MAJ le 23 août 2018

En 1908, Belfort organisa un grand Concours musical les 15 & 16 août où participaient des sociétés venant de France, d’Alsace, de Lorraine et de Suisse.

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA 1 Souvenir Lion

Carte postale Souvenir du Festival (collection JM)

Pour ce concours exceptionnel, 115 formations s’étaient inscrites réunissant près de 4500 musiciens !

Les officiels

Le concours musical fut organisé sous la présidence d’honneur du sous-secrétaire d’Etat aux Beaux-arts, Etienne Dujardin-Beaumetz.

Mais début juillet, il dut annuler sa participation et il fut remplacé par l’inspecteur général des Beaux-arts, M. Michelot, chargé de la musique.

1908 08 16 Concours Musical La Frontière 1d

Il était accompagné de Philippe Berger, le sénateur du Haut-Rhin, du général Gouverneur de Belfort, Louis Parizot, du Président du Tribunal Civil, Emmanuel Barbier et du Président de la Chambre de Commerce, Ernest Boigeol.

La Présidence du Concours musical était dévolue à Charles Schneider, le maire de Belfort. Il fut confié à Léon Deubel*, la lourde tâche d’assurer la fonction de secrétaire général du Comité d’organisation des fêtes.

Etienne Dujardin Beaumetz  Photo Charles Schneider Livre Maires de Belfort

Etienne Dujardin-Beaumetz et Charles Schneider

*Léon Deubel : Ce n’est pas le poète belfortain (1879-1913) mais son oncle qui entre autre, le pris financièrement en charge pour lui payer ses études à Baume-les-Dames (1890-1897) où il obtint son baccalauréat.

Photo Léon Deubel Collège Baumes les Dames IMG_6873

Léon Deubel en 1890 (photo Collection Bibliothèque Léon Deubel, Belfort)

NA : A la fin du texte, un lien permet d’accéder à l’article consacré au poète Léon Deubel.

La Cité du Lion était parée… de ses plus beaux atours

La Cité du Lion n’était pas seulement parée à recevoir les 4500 musiciens attendus et les milliers de visiteurs, elle s’était parée de ses plus beaux atours pour cet évènement musical.

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA 2 Souvenir Alsacienne

Carte postale Souvenir du Festival (collection JM)

Il est vrai que le Comité d’organisation via son président avait fait appel aux belfortains afin de pavoiser et d’illuminer leurs maisons pour que les invités et visiteurs soient impressionnés par l’accueil des habitants de la Cité du Lion.

Pour sa part, la municipalité avait pavoisé les édifices publics de drapeaux et écussons, lesquels pouvaient être illuminés.

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA 3 Lion

Carte postale Souvenir du Festival (collection JM)

Les commerçants et les belfortains avaient répondu à l’attente du Comité. Les rues de la ville étaient pavoisées, de drapeaux ou d’oriflammes divers, mais pas seulement, les fenêtres et balcons s’ornaient de guirlandes de fleurs et de végétaux.

Les arcs de triomphe

Pour l’évènement, les commerçants avaient contribué à la réalisation de plusieurs magnifiques arcs de triomphe qui avaient été créés et installés en plusieurs lieux de la ville.

Découvrons en quelques uns…

Un premier était implanté dans la cour de la gare, pour accueillir les personnes arrivant par le train, une banderole adressait un message de bienvenu :

Soyez les bienvenus

Vive la République

Dans le faubourg de France, à la hauteur de la rue du Lycée (rue Michelet actuelle), un autre arc de triomphe majestueux trônait sur presque toute la largeur de rue.

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA n°4 Arc Triomphe Fbg France

Carte postale Arc de triomphe faubourg de France (collection JM)

En partie supérieure, là aussi une banderole où était inscrit un texte sur chaque côté :

HONNEURS à nos HÔTES

HONNEURS aux MUSICIENS

Les autres étaient disséminés sur le parcours du défilé prévu le dimanche.

Le pont Carnot possédait de chaque côté d’un arc de triomphe où au sommet, une banderole portait l’une de ces inscriptions.

SALUT à nos HÔTES

HONNEURS aux MUSICIENS

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA n°1 Place Corbis

Carte postale Arcs de triomphe sur le pont Carnot (collection JM)

A l’entrée du faubourg des Ancêtres, un arc de triomphe en hommage à la musique était dressé. Il possédait une lyre en sa partie supérieure.

Belfort 1908 08 15 CPhoto Arc Fbg des Ancêtres R

Carte photo Arc de triomphe faubourg des Ancêtres (collection BF)

Sur les côtés étaient listés les noms de grands musiciens comme Saint-Saëns, Beethoven, Massenet, Lt de Rillé, Hegar et Saintis.

De l’autre côté, d’autres musiciens figuraient sur l’arc de triomphe, Mozart, Meyerbeer, Paganini, Heyberg…

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA n°5 Arc Triomphe Fbg Ancêtres

Carte postale Arc de triomphe faubourg des Ancêtres (collection JM)

NA : La carte est marquée faubourg des Vosges par erreur.

Cet arc de triomphe fut élaboré à l’initiative d'Emile Alkan, le propriétaire du magasin ‘’Aux Galeries Parisiennes’’, situé à droite de l’entrée du faubourg. Son éclairage fut réalisé par la maison Zelter.

Dans la rue de la Banque, en face de la gare, se dressait un arc de triomphe un peu particulier car il représentait la Porte de France démolie en 1891 et certainement reconstituée sous la direction des Frères Cerf.

lMQ Belfort 1908 08 15 & 16 CPhoto Porte France Rue Banque

Carte photo Arc de triomphe rue de la Banque (collection BF)

Dans cette rue, aux 11 et 15, étaient installés leurs magasins d’ameublement et leurs ateliers se trouvaient aux 63 faubourg des Vosges.

Un Jury avait été constitué pour récompenser les plus belles décorations dont les arcs de triomphe.

Les visiteurs pouvaient profiter aussi de la présence de la Fête foraine.

Programme, vendredi 14 août

La manifestation débuta dès le vendredi 14 août, avec la réception à la gare de sociétés par leurs commissaires respectifs.

Vin d'honneur pour le Jury

Quant aux membres du jury, une réception en leur honneur fut organisée à l’hôtel de ville avec la municipalité et le Comité d’organisation.

Belfort CPA Mairie Drapeaux

Carte postale Hôtel de ville de Belfort

Le maire, Charles Schneider accompagné de ses adjoints Xavier Houbre et Paul Giroud, ainsi que des conseillers municipaux, leur souhaita la bienvenue et les remercia par avance pour leur compétence et leur dévouement pour juger avec impartialité, les prestations des différentes sociétés de musique.

Retraite aux flambeaux

A 20h30, une retraite aux flambeaux se déroula avec les sociétés locales et invitées. Nombreux étaient présents dès le vendredi, les Alsaciens qui profitaient de l’évènement pour revenir en terre de France. Ils n’étaient pas les derniers pour mettre de l’ambiance en cette soirée de mi-août.

CPA Belfort Café du Commerce Fabg France

Carte postale Café du Commerce à Belfort (collection JM)

Les hôtels de la ville avaient fait le plein et les cafés, bars, brasseries… vidaient rapidement le plein stocké dans leur cave…

Liste des sociétés participantes

115 sociétés étaient venues pour participer au Concours musical.

NA : A la fin du texte, un lien permet d’accéder à un tableau récapitulant l’ensemble des sociétés participantes.

Si les sociétés belfortaines ne purent participer, par déontologie et certainement pour prendre en charge les sociétés participantes, nombre de leurs sociétaires étaient intégrés dans les jurys.

Par contre des ensembles du département concouraient :

    L’harmonie Musique de Beaucourt

    La Chorale de Beaucourt

    La Fanfare Municipale de Giromagny

    L’harmonie L'Union Musicale de Rougemont-le-Château

    La Fanfare de Danjoutin

Des lieux répartis dans la ville pour les prestations musicales

Vu le nombre de sociétés concourant, elles étaient réparties en plusieurs lieux de la ville, douze pour être précis, pour effectuer leurs morceaux dans le cadre du Concours :

  1 : Ecole Sainte-Marie (préau)
  2 : Groupe Scolaire rue de Châteaudun
  3 : Maternelle rue de Châteaudun
  4 : Groupe Scolaire rue de Cravanche
  5 : Maternelle rue de Cravanche
  6 : Groupe Scolaire faubourg de Montbéliard
  7 : Grand Lycée
  8 : Petit Lycée
  9 : Ecole normale
10 : Théâtre
11 : Caserne Gérard Cour du 11e Dragon
12 : Impasse de l’Arsenal

Belfort Lieux Concours musical 1908 R

Plan des lieux des épreuves (réalisation BF)

Les sociétés avaient été réparties en fonction de la catégorie : Harmonie, Fanfare, Chorale, Trompettes et Trompes de chasse, et en fonction de leur niveau : Division d’excellence, Division supérieur, 1ère Division, 2e Division et 3ème Division.

CPA Belfort Le Lycée

Carte postale Le Lycée à Belfort

Par ailleurs, les différentes écoles avaient été utilisées pour assurer le couchage des musiciens.

Programme, samedi 15 août

Le samedi 15 août, débutaient les différents épreuves du Concours musical.

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA 3 Tour Miotte

Carte postale Souvenir du Concours de Musique (collection JM)

Accueil des Société de musique

Tôt le matin de ce samedi, se déroula à la gare, la poursuite de la réception de sociétés par leurs commissaires respectifs. Beaucoup de trains étaient en retard suite à la foule qui avait prit d’assaut les wagons pour se rendre à Belfort.

La cour de la gare, baignée par un soleil éclatant, était noire de monde avec les belfortains et de nombreux militaires qui étaient venus accueillir les musiciens et les visiteurs en ce jour de fêtes musicales.

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA n°12 Gare

Carte postale L’accueil des Sociétés à la gare de Belfort (collection JM)

Les présidents des sociétés de musique recevaient un bouquet par les commissaires en charge de chaque entité venant concourir.

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA n°9 Fbg France

Carte postale Le faubourg de France de Belfort (collection JM)

Les musiques rejoignirent le lieu où elles devaient se rendre pour participer à leur première épreuve.

1ère épreuve, le Concours de lecture à vue

Dès 8h00 débuta officiellement le Festival de musique avec le Concours de lecture à vue. Cette figure était imposée par le jury qui choisissait le morceau à jouer. Une particularité de ce concours, il était exécuté à huis clos.

CPA Union Schiltigheim

Carte postale L’Union de Schiltigheim (collection privée)

Après avoir terminé l’exécution du morceau prévu, les sociétés de musique se répandaient dans les rues de la ville pour interpréter les plus belles partitions de leur répertoire, pour le plus grand bonheur du public

Dépôt de couronnes au cimetière des Mobiles

A l’occasion du Festival de musique, les deux sociétés de Chalon-sur-Saône, L’Harmonie et les Trompettes de chasse du Rallye, ainsi que la Chorale des Enfants d’Algérie avaient demandé à se rendre au Cimetière des Mobiles pour déposer des couronnes sur les tombes des soldats morts en 1870-1871 à Belfort, lors du conflit avec les prussiens.

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA 3 Château

Carte postale Souvenir du Concours de Musique (collection JM)

A 10 heures, le cortège se forma devant l’hôtel de ville. Il fut conduit par l’adjoint au maire, Paul Giroud accompagné des conseillers municipaux, MM. Dié et Emile Py, de M. Bled-Boursey, le président des Anciens Mobiles de Saône-et-Loire, M. Jacquetin le conseiller municipal de Chalon-sur-Saône, M. E. Musard le président de l’Harmonie du Rallye-Chalon…

Suivaient les sociétés et une foule importante pour se rendre au lieu de mémoire du Siège de Belfort.

CPA Belfort Cimetière Mobiles

Carte postale L’entrée du cimetière des Mobiles à Belfort

Devant le monument, l’Harmonie et les Trompettes de chasse du Rallye exécuta le morceau ‘’L’Echo de France’’, écrit par M. E. Musard.

Après le dépôt de la couronne de perles, M. Jacquetin lu un discours, fort émouvant, en mémoire des mobiles tués pendant le Siège. M. Bled-Boursey  fit lui aussi son discours. Le représentant du maire, Paul Giroud remercia les intervenants de leur démarche qui honore la Cité du Lion.

Il revint à l’Harmonie de Chalon d’exécuter La Marseillaise pour clôturer la cérémonie qui impressionna les nombreuses personnes présentes.

CPA Belfort Monument Mobiles

Carte postale Le Monument des Mobiles

Initialement, la Chorale des Enfants d’Algérie devait participer à cette cérémonie mais, ayant terminé tard son concours, elle ne put se libérer. Elle effectua son pèlerinage le dimanche matin où étaient présents M. Perez le président de la société accompagné de personnalités belfortaines. Il déposa une couronne et lut son discours où la terre d’Algérie bien qu’éloignée, était bien présente en ce lieu. L’Harmonie de Mascara, qui s’était jointe à cette démarche,  interpréta La Marseillaise.

2ème épreuve, le Concours d’exécution

Au début de l’après-midi, à 14 heures, les sociétés furent soumises au Concours d’exécution. Pour cette épreuve, elles choisissaient le morceau qu’elles voulaient interpréter.

Le public pouvait venir les écouter, un droit d’entrée de 50 centimes était demandé par personne.

CPA Reims L'Alliance Cérès

Carte postale Les trompettes de L’Alliance Cérès, Reims (collection privée)

Accueil du représentant du gouvernement

A 15 heures, à la gare, le maire Charles Schneider et le Préfet, Eugène Schmidt, accompagnés de conseillers municipaux accueillirent M. Michelot, l’inspecteur général des Beaux-arts, représentant Etienne Dujardin-Beaumetz, le sous-secrétaire d’Etat des Beaux-arts. Il se rendit à la préfecture, son lieu de résidence pendant son séjour à Belfort.

CPA Belfort Préfecture

Carte postale La préfecture de Belfort

A partir de 17 heures et jusqu’à 19 heures, les sociétés s'étaient réparties sur les différentes places de la ville pour donner des concerts devant une foule dense et appréciant les programmes musicaux proposés.

Retraite militaire aux flambeaux

Dès 20h30, une grande retraite militaire aux flambeaux se déroula dans la ville où les édifices publics étaient restés illuminés. Sur le parcours, les festons de lampions installés projetaient leurs lumières vacillantes quant aux guirlandes formées de lanternes électriques multicolores, elles assuraient des feux d’artifice de lumières.

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA n°11 Bld Carnot

Carte postale Belfort Pont Carnot (collection JM)

NA : On voit au fond les arcs de triomphe installés sur le pont Carnot.

La parade eut un grand succès et remplit de joie le public.

Concerts libres dans la ville

La place d’Armes, comme d’autres lieux, accueillit des concerts pour le grand plaisir du public qui avait envahi la place. Il est vrai qu’elle possédait une scène à orchestre, avec son  kiosque.

CPA Belfort Kiosque à musique

Carte postale Le kiosque de la place d’Armes

Le premier concert fut celui de la société alsacienne, La Vogesia de Strasbourg qui avait remporté le premier prix dans sa catégorie. Elle exécuta un programme s’appuyant sur ses meilleurs morceaux. Elle reçut de forts nombreux et chaleureux applaudissements pour sa prestation.

A la fin de son concert, Charles Schneider accompagné de ses adjoints félicita la formation et remis à son président M. Ritti, un bronze d’art offert par M. Engel.

Ce concert et cette remise de prix fut suivi d’un autre concert par Les Trompettes de Vesoul qui remportèrent un beau succès.

Programme, dimanche 16 août

Le dimanche 16 août se déroula la dernière journée du Festival musical.

3ème épreuve, le Concours d’honneur

La journée commença à 8 heures par le Concours d’honneur qui se déroula dans les mêmes lieux que les concours précédents. Pour cette épreuve, le morceau était imposé par le jury.

Comme pour le Concours d’exécution, le public pouvait venir écouter les formations dans leur prestation; le même droit d’entrée de 50 centimes était demandé par personne.

CPA Troyes L'Etendard

Carte postale L’Etendard de Troyes (collection privée)

Après avoir effectué leur prestation, les sociétés s’éparpillaient dans la ville pour improviser de nouveaux concerts, toujours autant appréciés par le public qui était très mélomane en ce festival.

Le défilé des sociétés

Quant à l’après-midi, l’ensemble des sociétés participa au défilé dans les rues de la Cité du Lion.

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA n°2 Attendant défilé

Carte postale Avant l’arrivée du défilé place Corbis (collection JM)

NA : Au coin de la rue, la pendule affiche 13h40, la foule commence déjà à s’amasser sur le parcours…

Le défilé débuta à 15 heures suivant l’itinéraire suivant : Faubourg des Vosges, faubourg des Ancêtres, faubourg de France, avenue de la Gare, rue de la Banque, faubourg de Montbéliard, rue Denfert, avenue de l’Arsenal, quai Vauban, place d’Armes, Hôtel de ville, rue du Repos, et enfin place de la République où était prévu la dislocation.

Belfort Plan Itinéraire Concours musical 1908 R

Plan de l’itinéraire (réalisation BF)

Au regard du nombre de musiciens, les sociétés furent réparties sur trois lieux : à l’extrémité du faubourg des Vosges pour celles devant partir en premier, sur la place du Marché et sur la place des Ecoles.

Le défilé s’ébranla à 15 heures. A sa tête, six gendarmes à cheval devançaient un groupe d’agents de police avec leur commissaire.

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA n°6 Société Ricqwir

Carte postale Concordia de Riquewihr (collection JM)

Les sociétés se succédaient dans un ordre parfait, pour constituer le cortège. A la tête de chacune d’entre elles, se trouvait leur bannière, une pancarte avec leur nom et leurs récompenses.

Le public, massé le long du trajet, fit une ovation à chaque société jouant un de ses morceaux. Les harmonies Alsaciennes et Lorraines étaient les plus acclamées, souvent avec des vivats liés au nom de leur ville…

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA n°8 Corbis Défilé

Carte postale Le défilé place Corbis (collection BF)

NA : Cet enthousiasme pour ces sociétés était lié à l’histoire; il ne faut pas oublier qu’en 1908, l’Alsace et une partie de la Lorraine étaient sous le joug de l’Allemagne depuis 1871. Cette situation n’étaient ni acceptée ni acceptable pour beaucoup de français.

Les acclamations ne leur étaient pas réservées, les autres sociétés étaient aussi acclamées, certaines plus que d’autres peut-être en fonction des morceaux joués, de leur prestance… ou de leur habillement, comme pour la Chorale des Enfants d’Algérie vêtue d’un burnous blanc !

Des fleurs, des rubans étaient jetées à leur passage.

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA n°7 Corbis Défilé Sociétés

Carte postale Toujours, le défilé place Corbis (collection JM)

Arrivé place d’Armes, le cortège passa devant l’hôtel de ville où s’étaient rassemblés autour de M. Michelot l’inspecteur des Beaux-arts, le député-maire Charles Schneider, le sénateur Philippe Berger, le préfet Eugène Schmidt, plusieurs membres de la municipalité, des membres du Comité d’organisation et du Jury.

MQ Belfort 1908 08 15 & 16 CPhoto Défilé Fbg France

Carte postale Le défilé dans le faubourg de France (collection BF)

Après la remise de la médaille, les différentes sociétés finissaient le parcours du cortège et entamaient la dislocation.

Remise des médailles commémoratives

A l’occasion de l’évènement, des médailles commémoratives furent créées et remises lors du défilé, au passage des sociétés devant l’Hôtel de ville.

Médaille souvenir Concours de musique 1908

La médaille (avers et revers) commémorative (collection privée)

Ce fut le secrétaire général du Comité d’organisation des fêtes, Léon Deubel qui eut l’honneur de remettre une médaille à chaque président des formations; son porte-drapeau saluait les autorités pendant ce geste cérémonial.

Par contre, les décorations furent remises dans la salle d’honneur de l’hôtel de ville.

CPA Belfort Mairie Salle d'honneur

Carte postale La salle d’honneur de l’hôtel de ville (collection BF)

A l’extérieur, la foule était massée pour voir ses attributions et féliciter les musiciens, une nouvelle fois.

Départ du ballon Le Petit Journal

A 16 heures, sur la place du Marché couvert, rue Fréry, eut lieu l’ascension libre du ballon du Petit Journal. A son bord M. Leprince, son constructeur et M. Barbe, inspecteur, il s’éleva peu à peu et porté par un vent d’Est assez fort, il se dirigea en direction d’Héricourt.

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA n°10 Ballon

Carte postale Le ballon du Petit Journal (collection JM)

Le banquet

A 20 heures, un banquet était offert aux membres du Jury et aux membres du Comité d’organisation. Il se déroula à l’hôtel du Tonneau d’Or sous la présidence de M. Michelot, l’inspecteur général des Beaux-arts.

Carte visite Belfort Hôtel Tonneau d'Or BF

Carte de visite du Tonneau d’or (collection BF)

A sa table, il y avait, entre autre, le maire Charles Schneider et ses adjoints Houbre et Giroud, Eugène Schmidt le Préfet, Philippe Berger le sénateur du Haut-Rhin, Ernest Boigeol le Président de la Chambre de Commerce, Laurent Thiéry le conseiller général, M. Dupont le président du syndicat des commerçants….

Belfort CPA Grand Hôtel Tonneau d'Or

Carte postale du Tonneau d’or à Belfort (collection JM)

Parmi les autres convives, venus de l’extérieur, on notait la présence de M. Blémant le chef de musique de l’école d’artillerie de Vincennes, M. Lacoste le chef de musique de l’école d’artillerie de Besançon, le président des anciens mobiles de Saône-et-Loire, M. Jacquetin conseiller municipal de Chalon-sur-Saône…

Belfort CPA Tonneau d'Or Salle à manger

Carte postale La salle à manger du Tonneau d’or  (collection JM)

Les musiques belfortaines étaient très bien représentées par les présidents ou directeurs des sociétés, Jules Cabrol de la Lyre Belfortaine, Camille Thiault de la Philarmonique, A. Didisheim de la Lorraine, D. Didisheim de la Fanfare des Trompes de Chasse, Van Campo de l’Harmonie des Usines, Gotherot de La Concordia, Moraweck du Rallye-Belfort…

A d’autres tables, les directeurs et ou présidents des sociétés venues participer au Concours musical…

Pour l’occasion, le chef Garteiser de l’hôtel avait concocté un excellent repas dont en voici le contenu :

Menu Concours musical 1908 R

Carte du menu reconstituée (réalisation BF)

Lors du banquet, la Chorale des Enfants d’Algérie se produisit à plusieurs reprises et les chanteurs furent chaudement félicités par les convives.

Bien entendu, il y eut les discours du sénateur Philippe Berger et du maire Charles Schneider.

M. Michelot, l’inspecteur général des Beaux-arts remercia et félicita les organisateurs du Concours Musical où il avait pu voir la joie et le bonheur de la population française partagés avec les musiciens et visiteurs. Il donna lecture des distinctions honorifiques attribuées.

 

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA 4 Place Ecoles

Carte postale Souvenir du Concours de Musique (collection JM)

Le secrétaire général du Comité d’organisation des fêtes, Léon Deubel fut chaudement félicité à plusieurs reprises par les personnalités pour le travail accompli et le résultat obtenu.

Plusieurs toasts furent portés tout au long de la soirée.

A la nuit tombée, l’embrasement du Lion fut au programme.

Le concours des arcs de triomphe

Une commission nommée fut en charge de décerner des prix aux commerçants étant à l’initiative des arcs de triomphe.

La somme de 95 francs fut attribuée pour les arcs de triomphe de la rue de la Banque, du faubourg de France et du faubourg des Ancêtres.

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA n°3 Fbg France

Carte postale L’arc de triomphe faubourg de France (collection JM)

L’arc de triomphe de la rue de l’Abattoir, certainement plus modeste, obtint la somme de 15 francs.

NA : Ami lecteur du blog, au cas où, je recherche une photo de cet arc de triomphe rue de l’Abattoir.

Les arcs de triomphe du pont Carnot furent réalisés par la ville.

Le jeu des 12 inconnues…

Les visuels de cet article font une grande place à la série de 12 cartes postales éditées à l’occasion de ce Concours musical. Si sur ces cartes, le nom de l’éditeur n’est pas présent et dans le libellé du texte porté n’apparaît pas de numérotation, une numérotation est pourtant bien présente sur les cartes !

Elles sont numérotées manuellement de 1 à 12, mais avec la représentation est inversée.

Exemple avec la carte ci-dessous,

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA n°3 Fbg France

Un zoom permet de voir en bas à droite de la carte, à gauche de l’enfant avec le béret, le chiffre 3 inscrit à la main.

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA n°3 Fbg France R

Je vous laisse le soin découvrir les autres numéros sur les 11 autres cartes de la série…

NA : Je suis à votre disposition pour toute aide au cas où !

Epilogue

Ce Festival de musique, autour du Concours musical, fut une très grande réussite, environ 40000 personnes, dont 33000 par le train, étaient venues à Belfort pour profiter de la présence de 115 sociétés de musique réunissant près de 4500 musiciens. Malgré la situation, le nouveau chef de gare, M. Klein, sut gérer avec efficacité l’afflux considérable de visiteurs !

Belfort 1908 08 15 & 16 CPA 1 Harpe

Carte postale Souvenir du Festival (collection JM)

La Cité du Lion et les Belfortains avaient démontré une grande capacité pour organiser, accueillir, loger, gérer, décorer, animer… une grande manifestation où les musiciens et les visiteurs avaient profité d’un grand moment de joie collective!

En particulier, ceux venus d’Alsace et de Lorraine qui avaient retrouvé le sol français avec, d’une certaine manière, une émotion particulière liée à leur situation depuis 1871 !

JM

Liens pour accéder aux articles cités

Article sur Léon Deubel : Cliquer ici

Tableau des Sociétés participantes, lieux des prestations et récompenses par épreuve : Impossible à créer un PDF à partir du tableau Excel, trop de colonnes ! Je suis preneur d'une solution...

Références  Web : Divers sites.

Références livres : Journaux La Frontière et L’Alsace (collection Archives municipales de Belfort).

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo ou un document, vous pouvez l’agrandir.

          ---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---