Avec cette 4e partie, on aborde le contexte du choix de la date et l’organisation de l’inauguration du Monument aux morts.

Le projet de l’érection du Monument aux morts de Belfort en l’honneur des morts pour la France lors de la Première Guerre Mondiale fut acté lors Conseil municipal du 27 novembre 1920. Après les phases de sélection du 1er et 2e degré, ce fut le projet de l’architecte Albert Le Monnier et du statuaire Georges Vérez qui fut retenu le 9 avril 1922 et commandé le28 janvier 1924.

CPM Belfort Monument aux morts

Carte postale Le Monuments aux morts de Belfort

En parallèle de la fin de la construction, la municipalité de Belfort et le Comité d’exécution préparèrent l’organisation de son inauguration dans le futur Square du Souvenir à une date devant répondre à plusieurs critères.

NA : En fin de texte, un article permet d’accéder à l’article sur le square du Souvenir, lieu d’implantation du Monument.

Le choix de la date de l’inauguration

Si initialement la date du 11 novembre 1924 était la cible du Comité d’exécution pour l’inauguration du Monument aux morts, sa construction subit une grève des metteurs au point et des patineurs* pendant un mois et demi, mettant en péril cette date d’après le sculpteur Georges Verez !

*Metteurs au point et patineurs : Ces deux corps de métier avaient la charge de réaliser le façonnage des pierres brutes d’Euville pour réaliser les hauts-reliefs de la partie inférieure du Monument.

NA : Pour plus de détails, se reporter à la partie 3 de l’article, consacrée à sa construction.

Cette situation ainsi que la volonté de la municipalité et du Comité d’exécution de donner un certain faste à cette inauguration provoqua un choix cornélien pour arrêter une date permettant d’avoir un Monument disponible, de pouvoir effectuer les invitations fermes, non remises en cause, et surtout que la cérémonie s’effectue sous la présidence d’une personnalité gouvernementale de premier plan !

Calendrier 1924

Almanach des PTT de l’année 1924

Dans le cadre de la préparation de la plénière prévue le 11 septembre, le président du Comité Léon Marx avait rédigée une note le 5, mettant en concurrence deux hypothèses pour le choix de la date, une rapprochée avec le 11 novembre difficilement tenable avec une météo incertaine et une éloignée, le dimanche des Rameaux 1925, permettant au futur Square du Souvenir d’avoir pris forme et d’alléger ainsi les finances de l’année en cours !

1924 09 07 Courrier Maire à Marx 5 BF

Extrait de la note rédigée par Léon Marx (doc. AMB)

Lors de cette plénière, vu l’avancement du Monument et des informations données par le sculpteur Georges Vérez, la décision fut prise de prévoir l’inauguration le dimanche 16 novembre.

NA : Le choix de cette date au lieu du 11 novembre, permettait d’obtenir plus facilement la présence d’une autorité gouvernementale.

Les membres du Comité suggérèrent d’inviter, pas moins que le Président du Conseil, Edouard Herriot ! A la charge du maire, Noël Lapostolest, d’effectuer la démarche pour le solliciter et obtenir sa présence.

CPA Edouard Herriot

Carte postale Edouard Herriot, le Président du Conseil (coll. Privée)

A la réunion suivante du 25 septembre, le maire informa sur ces démarches pour obtenir la participation du Président du Conseil, mais celui-ci n’était disponible que le 14 décembre !

A la plénière du 29 septembre, la date du 16 novembre fut entérinée. Le ministre de la Guerre, Charles Nollet, devait être sollicité par les parlementaires belfortains ou à défaut les Maréchaux Joffre, Foch ou Pétain.

Pourtant le 24 septembre, le maire de Montbéliard, Georges Benjamin Bernard, avait écrit à son homologue pour l’informer que la Ville de Montbéliard avait prévu d’inaugurer son propre monument le 9 ou le 16 novembre, afin d’éviter une date identique ! Noël Lapostolest lui répondit que la date ne serait arrêtée que le 4 octobre mais que la date du 16 était fortement envisagée !

CPA Montbéliard Monument aux morts

Carte postale Monument aux morts de Montbéliard (coll. privée)

Lors du Conseil municipal du 4 octobre, le maire informa les conseillers que la date du 16 novembre avait été arrêtée par le Comité lors de sa dernière plénière… La date fut entérinée par le vote des conseillers.

Un crédit de 34000 francs fut voté pour l’organisation de la cérémonie.

Lors de cette même réunion, il fut abordé le choix du nom que porterait le futur jardin. Le maire avança le nom de ‘’Clémenceau’’ mais le choix porta sur ‘’Le square du Souvenir’’, appellation proposée par le conseiller René Naegelen.

1924 10 04 Délibération CM Monument aux morts 1R BF

Extrait du compte-rendu du 4 octobre 1924 (collection AMB)

Le député Jean-Baptiste Saget informa le maire que le ministre de la guerre pourrait venir présider l’inauguration… le 30 novembre. La proposition, soumise aux membres de la plénière du 9 octobre, fut avalisée permettant d’avoir l’assurance de la présence d’un membre important du gouvernement et d’avoir un petit plus de délai pour son organisation.

Le Livre d’Or

Dès 1914, la qualité de ’’Mort pour la France’’ est attribuée aux civils et aux soldats victimes de la Première Guerre mondiale. Le 3 mai 1915, le ministère de l’intérieur pond une circulaire demandant d’établir les listes du personnel qui devront figurer sur le Livre d’Or du ministère. Cette démarche fut reprise par les communes.

La création du Livre d’Or de la ville de Belfort fut décidée lors d’une séance extraordinaire du Conseil municipal, le 17 novembre 1915. Il devait recueillir la liste des soldats belfortains tués lors du conflit de la Première Guerre Mondiale.

1915 11 17 Délibération CM Livre d'Or 1Ra

Extrait du compte-rendu de la séance du 17 novembre 1915 (doc. AMB)

Lors de cette séance, furent nommés les membres de la commission en charge du Livre d’Or : MM. Julien, Giroud, Dié, Hosatte, Jeanneret, Scheurer et les conseillers municipaux, Louis Herbelin et Lucien Meyer.

1915 11 17 Délibération CM Livre d'Or 1R BF

Extrait du compte-rendu de la séance du 17 novembre 1915 (doc. AMB)

En 1919, l’Etat instaure par la loi n°15135 du 25 octobre intitulée ‘’Loi relative à la commémoration et à la glorification des morts pour la France au cours de la grande guerre’’ que chaque commune établisse un registre ‘’Le Livre d’Or’’ sur lequel est inscrit des soldats Morts pour la France suivant trois critères : tué ou disparu entre le 2 août 1914 et le 24 octobre 1919, tué ou mort de maladie contractée lors du service et natif ou habitant de la commune.

Belfort avait anticipé et son Livre d’Or s’articula sur trois composantes :

-  le Livre d’Or individuel de chaque soldat Mort pour la France, recensant les informations disponibles à son sujet

Livret d'Or individuel R

La page d’en-tête d’un Livre d’Or individuel (doc. AMB)

-  le Livre d’Or des Enfants de Belfort  tombés au champ d’honneur 1914-1918 recensant en 75 pages les 1081 fiches des soldats dans l’ordre alphabétique, chacune donnant pour chacun d’entre-deux : affectation, lieu, date et circonstances du décès, les décorations et citations si possédées.

Livret d'Or Récapitulatif fiches individuels

Les premières pages du Livre d’Or (doc. AMB)

-  les deux reliures Nos Morts Belfort Grande Guerre 1914-1918 recueillant les photos données par les familles  

Livret d'Or Récapitulatif photos soldats

Extrait d’une reliure recueillant les photos des soldats (doc. AMB)

La première édition du Livre d’Or de Belfort sortit le 9 octobre 1926, recensant 1081 morts. Un exemplaire fut donné à chaque famille.

Aujourd’hui par le travail effectué par Bernard Cuquemelle et Christophe Grudler, le nombre de Morts pour la France a été nettement réévalué !

Ce travail de recherche s’est finalisé par l’édition d’un livre paru en 2016, intitulé ‘’Livre d'or des enfants de Belfort morts en 1914-1918’’, fort richement documenté avec 208 pages, recensant 1438 Belfortains Morts pour la France.

Livre d'or des enfants de Belfort morts en 1914-1918

La page de garde du livre où se dresse fièrement le Lion, le symbole belfortain

Un deuxième document est aussi à faire découvrir.

De leur côté, les Archives municipales de Belfort après avoir exposé les photos possédées des Belfortains Morts pour la France sur les grilles de la préfecture en 2018, ont réalisé un Album souvenir reprenant l’ensemble des photos du Livre d’Or, intitulé "Tous les jours il y a des hommes qui s’en vont".

Livret Tous ls jours des hommes p0

La page de garde de la brochure des Archives municipales de Belfort

Ce travail fut réalisé sous la responsabilité de Fanny Girardot, la directrice des Archives municipales de Belfort.

NA : C’est d’ailleurs de cette brochure que sont extraits les différentes photos présentant le Livre d’Or de Belfort ?

Les invités d’honneur à l’inauguration

Les familles

A partir de son Livre d’Or, la municipalité belfortaine avait adressé une invitation aux familles endeuillées par la perte d’un des leurs lors de la Première Guerre Mondiale, à participer à l’inauguration du Monument prévue le 30 novembre 1924.

Mais par prudence, n’ayant pas l’assurance d’avoir l’exhaustivité des noms des Morts pour la France, elle fit insérer dans la presse locale le 19 novembre une information invitant les personnes non contactées de se rapprocher du secrétariat de la mairie pour obtenir des invitations. A la suite de l’invitation, figurait la liste des Belfortains Morts au Champ d’Honneur répertoriés dans le Livre d’Or.

1924 11 19 Monument aux Morts La Frontière 1 AD90

Extrait de l’article paru dans La Frontière du 19 novembre 1924 (coll. AMB)

Vu le nombre de Belfortains recensés, la liste parue, répartie sur deux éditions consécutives dans la presse.

Le ministre de la Guerre

Au milieu de la première quinzaine de novembre, le maire et le président du Comité s’étaient rendu à Paris pour rencontrer le ministre de la guerre, Charles Nollet, pour organiser le déroulement de la cérémonie et avoir la confirmation de sa présence.

Fiche Charles Nollet

L’information fut communiquée aux conseillers municipaux, lors de la séance du 22 novembre.

Les Associations

Les présidents de nombreuses associations avaient invité leurs sociétaires à être présent à la cérémonie, en leur donnant rendez-vous de regroupement en différents points de la ville. On peut en citer quelques unes :

-   la Solidarité militaire à la Grande Taverne,

-   la Société Amicale des Anciens Elèves de l’Ecole Normale à la place Corbis,

-   les Pupilles de la Nation au théâtre,

-   l’Association Fraternelle des Mutilés et des Réformés du Territoire de Belfort dans la rue Degombert derrière le Champ de foire,

-   la Sainte Barbe à leur siège sociale,

-   la Baïonnette au Café du Commerce, faubourg de France,

-   l’Union Générale des Anciens Officiers,

 

Monument aux morts Les Poilus 1a

 

 

Une partie des hauts-reliefs, les poilus (photo BF)

 

-   l’Association Amicale des Anciens Prisonniers du Territoire de Belfort au Café d’Alsace,

-   la Société de Secours Mutuels La Jeanne d’Arc au quartier Vauban,

-   les Médaillés Militaires de la 56e section à la Grande Taverne,

-   la Société de Secours Mutuels Alsace-Lorraine au quartier Vauban,

-   l’Amicale des Officiers Militaires au Cercle militaire,

-   les Diables Bleus à la Brasserie Wagner,

-   la 594e section des Vétérans des Armées et de Terre, rue de la Suze,

-   la Pédale Belfortaine à la Brasserie Vauban,

-   les Engagés Volontaires Alsaciens et Lorrains, à la Brasserie Kuntz, rue Voltaire,

-   …

Le programme du dimanche 30 novembre 1924

Les grandes lignes du programme s’articulaient ainsi :

 9h00 : Réception du Ministre de la guerre, Nollet à la gare

 9h30 : Réception des autorités et des corps constitués à la Préfecture

11h30 : Diner de réception au Grand Hôtel offert par la Ville

En parallèle auraient lieu les offices religieux pour chaque communauté.

13h00 : Arrivée des sociétés, délégations et invités au Champ de foire

13h30 : Arrivée du Ministre et des autorités, début de la cérémonie par les interprétations des sociétés de musique :

-   La Marseillaise par la Lyre Belfortaine,

-   La Symphonie de Beethoven par l’Harmonie de la SACM,

-   Stance aux Morts de M. Neury par M. Dufour,

 

Monument aux morts Les Poilus 1c

 

Une partie des hauts-reliefs, les poilus (photo BF)

14h15 : Appel des morts par les Mutilés ou Pupilles avec réponse par des sous-officiers ou soldats délégués par les régiments du 35e RI, 42e RI, 47e R.A.C. et 11e Dragon.

Pendant l’Appel aux morts, sonnerie des cloches des édifices religieux.

Après cet hommage rendu aux Belfortains Morts pour la France, viendrait le temps des discours :

-   du président du Comité, Léon Marx,

-   du Maire, Noël Lapostolest,

-   du ministre de la Guerre, Charles Nollet

15h30 : Défilé (pendant les mouvements, la Lyre Belfortaine entonne Le Champ du Départ).

16h00 : Fin de la cérémonie

16h30 : Réception du Ministre et des autorités dans la Salle d’Honneur à la mairie, avec un lunch.

17h35 : Départ du Ministre

Le soir, des édifices publics seraient illuminés.

La presse

Bien entendu, la presse belfortaine, La Frontière et L’Alsace, annonça l’inauguration du Monument aux morts.

1924 12 01 Monument aux morts L'Alsace p0aR

Extrait du journal L’Alsace (coll. AMB)

1924 11 29 Monument aux morts La Frontière p1R

Extrait du journal La Frontière (coll. AMB)

La journée du samedi 29 novembre 1924

En ce samedi, veille de l’inauguration, le Monument aux morts fut baigné par un vigoureux soleil mettant en valeur le nouveau venu au sein de la Cité du Lion.

Lors de cette journée se déroula la répartition des subventions allouées par le conseil municipal par le bureau de Bienfaisance, l’Office des Mutilés, les Pupilles de la Nation et les Veuves de guerre.

 

Monument aux morts Les Poilus 1b

Une partie des hauts-reliefs, les poilus (photo BF)

L’après-midi fut consacrée à la réception provisoire du Monument.

NA : Un lien en fin du texte permet d’accéder à l’article concerné.

Photographies du Monument aux morts

La mairie informa par voie de presse qu’elle se réservait jusqu’à nouvel ordre le droit de reproduction par cartes postales ou photographies du Monument pour permettre au Comité d’exécution de se procurer des ressources nouvelles !

1924 11 26 Monument aux morts La Frontière p1R1

Annonce parue dans La Frontière le 26 novembre (do. AMB)

NA : Cette information permet d’avoir aussi l’information que le monument est bien terminé, du moins, l’entourage protégeant le travail des ouvriers et du sculpteur Georges Verez  a été enlevé !

La carte postale officielle et seule autorisée, fut réalisée par l’imprimeur et éditeur Schmitt.

Belfort CPA Monument aux morts Albert Le Monnier

Certainement la carte officielle éditée par Schmitt (coll. JM)

A noter, que régulièrement, Léon Marx, le président du Comité d’exécution, informait par voie de presse, le versement de dons pour le Monument.

1924 11 26 Monument aux morts La Frontière p1R2

Information parue le 26 novembre dans La Frontière (doc. AMB)

Trois personnes furent désignées et chargées par le président du Comité, de la vente la carte postale; Georges Steiger, Gaston Chamagne et Victor Bosset.

Epilogue

Il m’a semblé intéressant de rédiger et de présenter cette partie de l’article avant de livrer la partie retraçant le déroulement de la cérémonie.

Après les difficultés rencontrées pour la construction du monument, la  municipalité de Belfort voulut que l’inauguration du Monument aux morts soit un grand moment de solennité en hommage à ses enfants Morts pour la France.

JM

Lien pour accéder aux articles cités

Pour consulter les parties précédentes de l’article : Cliquer ici

Pour consulter la partie Construction : Cliquer ici

Pour consulter l’article sur le square du Souvenir : Cliquer ici

Références textes : Dossier des Archives municipales de Belfort (AMB), les journaux La Frontière (collections AMB) et L’alsace (collection Archives Départementales du Territoire de Belfort), Brochure Tous les jours il y a des hommes qui s’en vont, Livre d'or des enfants de Belfort morts en 1914-1918

Référence Web : Wikipédia

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

En cliquant sur les photos, vous pouvez les agrandir.

---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---