Novembre comme depuis de nombreuses années est synonyme à Belfort du festival EntreVues. Le millésime 2014 prépare celui de l’année prochaine qui sera l’occasion de fêter son 30ème anniversaire. Que de kilomètres de pellicule sont passés sous les ponts de la Savoureuse…

Carte Entrevues 2014

Carte annonce du festival (recto-verso)

Pour ce 29e Festival International du Film (1) qui se déroule du 22 au 30 novembre 2014, je ne vais pas plonger, quoi que, dans sa programmation mais aborder cette édition via sa communication visuelle.

Novembre n’est-il pas le mois où la nuit prend petit à petit le pas sur le jour tel le noir sur le blanc au Cinéma tant au sens propre qu’au sens imagé.

entrevues-belfort blanc  entrevues-belfort noir

Pourquoi cette métaphore audacieuse, pas tant que ça d’ailleurs ?

IMG_0092R IMG_0130R

La communication visuelle 2014 utilisée, pour interpeler le public, tant place Corbis qu’aux entrées du Cinéma des Quais, fait appel aux immortels du cinéma noir & blanc.

Place Corbis

IMG_19893  P1190303

                                                                      (Photo de droite BF)

Sur ce parvis savoureux, c’est l’acteur américain Harold Lloyd (1) qui est mis à l’honneur dans plus précisément le film muet Safety Last ! (Monte là-dessus !) sorti en 1923 et réalisé par ses compatriotes Fred C. Newmeyer et Sam Taylor.

IMG_19898

Le décor installé reprend la fameuse scène du film où l’acteur s’est accroché aux aiguilles de l'horloge d'une façade d'immeuble.

CPM Film Safety Last NB  CPM Film Safety Last

Cartes postales du film Safety last avec l’acteur Harold Lloyd

Cinéma des Quais

IMG_0114

Le parvis du cinéma des Quais propose une mise en scène des plus minimalistes avec deux silhouettes mais avec une façade illuminée et des écrans géants assurant la promotion du festival.

La première silhouette de cowboy m’a fait supposer à l’acteur John Wayne (3) qui lui aussi a débuté quand le cinéma proposait ses films en noir & blanc.

NA : Mon intuition a été confirmé par la cellule du festival suite à mon appel.

IMG_0126

Prenons l’hypothèse que la silhouette est extraite d’un de ses films, mais lequel ? Après passage en revue de sa filmographie western, je penche pour deux films ‘’L'Homme qui tua Liberty Valance’’ ou ‘’La Rivière Rouge’’ !

Affiche L'homme qui tua Liberty Valance Affiche La rivière rouge

Affiche des deux films

Mais ne voulant pas emmener les lecteurs du blog sur de fausses pistes…

Nouvel appel à la cellule du festival pour avoir le bon film. Mon intuition était prise en défaut car le film ciblé était ‘’Eldorado’’ !

Affiche Film Eldorado Affiche Film El Dorado

Affiches du film (en français, le titre est scindé)

Le film fut réalisé par le réalisateur Howard Hawks et sorti en 1966. C’est vrai que ce film est un classique du genre western où on retrouve un autre monstre sacré en la personne de Robert Mitchum. Ce film a un certain mimétisme d’un autre grand monument du même réalisateur ‘’Rio Bravo’’.

Affiche Scène Film El Dorado

Une scène du film avec les 2 acteurs principaux

NA : La silhouette représente l’arrière de l’acteur car il est droitier.

Une deuxième silhouette rend hommage au maître du suspense, le réalisateur anglais Alfred Hitchcock (3) et son film ‘‘The birds’’ (Les oiseaux) produit en 1963.

IMG_0125

Ce film du genre épouvante est l’un des derniers films marquant du réalisateur. Les comédiens principaux furent l’australien Rod Taylor et l’américaine Tippi Hedren qui deviendra sa muse.

Photo Alfred Hitchcock

Ce film met en scène des attaques inexpliquées d’oiseaux de toutes espèces sur les habitants d’une ville de Californie.

CPM Film The birds CPM Film Les oiseaux

Cartes postales du film The birds (version anglaise et française)

Côté arrière scène

Je ferme ce billet en quittant le festival EntreVues 2014 par les coulisses…

IMG_0119

                                       IMG_0117

 

Site EntreVues : Cliquer ici

Références : Wikipédia, Sites Web…

JM

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo, vous pouvez l’agrandir.

Appendice

(1) Festival International du Film : C’est en 1985 que le festival du film prend le nom d’EntreVues et prend la relève du Festival du Cinéma des Jeunes Auteurs créé en 1969.

Pour mieux connaître ce festival : Cliquer ici

(2) Harold Lloyd : Il est né le 20 avril 1893 à Burchard dans le Nebraska (USA). Après une formation théâtrale, il obtint son premier rôle en 1912 comme acteur burlesque aux lunettes; il assure lui-même les nombreuses cascades dans ses films.

CP Harold Lloyd

 

En 1924, il devient son propre producteur et passe avec réussite dans le cinéma parlant. Au milieu des années 40, il devient animateur radio et photographe. Il décède le 8 mars 1971 à Los Angeles.

 

Carte postale d’Harold Lloyd

 

Il a joué dans près 200 films en grande majorité dans le comique. Il a reçu un oscar honorifique en 1953.

(3) John Wayne : De son vrai nom Marion Michael Morisson, il est né le 26 mai 1907 à Winterset (dans l’Iowa, état du centre est des USA). Ses compétences de monter à cheval et de l’utilisation d’une carabine viennent de son enfance dans le désert des Mojaves au sud de la Californie où ses parents ont acquis une ferme dès 1914, peu après la naissance de son frère Robert né en 1912,  pour des raisons de santé de son père. La famille n’y restera que deux années avant de rejoindre Los Angeles.

CPM John Wayne

 

Parallèlement à ses cours, il effectue de ses nombreux jobs dont ouvreur au cinéma Palace. Un premier pied mis à l’étrier en quelque sorte… Dès 1927, il fait de la figuration comme footballeur dans le film ‘’The Drop Kick’’.

Carte postale de John Wayne

 

Peu après, il rencontre le réalisateur John Ford qui l’embauche sur un film. Accessoiriste à la Fox, il est remarqué par le réalisateur Raoul Wash en 1929 qui l’intègre dans l’équipe du film ‘’La piste des géants’’ et au passage il devient John Wayne. Son second pied prend possession du second étrier…

Si sa filmographie est synonyme de western, il a tenu des rôles important dans d’autres genres du type policier (Brannigan), guerre (Les Bérets Verts), aventure (Hatari)… et totalise près de 150 films. Il obtenu en 1970 le césar du Meilleur acteur dans 100 dollars pour un shérif.

Il quitte la vrai vie le 11 juin 1979, trois ans après son dernier western prémonitoire ‘’Le dernier des géants’’, tout au moins pour ce genre de film.

(4) Alfred Hitchcock : Troisième garçon de la famille, il est né le 13 août 1899 à Levtonstone (banlieue nord de Londres). Après ses études, il entre au département publicité d’une société où il développe des talents de graphiste et écrit des nouvelles.

CPM Alfred Hitchcock par Marcel Thomas

 

En 1920, il obtient un poste dans auteur et graphiste aux Studios Islington et prend l’ascenseur non pas pour l’échafaud mais pour devenir réalisateur dès 1925.

 

Carte postale d’Alfred Hitchcock

 

Il a réalisé 53 longs métrages dans sa carrière. Ayant beaucoup apporté au genre thriller, il est considéré comme le maître du suspense.

Il décède le 29 avril 1980 à Los Angeles en laissant derrière lui des chefs-d’œuvre du 7ème art comme Les 39 marches (1935), Les Enchaînés (1946), Sueurs froides (1958), Psychose (1960)… Une particularité hitchcockienne parmi d’autres, ce sont les ‘’caméos’’ c'est-à-dire sa présence via son image fugitive dans beaucoup de ses films.

Il a obtenu de nombreuses distinctions dont 6 Oscars, cinq comme meilleur réalisateur et un pour le meilleur film, Soupçons (1941).

                   ---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---