès, l’administrateur du Territoire de Belfort, le Général Paul Pouradier-Duteil, le commandant du 14e division d’infanterie de Belfort et beaucoup d’autres sénateurs, députés… et aussi plusieurs personnalités belfortaines dont les conseillers généraux.

Inauguration Monument 3 sièges 1913 Le Petit Parisien R

Les membres du Comité d’Honneur (programme, collection AD90)

Bien sur, la musique était représentée dans le Comité par Emile Clérisse le président de la Fédération musicale de France, le président d’honneur Edouard Schwob et le président Georges Richard de la Fédération musicale de Franche-Comté et du Territoire de Belfort, d’autres présidents et vice-présidents de Fédérations musicales…

Au Comité d’Honneur, les honneurs, au Comité d’organisation l’organisation. La présidence fut assurée par le maire de Belfort, Charles Schneider, député du Haut-Rhin et président du conseil général.

Photo Charles Schneider Livre Maires de Belfort

 Charles Schneider (livre Les maires de Belfort)

A ses côtés plusieurs vice-présidents, Carlos Bohn le président de l’Harmonie des Usines, Léon Deubel le vice-président de l’harmonie municipale ‘’La Lyre Belfortaine’’, XXX Hellmann le président de la chorale La Concordia’’…

Plusieurs des membres avaient déjà vécu une expérience similaire lors du Concours musical 1908 organisé dans cette même Cité du Lion.

NA : A la fin du texte, un lien permet d’accéder à l’article consacré à ce concours.

Les Sociétés participantes

Pas moins de 38 sociétés invitées furent alignées pour le Festival de musique. Plusieurs types de formation étaient présentes, harmonies, fanfares, chorales, trompettes, trompes de chasse, un orchestre et une estudiantina. Elles venaient de Haute-Saône, du Doubs, du Jura, d’Alsace (Allemagne), de Suisse…

Belfort Festival musique 17 août 1913 Adresse Sociétés R

Liste des Sociétés participantes (programme, collection BF)

A celles-ci, s’étaient jointes des sociétés du Territoire de Belfort et des musiques militaires des régiments casernés dans la ville. Elles avaient participé au programme de l’inauguration.

Samedi 16 août 1913, la préparation

La journée du samedi 16 août fut une journée de transition qui succédait à la journée patriotique avec l’Inauguration du Monument des 3 Sièges et précédant la journée artistique consacré au Festival de musique.

Le départ du Sous-secrétaire d’Etat, Paul Morel

Si Paul Morel, le Sous-secrétaire d’Etat à l’Intérieur, était parti dès le vendredi soir, le Garde des Sceaux, Antony Ratier, quitta Belfort le samedi matin pour se rendre en Suisse par le train.

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA n°12 Gare

Carte postale La gare, lors du Concours musical en 1908 (collection JM)

Interviewé avant son départ par Louis Cordelier, le journaliste du Petit Comtois, il lui dit qu’il était enchanté de sa visite et très touché par l’accueil fait aux membres du gouvernement.

Antony Ratier 1913 Wikipédia

Anthony Ratier (document Wikipédia)

L'arrivée des sociétés à la gare

Lors de cette journée, des sociétés de musique arrivèrent à la gare pour participer à l’événement. Elles étaient reçues par des commissaires chargés de les accompagner. En signe de bienvenu au Festival de la part du Comité d’organisation, ils remettaient à chaque président de chaque formation, une belle palme en vermeil cravatée aux couleurs de Belfort, bleu et rouge.

Belfort 1908 ou 1913 ou X CPhoto Musiciens Gare

Carte postale Les musiciens arrivent à la gare (collection JM)

Le départ du Petit Parisien

Vers 15h00, proche de la Caisse d’Epargne, les badauds purent assister à l’ascension du ballon Le Petit Parisien qui après un stationnement, prit la direction de la Haute-Saône.

1913 08 16 CPA Belfort Inauguration Monument Petit Parisien

Carte postale Avant le départ du Ballon (collection BF)

Plusieurs aéroplanes survolèrent la ville pour la plus grande satisfaction du public toujours aussi extasié par les arabesques décrites par ces oiseaux volants…

Belfort CPA Souvenir Avion dessinée ville

Carte postale Illustration (collection JM)

Le Grand concert de gala du soir

Pour la soirée du samedi, un autre rendez-vous important était au programme, celui-ci musical au théâtre, pour les mélomanes ou simples spectateurs attirés par l’évènement. Le prix des places s’étalait de 0,10 à 1 franc.

A 20h30, au théâtre municipal se déroula un Grand concert de gala exécuté par la Fanfare Lyonnaise fort de ses 70 musiciens sous la direction de Francis Popy reprenant des musiques de Richard Wagner, Camille Saint-Saëns, Jules Massenet… et deux morceaux écrit par le chef, compositeur lui-même, ‘’Le cortège nuptial’’ et ‘’Venise, esquisse symphonique’’.

Belfort CPA Le Théâtre

Carte postale Belfort, son Théâtre

Cinq belfortaines, en habit alsacien, remirent une gerbe de fleurs au talentueux chef de musique et émérite compositeur, et l’un d’entre elles, Mlle Marie Ravenet adressa à la phalange musicale, au nom du Comité organisateur, des compliments pour le concert proposé et rappela la participation des Lyonnais lors du Siège 1870-1871 à Belfort ! Ce fut le président d’honneur, M. Charrero qui remercia les belfortains pour leur chaleureux accueil.

A la nuit tombée, les belfortains et visiteurs purent profiter des illuminations qui égayaient la ville.

Dimanche 17 août 1913, le Festival de Musique

Pour la journée du dimanche 17 août, le programme du Festival de musique était très chargé avec comme point d’orgue, le défilé…

1913 08 17 Belfort CPA Festival Musique A Souvenir

Carte postale souvenir du festival (collection JM)

Le réveil des Belfortains se fit tôt, dès 6 heures, au son des Trompettes de la fanfare La Lorraine accompagné par les trompes de chasse Le Rallye Belfort.

La ville fut assaillie par les visiteurs venus par les trains et le tramway départemental.

Tôt le matin, les dernières sociétés de musique arrivèrent à la gare et comme la veille, elles étaient accueillies à la gare sur le même principe et avec la même remise de décoration à leur président.

Livret Belfort Inauguration Monumt 3 Sièges 1913 p0 R2

Elles rejoignirent le lieu de rassemblement, la place du marché du faubourg des Vosges, en proposant des morceaux de leur répertoire. Le public déjà fort nombreux s’était amassé le long du parcours et les terrasses de café faisaient le plein tandis que leurs clients faisaient le vide de leur verre; il est vrai que le soleil était de la fête…

NA : En 1913, la place du marché était située où se trouve actuellement le square de la Roseraie.

Ce Festival était aussi l’occasion de se revoir entre familles décomposées suite à l’annexion de l’Alsace par la Prusse après le conflit de 1870-1871.

La musique militaire de Neuchâtel (Suisse) avait demandé à pouvoir se rendre au Monument des 3 Sièges, ce qu’elle fit, dès son arrivée. Rendue place de la République vers 9h30, M. Marthe le secrétaire de la préfecture suisse déposa une palme au pied du chaque statue et fit un discours.

1913 08 15 Belfort CPA Monument 3 Sièges Inauguration XX

Carte postale Monument des 3 Sièges de Belfort

Il fut remercié par Louis Jeanneret, le secrétaire du Comité d’organisation. La formation clôtura la cérémonie en interprétant La Marseille et l’Hymne Suisse.

Le défilé des sociétés de musique

Le lieu de rassemblement de toutes les sociétés pour le défilé était prévu à 10 heures, sur la place du marché, faubourg des Vosges. Les 38 sociétés invitées, pour le Festival de musique, étaient rejointes par 15 autres formations constituées de musiques militaires casernées dans la ville, de sociétés musicales belfortaines et d'autres communes du département.

1913 08 17 Belfort CPA Festival musique Place marché

Carte postale Les musiciens Place du Marché (collection JM)

A 10h30, le défilé démarra de son lieu de rassemblement suivant un ordre et un parcours définis

Belfort Festival musique 17 août 1913 Défilé R

Ordre des sociétés dans le défilé (extrait du programme, collection BF)

Le parcours empruntait le faubourg des Vosges, le faubourg des Ancêtres, le faubourg de France, l’avenue de la Gare, la rue de Banque, le faubourg de Montbéliard, la rue Denfert-Rochereau, l’avenue de Bâle (future avenue Foch), le quai Vauban, le boulevard Carnot, la place de la République et la place d’Armes.

Belfort Inauguration Monument 3 Sièges Trajet 17 août 1913 (2)

Le parcours du défilé (réalisation BF)

Les formations de musique étaient réparties en 2 groupes séparés par un groupe de trois délégations de sociétés industrielles, l’Harmonie des Usines de Valentigney, la Fanfare des Usines de Terre-Blanche, la Fanfare des Usines de Peugeot de Pont-de-Roide et l’une des sociétés belfortaines de gymnastique, L’Alsacienne.

191308 17 Belfort CPhoto Festival musique Fanfare Usines Pont de Roide & L'Alsacienne

Carte photo L’Alsacienne derrière la fanfare Peugeot, faubourg de France (collection JM)

NA : Un lien en fin de texte permet d’accéder à l’article consacré à l’identification de ce document sans renseignement écrit.

A la tête du défilé, plusieurs formations belfortaines. Dans le premier groupe, on trouvait la Fanfare des Trompettes du 11e Dragon, suivi des tambours et clairons du 35e Régiment d’infanterie, de la Lyre de la Belfortaine avec les tambours et clairons de la Compagnie des Sapeurs-pompiers. Suivaient ensuite 19 formations invitées…

Belfort 1913 08 15 CPA Inauguration 3 Sièges Pompiers

Carte postale Les sapeurs-pompiers de Belfort (collection JM)

NA : Malgré l’absence d’information situant l’évènement de ce cliché, j’ai su l’identifier; il fut pris lors de l’inauguration du Monument, un lien en fin de texte permet d’accéder à l’article consacré à cette identification.

Le 2e groupe était emmené, lui aussi, par des formations belfortaines avec la Fanfare La Lorraine, les tambours et clairons du 42e Régiment d’infanterie, l’Harmonie des Usines de Belfort, la Chorale La Concordia, suivit de 27 autres sociétés invitées…

Belfort 1905 CPA La Concordia

Carte postale La Chorale La Concordia (collection JM)

La société de gymnastique, La Belfortaine fermait le défilé.

1913 08 17 Belfort CPA Festival musique Fbg Ancêtres

Carte postale Défilé dans le faubourg des Ancêtres (Collection JM)

NA : Le libellé de la carte est faux, ce n’est pas le faubourg des Vosges.

La foule a envahi le parcours. Elle applaudit les différentes formations avec des acclamations plus ou moins appuyées en fonction des musiques jouées et du lieu d’où vient la formation; les alsaciens sont souvent au niveau le plus haut de l’applaudimètre….

Belfort Photo Festival musique RM 17 p27R

 La foule place Corbis (document Revue Municipale n°17)

Place d’Armes, les spectateurs font une véritable ovation pour les musiciens suisses de Neufchâtel avec leurs costumes de plus bel effet. La démarche du matin, de se rendre au Monument des 3 Sièges pour déposer une palme, avait touché les belfortains.

1913 08 17 Belfort CPA Festival Musique Défilé Belfortaine

Carte postale La Belfortaine défilant place d’Armes (Collection JM)

Les sociétés passèrent devant le perron de l’Hôtel de Ville où les officiels étaient rassemblés dont les adjoints Xavier Houbre et Auguste Masson, avec les membres du Conseil municipal et du Comité d’organisation, du sénateur Laurent Thiéry et des conseillers généraux Gaston Erhard et Adolphe Chardoillet.

1913 08 17 Belfort CPhoto Festival musique Fanfare Usines Peugeot Pont de Roide

Carte photo La fanfare Usines Peugeot de Pont-de-Roide (collection JM)

NA : Un lien en fin de texte permet d’accéder à l’article consacré à l’identification de ce document sans renseignement écrit.

La médaille en souvenir du Festival de musique

A la fin du défilé, vers 11h30, les présidents des sociétés participantes reçurent une médaille commémorative de la 7ème Fête Fédérale de la Fédération Musicale de Franche-Comté et du Territoire de Belfort.

Médaille Festival musique Belfort 1913 JC

Médaille du Festival de musique (collection JC)

NA : Cette médaille était remise avec son coffret, création du bijoutier belfortain Doyen.

P1070644

Le marquage dans la boîte recevant la médaille (collection JC)

A la fin de la remise des médailles, la musique militaire de Neufchâtel exécuta le morceau ‘’Sambre et Meuse’’.

1913 08 17 Belfort CPA Festival Musique Défilé Neufchâtel

Carte postale Musique de Neufchâtel (Collection JM)

Il revint à la Fanfare La Lyonnaise d’entonner la Marseillaise pour clôturer le défilé et permettre la dislocation des sociétés.

Le banquet

Si la musique adoucit les mœurs, elle creuse l’appétit !

A 12 heures, un grand banquet se déroula au Grand Hôtel du Tonneau d’Or sous la présidence de Charles Schneider, député-maire et président du Conseil Général. Absent au démarrage, ayant une obligation à Luxeuil, il fut présidé par le secrétaire général de la préfecture Raoul Fauron représentant le Préfet et en présence d’Albert Gelin Président de la Fédération des Sociétés Musicales de Franche-Comté et du Territoire de Belfort.

Belfort CPA Grand Hôtel Tonneau d'Or

Carte postale Belfort Le Tonneau d’Or

Soixante convives étaient invités à partager un grand moment de convivialité où la partition culinaire fut exécutée par le chef Eugène Garteiser qui proposa une symphonie de mets délicieux.

Menu Festival musique 17 août 1913 R

Menu du banquet (réalisation BF)

A la table d’honneur avec Mrs Fauran et Albert Gelin, avaient pris place les sénateurs Laurent Thiéry (Haut-Rhin) et Antoine Mollard (Jura), le député de Montbéliard Marc Réville, le 1er adjoint Xavier Houbre, le capitaine de gendarmerie Michel, Léon Deubel le co-président de la Lyre Belfortaine et le conseiller général Christ Schaad.

Belfort CPA Grand Hôtel Tonneau d'Or Salle à manger

Carte postale Belfort Le Tonneau d’Or, la salle de banquet

Dans les autres tables, se trouvaient des conseillers municipaux et généraux, plusieurs présidents ou représentants de sociétés musicales, le maire de Valdoie Charles Dreyfus, le capitaine des pompiers Deshaie, des industriels…

A ce repas furent aussi conviés des représentants de la presse avec Paul Pélot de L’Alsace, Mrs Beucler et Py de La Frontière, M. Lemyre  de L’Union Démocratique, M. Dorlan du Pays de Montbéliard, M. Bas du Petit Montbéliardais, Mrs Cordelier et Sauldubois de la Dépêche

Belfort CPA Rue Reiset n°1 Grand Hôtel Salle à manger 2s

Carte postale Belfort Le Tonneau d’Or, la salle de banquet (collection JM)

Ce fut au moment du champagne que le secrétaire général du Comité d’organisation, Louis Jeanneret, en l’absence du maire, effectua le premier discours. Il remercia entre autre plusieurs personnalités et tous ceux qui avaient participé à cette belle réussite.

Il eut un mot pour la société de Neuchâtel suite à leur démarche effectuée au Monument des 3 Sièges.

Papier en-tête Grand Hôtel Tonneau d'Or

Papier à en-tête du Grand Hôtel du Tonneau d’Or

Après l’intervention de M. Fauron du secrétaire général de la préfecture, vint celle d’Albert Gélin, le président de la Fédération des sociétés de musique de Franche-Comté et du Territoire de Belfort. Le maire qui entre fait, était revenu intervint lui aussi avant d’autres invités.

Il appartint à l’Union Delloise de clôturer le banquet en musique avec La Marseillaise.

La cérémonie des médailles

Quand les autorités parviennent à la place d’Armes, la foule était compacte et ils durent se frayer un passage pour rejoindre le kiosque à musique.

Belfort CPA Place d'Armes Kiosque PPB 877

Carte postale Kiosque à musique place d’Armes (collection JM)

Dans le cadre de ce Festival de musique, une distribution de récompenses aux anciens musiciens avec des médailles et diplômes était initiée par la Fédération des sociétés de musique de Franche-Comté et du Territoire de Belfort.

La musique du 35e Régiment de ligne ouvrit le ban en exécutant la Marche Fédérale, suivie de la Marseillaise, sous la direction du chef de musique M. Poignie. Pour sa part, M. Lacoste, le chef de musique de l’école d’artillerie de Besançon dirigea les musiciens militaires pour jouer l’Hymne suisse.

CPA Musique 35ème RI Tambours & Trompettes BF

 Carte postale Musique du 35e Régiment d’infanterie (collection BF)

La foule applaudit les musiciens et lança des

‘’Vive la France !

Vive l’Alsace !

Vive la Suisse !’’

ILe Président de la Fédération, Albert Gelin prononça le discours de la cérémonie. Il rappela l’importance de la musique en toute circonstance car ‘’elle réveille les sentiments de Liberté, de Fraternité, de Solidarité et de Mutualité’’.

S’adressant aux musiciens et en particulier aux récipiendaires, il les informa que la Fédération avait voulu récompenser les Vieux travailleurs de la musique, les plus anciens instrumentistes et choristes comme le fait le gouvernement vis-à-vis des vieux travailleurs !

La médaille de la Fédération Musicale de France

Avant de remettre la médaille régionale aux récipiendaires, une autre décoration, la médaille d’honneur de la Fédération Musicale de France, fut décernée à plusieurs musiciens. Parmi ceux-ci, le premier honoré fut Léon Deubel, ancien adjoint municipal de la Cité du Lion. Il était vrai que le vice-président de la Lyre Belfortaine était le doyen des sociétés belfortaines de musique, avec 44 ans de présence au sein de cette société.

Cinq musiciens de l’Harmonie des Usines reçurent cet honneur, Albert et Edouard Berth, Eugène Billand, Emile Coulon et Jean-Baptiste Weber.

Belfort 1905 CPA Harmonie Usines

Carte postale Harmonie des Usines de Belfort 1905 (collection JM)

De même, le directeur de la Fanfare d’Etupes, Charles-Frédéric Doriot et cinq musiciens de la Fanfare de Terre-Blanche d’Hérimoncourt firent partis de la cérémonie.

La médaille de la Fédération des sociétés de musique de Franche-Comté et du Territoire de Belfort

La Médaille de la Fédération des sociétés de musique de Franche-Comté et du Territoire de Belfort était attribuée par la Fédération comtoise aux musiciens ayant au moins 25 années effectives dans la même société.

Là aussi, plusieurs musiciens des sociétés belfortaines furent honorés; la Lyre belfortaine (Jacques Boff, Jules Emont, Augustin Gligeomann, Emile Gréder, Georges Hausberger, Guillaume Hubert, Edouard Lévy et Alfred Meyer) et l’Harmonie des Usines (Georges Braun, François Kintz, Simon Montendon et Eugène Nicod).

Belfort 1925 09 27 CPA Lyre Belfotaine Harmonie municipale

 Carte postale Lyre Belfortaine 1925 (collection JM)

Dans le département, des musiciens de deux formations furent aussi récompensés, la Fanfare de Valdoie (Armand Bochelen et Alfred Hartmann) et l’Harmonie des Forges de Châtenois (Jules Martin et Charles Zimermann).

La Voge n°41 2013 Fanfare Valdoie M Helle

Photo 1915 Fanfare de Valdoie (collection M. Helle)

La Fédération franc-comtoise n’avait pas attribué des décorations aux seuls musiciens du Territoire de Belfort, mais aussi aux sociétaires d’autres formations de musique : l’Union musicale de Mandeure, l’Union ouvrière des Usines Schwob, la Fanfare de l’Usine de Torpes à Boussières, la Chorale l’Echo du Vallon de Seloncourt, la Musique des Pompiers de Besançon, la Lyre Luxovienne, L’Espérance de Saint-Loup-les-Luxeuil, la Fanfare de Pin-Emagny et l’Harmonie Doloise.

L’insigne souvenir

Pendant le Festival de musique, le Comité d’organisation vendait un insigne  souvenir pour immortaliser la manifestation.

Médaille Belfort Festival musique 1913 BF R

Insigne souvenir du Festival de musique

Le diplôme

En complément à la remise de ces médailles, il fut attribué 52 diplômes à des musiciens ayant 15 et 20 ans d’ancienneté dans leur société.

1913 08 17 Belfort CPhoto Festival Musique Récipiendaires musiciens R

Carte photo Groupe de musiciens ayant reçu leur décoration (Collection JM)

NA : Cette carte identifiée en terme de lieu (Belfort) et de date (17 août 1913), informations inscrites en son verso, m’a intrigué et j’ai voulu aller un peu plus loin dans son identification ! Un lien en fin de texte permet d’accéder à cette recherche aboutie…

La cérémonie où 80 musiciens furent décorés, fut clôturée, toujours en musique, avec La Marseillaise jouée par l’Harmonie Doloise accompagnée de la Musique des Sapeurs-pompiers de Besançon et l’Union musicale des Papeteries Webel de Novillars sous la direction du chef de musique, M. Lacoste.

Derniers concerts dans la ville

Peu après 15 heures, les cérémonies étant terminées, les sociétés de musique s’éparpillèrent dans la ville pour rejoindre les lieux assignés à chacune d’entre elles pour délivrer des concerts publics.

Belfort Plan implantation lieux concert 1913 R BF

Plan des lieux des concerts (document BF)

1 Place d’Armes

2 Place de la République

3 Place du Théâtre

4 Square du Faubourg de Montbéliard

5 Place Cour de la Gare

6 Place du Marché Faubourg des Vosges

7 Place Rue de Cravanche

8 Place devant les Cités de la Société Alsacienne

9 Cour de l’Hôpital Civil

10 Place du Faubourg de Lyon

11 Square Avenue de Bâle

Les concerts se déroulèrent de 15h30 à 18 heures, aux quatre coins de la Cité du Lion. Le public fut enchanté de pouvoir encore bénéficier de cette immense scène ouverte de musique …

Belfort Festival musique 17 août 1913 Concerts publics

Répartition des sociétés suivant les lieux (programme, collection BF)

Même si la fin des concerts sonna le départ de presque toutes les sociétés invitées qui se dirigèrent vers la gare pour prendre leur train de retour, les belfortains et de nombreux visiteurs restèrent dans la ville pour profiter jusqu’au bout de cette fête… pour le plus grand plaisir des cafetiers et restaurateurs dont les établissements ne désemplissaient pas !

Et pour conclure… les bals populaires

Pour terminer ces trois journées de liesses en beauté tout en profitant des belles illuminations de la ville, les organisateurs avaient mis en place des attractions permettant de poursuivre cette journée jusqu’au bout de la nuit.

Image Poulain Bal populaire

Image Poulain Le bal populaire

Hormis la fête foraine installée sur le champ de foire, des bals populaires se déroulèrent comme sur la place d’Armes ou la place du Marché des Vosges; ils permirent aux fêtards de dépenser le reste d’énergie encore disponible…

Remerciements

Par l’intermédiaire de la presse, le Comité organisateur du Festival de musique remercia la presse pour l’aide apportée pour informer leurs lecteurs, les musiques militaires pour leurs prestations forts appréciées tant lors du défilé que lors de leurs différentes interventions, les sociétés belfortaines de musique, de gymnastique et sportives… et bien sur tous les belfortains pour l’accueil chaleureux développé tout au long de ces journées.

Epilogue

Le Festival de musique dans la continuité de l’Inauguration du Monument des 3 Sièges, fut une grande réussite et permit de donner à la population des joies saines et de développer une ferveur patriotique.

Livret Belfort Inauguration Monumt 3 Sièges 1913 p24R

Armoirie Belfort (programme, collection BF) 

Il est vrai que la présence de nombreuses sociétés de musique invitées sous l’égide de la Fédération comtoise avait permis à la municipalité d’offrir un magnifique défilé et d’excellents concerts.

Il fut aussi un grand moment pour les alsaciens et lorrains, de retrouver le temps de quelques heures la mère patrie, la France !

JM

Liens pour accéder aux articles cités

Article Inauguration du Monument des 3 Sièges en 1913 : Cliquer ici

Article Concours musical 1908 : Cliquer ici

Article identification carte photo Sapeurs-pompiers 1913 : Cliquer ici

Article identification des 2 cartes photos du défilé 1913 : Cliquer ici

Article identification carte photo des musiciens décorés : Cliquer ici

Référentiel presse : L’Alsace et La Frontière (collection des Archives municipales de Belfort), Le Haut Rhin Républicain (collection des Archives départementales du Territoire de Belfort)

Référentiel autre : Le programme de l’Inauguration du Monument des 3 Sièges (collection BF)

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo, vous pouvez l’agrandir.

            ---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---