MAJ le 8 septembre 2019

Les Fêtes de la Victoire furent célébrées le 14 juillet 1919, lors de la première Fête nationale après la fin de la Première Guerre Mondiale.

Mais Belfort ne pouvait pas célébrer ces Fêtes de la Victoire sans ses frères Alsaciens du Haut-Rhin ! D'où la décision de la municipalité belfortaine d'organiser les Grandes Fêtes Patriotiques en décalé pour que les deux parties reconstituées puissent célèbrer ce moment douloureux de leur histoire, ensembles !

1912 08 17 Inauguration Monument 3 Sièges La Frontière 0

Elles se déroulèrent du 15 au 17 août 1919.

L’article, suite à la densité des informations, est traité en plusieurs parties.

Cette huitième partie est consacrée à la journée du Dimanche 17 août 1919.

NA : En fin de texte, un lien permet d'accéder au Sommaire et à l'ensemble des parties de l'article.

Programme de la dernière journée des Fêtes

La troisième journée des Grandes Fêtes de Belfort, avait elle aussi attiré un grand nombre de visiteurs car le programme proposé le dimanche 17 août était très alléchant ! La gare voyait arriver de nombreuses personnes venant prendre du bon temps sous un soleil toujours bien présent.

1919 08 15 Belfort CPA Fêtes patriotiques Gare Réception délégations

 Carte postale Belfort Le parvis de la gare (coll. JM)

Cette journée était centrée aussi sur une Fête sportive mais celle-ci, organisée au stade du Général Petit, d’autres réjouissances étaient prévues, une cérémonie religieuse au Temple protestant, une course cycliste, des concerts, un après-midi champêtre… et toujours feux d’artifices et bals pour clôturer ces Grandes Fêtes Patriotiques de Belfort.

Cérémonie religieuse

Une cérémonie religieuse eut lieu le matin à 10 heures au Temple Protestant, faubourg des Ancêtres, à la mémoire des soldats Morts pour la France; elle fut célébrée par le pasteur Yundt.

Belfort CPA Fbg Ancêtres n°37 Temple protestant

Carte postale Le Temple protestant de  Belfort (coll. JM)

A cette occasion, l'édifice austère était décoré avec les drapeaux alliés.

Des personnalités civiles et militaires étaient présentes à cet office religieux.

La Fête sportive

La société des Sports Réunis et l’Avant-garde de la 28e Brigade avaient organisé une Fête Sportive sur le stade récemment baptisé "Général Petit", en face de la promenade des Barres, en direction de Ronchamp.

Affiche Fêtes Patriotiques 1919 State Petit le 17 R

Affiche annonçant la Fête Sportive (coll. AMB)

Plusieurs personnalités avaient honoré de leur présence la manifestation, dont le préfet Maurice Anjubault venu avec son épouse, le maire François-Xavier Houbre, le député Louis Viellard, les généraux Bard et Petit, des membres du Comité des Fêtes, des conseillers municipaux…

La porte située sur le mur d'enceinte* de la ville, était finement décorée et son portique portait l'inscription "Honneur aux poilus qui ont immortalisé la France, Belfort reconnaissant."

1919 08 15 Belfort CPA Fêtes patriotiques Route d'Essert Arc de triomphe

Carte postale Belfort L'entrée de la route menant au stade Petit (coll. JM)

*Mur d'enceinte : Cet ancien mur des fortifications reliait entre autres le Fort Denfert au Fort Hatry.

Au programme des épreuves d’athlétismes figuraient des courses avec le 100 mètres plats, le 110 mètres haies, le 400 mètres plats, le 400 mètres haies, le 1500 mètres plats, le 1500 mètres haies, le 1500 mètres relais, le 4000 mètres haies, ainsi que du saut avec le saut en hauteur et le saut à la perche, et du lancer avec celui du  disque et du poids.

Plan Belfort Stade Petit BF

Plan Implantation du Stade Petit & des promenades (réal. BF)

Invités de marque…

Pour donner un peu de piment à ces épreuves, les organisateurs avaient invité un certain nombre de champions français à participer à cette Fête sportive. Ces derniers avaient représenté la France aux Jeux Interalliés en juin 1919 au Stade Pershing à Vincennes.

Affiche Fêtes Patriotiques 1919 State Petit le 17 Jaune

Affiche présentant les champions au programme (AMB)

NA : Pour en savoir un peu plus sur cette compétition, se reporter à la partie 2 présentant l'évolution du Programme (chapitre du 8 août). Un lien en fin de texte permet d'accéder à l'article.

Il semble que tous les athlètes ne vinrent pas à Belfort !

Ces Fêtes sportives se déroulèrent en deux temps, le matin, les éliminatoires et en début d’après-midi, les finales. Une interruption des épreuves permettait aux qualifiés de récupérer pour être au top pour concourir pour le podium. Surtout que le soleil tapait dur !

Etait associée à cet évènement, la musique du 42e Régiment d’infanterie qui intervenait entre les épreuves lors des éliminatoires du matin.

Les finales d'athlétisme

Les finales se déroulèrent l'après-midi et donnèrent les résultats suivant :

100 mètres plats : 1er Blanc (FCM) en 11"80, 2e Durand (89e A.L.), 3e Kiger (35e RI).

8 1919 08 15 Belfort CPA Fêtes patriotiques Stade Petit Fête sportive 1

Carte postale Belfort Course de sprint au stade Général Petit (coll. JM)

110 mètres haies : 1er Hug (SRB), 2e Chapuis (C.R.T.), 3e Kiger (25e RI)

400 mètres plats avec handicap : 1er Delvart*, scratch, en 56"20, 2e Marche (4e B.C.P.) avec 20 m, 3e Meulet (4e B.C.P.) avec 20 m.

*Delvart Maurice était le vice-champion de France 1918.

Maurice Delvart 1922 Wikipédia

Maurice Delvart (photo Wikipédia)

1500 mètres plats avec handicap : 1er Verrier (4e B.C.P.) en 4'20" et 80 m, 2e Marche (4e BCP) avec 80 m, 3e H. Delvart en scratch

1000 mètres plats avec handicap : 1er Guillemot* en scratch, 2e Marche (89e A.L.) avec 100 m, 3e Boeglin avec 250 m, 4e Raoul (4e B.CP.) avec 250 m, 5e Hutz avec 250 m

*Guillemot Joseph était le Champion de France 1918. 

Image Chocolat Mirault Joseph Guillemot R

Image chocolat Mirault Joseph Guillemot (coll. privée)

1500 mètres en relais : 1er Equipe des champions de l'USFSA avec Frey-Eck de Belfort, 2e Equipe du 4e BCP, 3e Equipe de la 28e Brigade, 4e Equipe du 89e A.L.

Lancement du poids : 1er Ecuyer* (Club Sportif Oyonnax) avec 10,75 m, 2e Gruss (SRB) avec 10,24 m, 3e Blas (89e A. L.) avec 9,75 m

*Ecuyer Emile était le vice-champion de France 1918.

Lancement du disque : 1er Ecuyer (Club Sportif Oyonnax) avec 38,17 m, 2e Gruss (SRB) avec 32 m, 3e Blas (89e A. L.) avec 29,70 m

8 1919 08 15 Belfort CPA Fêtes patriotiques Stade Petit Fête sportive 2

Carte postale Belfort Course de demi-fond au stade Général Petit (coll. JM)

Saut en hauteur : 1er Chappuis (C.S.T.) avec 1,65 m, 2e Lesprit (4e BCP), 3e Kiger (35e RI)

Saut en longueur : 1er ex aequo Hug (SRB) avec 6,18 m et Frey-Eck, 3e Renel (42e RI) avec 5,55 m

Saut à la perche : 1er Kiger (35e RI) avec 2,65 m, 2e Gengloff (35e RI)

Pendant les finales de l’après-midi, la musique du 35e Régiment d’infanterie accompagna les athlètes.

La course cycliste

Initialement cette course cycliste Belfort-Le Saut de la Truite et retour, était prévue la samedi; elle fut reportée à ce dimanche.

CPA Course cycliste Humour

Carte postale Une course cycliste (coll. privée)

30 coureurs s’étaient inscrits mais quatre durent déclarer forfait dont le champion du Puy du Dôme, Imbaud et une autre pointe, Georges Fusier.

Le départ donné un peu avant 14h30 par Jules Littot, à la hauteur du stade de l’USB, délivra les 26 coureurs venus s’affronter sur l’épreuve proposée.

Belfort 1931 Photo Av

Carte postale Départ d’une course à Belfort (coll. BF)

Ils étaient suivis par la voiture officielle pilotée par Albert Schneitter, le propriétaire du Comptoir des Automobiles et Cycles Belfortains au 21 avenue Wilson. A ses côtés, Jules Littot qui avait organisé l’épreuve, Xavier Enggasser le sous-délégué sportif de l’UVF (Union Vélocipédique de France) accompagné par deux autres membres Victor Achard et Jacques Schneitter de cette Fédération.

Belfort CPA Av Gare n°21 Auto Garage Schmidt CPhoto

Carte postale Magasin du 21 avenue Wilson (coll. JM)

La course dès le départ fut vive et la côte de Valdoie va déjà effectuer une première sélection avec un duo devant Robert Reboul et Hyordey qui s’étaient déjà détachés, suivi de près par Jean Dard. Peu après le passage à niveau de Giromagny, Hyordey creva laissant Reboul partir seul poursuivit par Dard. Dans la montée du Ballon d’Alsace, Robert Reboul maintint sa petite avance et arriva le premier au Saut de la Truite devant Dard à quelques secondes.

A ce point de contrôle, les coureurs repartaient sur Belfort. Il était assuré par deux anciens champions belfortains de la route et de la piste, Paul Nusbaum et Octave Caritey.

CPA Ballon d'Alsace Hôtel Saut de la Truite

Carte postale Ballon d’Alsace Hôtel du Saut de la Truite (coll. JM)

Dans la descente, Jean Dard revint sur Robert Reboul suite à sa chute liée à une casse de chaîne. Mais ce dernier parvint à revenir et franchir seul la ligne d’arrivée jugée quai Vauban devant le magasin de Charles Chaussin, le correspondant de l’Auto.

Belfort CPA Quai Vauban n°29 Chaussin B Armes Pêche Cycles

Carte postale Magasin Chaussin, quai Vauban (coll. JM)

La course fut rythmée par les nombreuses crevaisons, d’ailleurs l’un des coureurs, Glasson, creva six fois pour La Frontière et sept fois pour L'Alsace ! A ce niveau, plus ou moins une n'a plus vraiment d'importance…

Podium : 1er Robert Reboul* (club CSV, bicyclette La Sportive) en 1h18’, 2e Jean Dard (club UVF, bicyclette Griffon) à 30 secondes, 3e Emile Bohème (bicyclette Langard) à 6 minutes.

Bio Robert Reboul

Cette épreuve fut très suivie et plus particulièrement la fin de course dont les derniers kilomètres, et bien sûr le secteur de l’arrivée où les spectateurs s'étaient agglutinés pour n'en perdre pas une roue....

Après-midi champêtre

A la fin de la distribution des récompenses de la Fête Sportive, vers 17 heures, la foule se dirigea vers les promenades situées en face pour profiter de l’ombrage des arbres et pour les plus valeureux, se divertir aux baraques foraines. Elles avaient été construites à la demande du conseiller municipal de la rue Thiers, M. Eugène Stuber et joliment décorées d’affiches réclames composées par M. Lamper.

Bellfort Promenades d'essert 1921-30 R

Carte postale Les promenades des Barres (coll. BF)

Etaient aussi présent un cirque pour deux spectacles avec les clowns Stupid-Boys, le jongleur Guillot-Bill… et un théâtre de Guignol pour le plus grand plaisir des enfants… et des grands. La buvette, tenue par M. Charlie de l’Hôtel Américain, permettait d’étancher sa soif.

L’alimentation en confiserie était tout autant assurée !

L'animation des jeux champêtres était assurée par M. Robert qui proposa courses en sac, concours en tout genre… Le mât de cocagne fut fortement apprécié mais résista aux assauts des concurrents qui ne purent décrocher les surprises, le savon déposé était drôlement efficace...

CPA illustrée Mat de Cocagne

Carte postale Mât de cocagne (coll. privée)

En fin de soirée, il fallut descendre le cercle pour permettre aux amateurs de décrocher les lots dont un était... un billet de 100 francs, don du dentiste André Millot.

Dernière soirée...

Si vers 20 heures retentit une salve de canon du Château signifiant la clôture des Grandes Fêtes Patriotiques, elles n’étaient pas totalement terminées pour autant !

Belfort CPA Canon FB

Carte postale Les canons du Château (coll. BF)

Fête de la nuit

Elles se  poursuivaient entre-autre… au stade du Général Petit !

A partir de 21 heures, une nouvelle Fête de la nuit se déroula en prolongation de la Fête sportive de la journée, au stade du Général Petit.

Changement d'activité sportive, avec les gymnastes de la Belfortaine, ils offrirent une nouvelle démonstration sous la conduite de leur moniteur-chef Emile Parrot, avec la participation de la musique militaire.

1923 05 23 Belfort CPhoto Visite Henry Gaté BF

Carte photo Démonstration de gymnastique (doc. FB)

Le nombre de spectateurs présents était beaucoup plus important que lors de la journée, sûrement que le fléchissement des températures en soirée était plus engageant que la canicule de la journée !

Le bouquet final… les feux d'artifices !

Pour finir en beauté, les feux d’artifices tirés en différents lieux étaient encore plus beaux que ceux des soirées précédentes et beaucoup plus nombreux, 1500 fusées avaient été tirées le samedi et 4000 furent tirées le dimanche, avec un lieu de départ privilégié, celui du fort de la Miotte.

CPA Belfort La Miotte

Carte postale La Tour de la Miotte (coll. JM)

A minuit, les illuminations s’éteignirent définitivement, signifiant aux nombreux promeneurs encore présents dans la ville, que les flâneries devaient prendre fin !

Epilogue

La dernière journée des Grandes Fêtes Patriotiques dans la continuité des précédentes, offrit de très belles animations qui furent très appréciées par le public venu nombreux, en ce dimanche 17 août 1919.

Principalement sportive, mais pas que, tournée vers des activités d'extérieur, elle proposa de voir des compétitions avec des champions d'athlétisme et de cyclisme, de belles démonstrations de gymnastique, des activités ludiques et champêtres, toujours accompagnées des deux musiques militaires des 35e et 42e Régiments d'infanterie.

Là, ne se termine pas l'article sur ces Fêtes !

JM

Lien pour accéder aux articles cités

La 2e partie traitant des programmes : Cliquer ici

Le Sommaire récapitulant les différentes parties de l’article : Cliquer ici

Pour consulter la partie suivante de l’article : Cliquer ici

Références textes : Dossier sur les Fête patriotiques des Archives municipales de Belfort (AMB), les journaux La Frontière et L’alsace (collection Archives Départementales du 90, ‘’AD90’’), Magazine Vivre le Territoire, Brochure du programme officiel (doc. AD90)

Référence Web : Wikipédia, Divers autres Sites...

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

En cliquant sur les photos, vous pouvez les agrandir.

---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---