En cette période footballistique, je ne pouvais pas, ne pas rédiger un article sur la Coupe du Monde de Football 2014 dans le pays du football-samba, le Brésil ! Par ailleurs, il est le seul pays ayant participé aux 20 éditions depuis 1930.

Brésil 2014 BF Guiné-Passau Groupe E

Bloc feuillet Brésil 2014 Groupe E avec la France (Guinée-Bissau)

Quel angle de tir choisir pour ce billet ? Sans être chauvin, je propose de revenir sur les 13 parcours de l’Equipe de France dans cette épreuve mais pas que ! Surtout que le créateur est un franc-comtois haut-saônois…

Je vous laisse découvrir cette saga…

Historique

La Coupe du Monde de Football fut créée à l’initiative… d’un français, Jules Rimet (1) président de la FIFA (Fédération Internationale de Football Association) en 1928, en France. La première édition se déroula non pas en Europe mais en Uruguay en 1930. Cette compétition se déroule tous les 4 ans.

Dès la création de la FIFA, en 1904, il est envisagé de créer ce tournoi international. Dès 1906, le dirigeant néerlandais Carl Hirschmann proposa d’organiser la 1ère édition en Suisse avec 16 nations. Mais les fédérations invitées ne confirmèrent pas leur participation ainsi le projet fut mort-né.

Lors des Jeux Olympiques de Londres en 1908, un tournoi de football est organisé.

Pour mémoire, l’article sur les JO de Londres : Cliquer ici

Jules Rimet à la présidence de la FIFA, appuyé par Henri Delaunay (2), veut que la Coupe du Monde de football soit une compétition hors des Jeux Olympiques comme le proposa Carl Hirschmann avant la Première Guerre Mondiale. Le projet est adopté lors du congrès de la FIFA du 26 mai 1928.

1930 Equipes sur le SS Conte Verde

 Photo des Membres du Congrès d’Amsterdam du 26 mai 1928

 Cette compétition se déroule tous les 4 ans en alternance avec les JO.

L’année suivante, l’organisation de la 1ère édition fut confiée à l’Uruguay lors du congrès de Barcelone le 18 mai 1929. Ce choix est d’une part la récompense au double champion olympique en titre (1924 et 1928) et d’autre part, et certainement pas le moindre, son accord pour prendre en charge les frais de déplacement et d’hébergement des équipes. De plus l’Uruguay, fêtait en 1930 le centenaire de son indépendance.

1930 Coupe-Jules-Rimet

 

 

Pour cette nouvelle compétition, un trophée fut créé par le sculpteur français Abel Lafleur (1875-1953). Il représente la ‘’Victoire aux ailes d’or’’ et est en métal plaqué à l’or fin.

 

Coupe Jules Rimet

 

 

Uruguay 1930, 1ère Coupe du Monde 

Drapeau Uruguay

Cette première Coupe du Monde se déroula du 13 au 30 juillet 1930. La France étant adhérente à la FIFA, elle fut sélectionnée d’office comme les 11 autres équipes ayant répondu favorablement à l’invitation. En plus de l’Uruguay, avec huit autres pays, le continent américain est fortement représenté avec l’Argentine, le Brésil, la Bolivie, le Chili, les Etats-Unis, le Mexique, le Paraguay et le Pérou. La France représenta l’Europe avec la Belgique, la Roumanie et la Yougoslavie.

1930 Télécarte Uruguay 1999 Affiche CM

 

Particularité pour cette 1ère Coupe du Monde, tous les matches se déroulèrent dans les trois stades de Montevideo dont la Stade Centenario construit à cette occasion et pour le centenaire.

 

 

Télécarte uruguayenne sur l’affiche (émise en 1999)

 

L’Equipe de France embarqua à Villefranche-sur-Mer le 21 juin sur le transatlantique italien SS Conte Verde, venant de Gênes avec à son bord l’équipe de Roumanie. L’équipe belge monta à l’escale de Barcelone. Dans le paquebot avaient pris place Jules Rimet avec sa fille et les trois arbitres européens dont le français Thomas Balvay. La Yougoslavie prit un autre bateau, le MS Florida.

Paquebot SS Conte Verde Wiki

Paquebot SS Conte Verde (photo Wikipédia)

L’Equipe de France est emmené par l’entraîneur Jacques Caudron. Elle est composé des 2 gardiens André Tassin et Alexis Thépot, des 3 défenseurs Numa Andoire, Marcelle Capelle et Etienne Mattler, des 4 milieux Augustin Chantrel, Célestin Delmer, Jean Laurent, Marcel Pinel et Alexandre Villaplane, des 6 attaquants Edmond Delfour, Marcel Langiller, Lucien Laurent, Ernest Libérati, André Maschinot et Emile Veinante. Deux membres du comité de sélection, Raoul Caudron et Jean Rigal accompagnaient l’équipe avec le soigneur M. Panosetti.

1930 Équipe de France SS Conte Verde

Les français sur le bateau (Photo Wikipédia)

NA : Parmi ces 15 joueurs, quatre sochaliens (E. Mattler, J. Laurent, L. Laurent et A. Maschinot).

La France était dans le 1er groupe avec l’Argentine, le Mexique et le Chili.

Mexique–France, 1er match

Drapeaux Mexique France

Elle joua son premier match le 13 juillet (10 jours après son arrivée) contre le Mexique où elle gagna avec le score de 4-1.

1930 Photo France Mexique

L’équipe de France :

Chantrel, Pinel, Thépot, Capelle, Mattler, Villaplane (C)
Liberati, Delfour, Maschinot, Laurent, Langiller

Lucien Laurent ouvra le score à la 19ème minute du jeu, il fut le premier buteur de la Coupe du Monde.

1930 Photo Lucien_Laurent Wikiia

 

 

 

Lucien Laurent (Photo Wikipédia)

 

 

 

 

Mais à la 26ème minute, le gardien Alexis Thépot se blessa et fut remplacé par le milieu Augustin Chantrel; l’équipe fut réduire à dix, les remplaçants n’étaient pas autorisés !

Pourtant les tricolores avec Langiller (40’et 87’) et Maschinot (42’) ne laissèrent aucune chance aux mexicains.

1930 Photo Marcel_Langiller Wiki     1930 André Maschinot

Photos Marcel Langiller & André Maschinot

 1930 Photo Juan Carreño Mexique

Malgré un but  marqué par Juan Carreño (70’), le score final de 4-1 était lourd pour le Mexique.

                                                             Juan Carreño 

Argentine-France, 2ème match

Drapeaux Argentine France

Pour son 2ème match, la France rencontra l’Argentine avec ma même équipe, son gardien étant rétabli.

 1930 Equipe France contre Argentine 001

Photo de l'Equipe de France pour ce match

Son adversaire était le favori mais le match fut équilibré; Alexis Trépot notre dernier rempart réalisa des prouesses pendant toute la partie malgré sa blessure qui s’était réveillée.

1930 Image Luis Monti Argentin

 

 

Les argentins ne marquèrent qu’à la 80ème minute sur un coup franc de Luis Felipe Monti.

 

 

Image de Luis Monti

 

 

L’arbitre brésilien Gilberto Rêgo siffla la fin du match à la 84ème minute privant la France d’une égalisation potentielle. Après bien des réclamations des tricolores et des spectateurs, les deux équipes revinrent sur le terrain pour terminer la partie sans impact sur le résultat !

Chili-France, 3ème match

Drapeaux Chili France

Le 19 juillet pour son troisième match, la France rencontra le Chili qu’elle devait battre pour avoir une petite chance de se qualifier.

L’équipe fut légèrement remaniée avec la montée Marcel Pinel (remplace A. Maschinot) au poste d’avant centre, les entrées de Célestin Delmer qui le remplace au poste et Emile Veinante (remplace L. Laurent),

1930 Photo Alex Thepot

 

Le partie équilibrée pris un tournant quand le Chili obtint un pénalty à la 30ème minute. Mais Alexis Trépot arrêta le tir de Guillermo Saavedra.

 

Alexis Trépot

 

Le gardien français devenait ainsi le premier à arrêter un penalty en Coupe du Monde.

1930 Photo Guillermo Subiadre

 

Cet exploit ne fut qu’un répit car à la 67ème minute, Guillermo Subriabre trompa de la tête le gardien français.

 

                                              Guillermo Subriabre

 

Malgré les efforts pour égaliser, l’équipe dût s’avouer battue et par la même éliminée avec ses 2 défaites.

Finale : Argentine-Uruguay

Drapeaux Uruguay Argentine

L’Argentine termina 1ère du groupe 1 devant le Chili et élimina en demi-finale les Etats-Unis, vainqueur du groupe 4, avec le score de 6 à 1 dans le Stade du Centenaire, le 26 juillet.

De son côté, l’Uruguay termina 1ère du groupe 3 devant la Roumanie et élimina en demi-finale la Yougoslavie, vainqueur du groupe 2, avec le même score que l’autre demi-finaliste et toujours dans le même stade, mais le lendemain.

1930 Télécarte Uruguay 1999 Stade du Centenaire

 Carte uruguayenne (1999) Stade du centenaire

Pour la finale, jouée le 30 juillet au même stade, elle est un remake de la finale olympique de 1928 où l’Uruguay avait battue l’Argentine par 2 à 1 lors du 2ème match d’appui car le premier s’était terminé par un nul 1-1; les prolongations n’existaient pas, ni les tirs au but !

Ce fut le belge John Langenus qui siffla le début du match, toujours dans le même stade.

1930 Photo Arbitre finale John Langelus

Oui l’homme en cravate est bien l’arbitre de cette finale !

L’Uruguay ouvrit rapidement le score, dès la 12ème minute par Pablo Dorado. Mais les argentins revinrent rapidement dans le match par Carlos Peucelle qui égalisa à la 20ème minute puis ils prirent l’avantage par Guillermo Stabile à 37ème minute.

1930 Photo Team Argentine

Photo de l’équipe d’Argentine

La 2ème mi-temps démarra avec un pressing des uruguayens qui égalisèrent à la 57ème minute par Pedro Cea et continuant sur leur lancée marquèrent un 3ème but par Santos Iriarte à la 68ème minute. Malgré la volonté des argentins et grâce aux barres salvatrice, la Céleste conserva son avantage et même conclua cette finale par un 4ème but à la 90ème minute par Hector Castro.

1930 Urugay Buteurs Finale

Les 4 buteurs uruguayens P. Dorado, J. Céa, S. Iriate et H. Castro

Avec cette victoire, le sélectionneur Alberto Suppici et les footballeurs uruguayens ont effacé leur défaite contre cette même équipe lors de la finale des Jeux Olympiques en 1928 à Amsterdam.

Emballages de sucre Coupe du Monde Football Uruguay 1930

Emballage de sucre Béghin Say

Ce fut le capitaine José Nanazzi qui reçut le trophée.

Lors de cette finale, une particularité fut liée aux ballons ! La première mi-temps se joua avec le ballon argentin et la seconde avec le ballon uruguayen; ceci a-t-il joué sur la victoire ?

1930 CPM Team Uruguay

Carte postale de l'Equipe d’Uruguay

Debout : Pelegrin Gestido, José Nasazzi, Enrique Ballesteros, Ernesto Mascheroni, José Andrade, Lorenzo Fernandez

Accroupis : Pablo Dorado, Hector Scarone, Hector Castro, José Cea, Santos Iriarte

Le stade est en folie puis les supporters se déversèrent dans les rues de Montevideo, rejoints par les habitants pour fêter la victoire; l’Uruguay devint la première équipe à gagner la Coupe du Monde Jules Rimet et au passage prit sa revanche de la finale des Jeux Olympiques.

1930 CPM Vainqueur Uruguay

Carte postale des vainqueurs avec la remise de la coupe par Jules Rimet à Raul Jude président de l’association de football uruguayen à son arrivée à Montevideo.

Notre arbitre Thomas Balvay officiera le 20 juillet lors d’un seul match, celui entre le Brésil et la Bolivie où la Celecao gagna par 4 à 0 avec 2 doublés de Moderato et Preghino.

La France, avant de rentrer au pays, joua au Brésil un match amical qu’elle perdit 3-2 dans le stade de Rio Janeiro.

 

Pour poursuivre cette aventure : Italie 1934

JM

Références : Wikipédia, Livres sur la Coupe du Monde, Divers sites Web.

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo ou un document, vous pouvez l’agrandir.

Appendice

(1) Jules Rimet : Né à Theuley, commune de la Haute-Saône à l’ouest de Vesoul entre Combeaufontaine et Dampierre sur Salon où il passe une partie de son enfance chez ses grands-parents. A l’âge de 11 ans, il rejoint ses parents à Paris. Il obtint son baccalauréat, poursuivit ses études dans le droit et devint avocat. Il fonda le journal La Revue en 1898.

Photo Jules_Rimet

 

Ayant tapé dans le ballon très tôt, s’il a la passion pour ce sport, il aima le sport et sa fonction sociale.

 

Photo Wikipédia

 

Il participa à la fondation du club omnisport du Red Star le 21 février 1897 et assura la présidence de la section football jusqu’en 1910. Il intégra la direction de l'USFSA (Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques), la fédération sportive française omnisports fondée en 1887; le football y fut reconnu en 1894.

Le 21 mai 1904, elle initia la fondation de la FIFA (Fédération Internationale de Football Association) qui sous l’impulsion de Jules Rimet proposa d’organiser un tournoi de football amateur aux Jeux Olympiques de 1908. Il en fut le président de 1921 à 1954.

Il fut le co-fondateur de la LFA (Ligue de Football Association) le 27 août 1910 avec 4 clubs dissidents de l’USFSA et en devient le président. Il rejoint la FFF (Fédération Française de Football) créé le 7 avril 1919 et en assura la présidence jusqu’en 1947.

Il devint aussi président du CNS (Comité National des Sports) de 1931 à 1947; il devint en 1972 le Comité National Olympique et Sportif Français.

Timbre hongrois 1961 Jules Rimet

 Timbre hongrois 1961

Il obtint la croix de guerre 1914-1918 et fut décoré de la Légion d’honneur. Il fut proposé en 1955 pour le Prix Nobel de la Paix sans l’obtenir.

En 1946, la FIFA décida de nommer la Coupe du Monde, Coupe Jules Rimet, en l’honneur de l’ancien président de 1950 à 1970.

Il est mort le 15 octobre 1956 à Suresnes (Seine). Dès la fin du 19ème siècle, il fut un acteur important, voir incontournable, pour la reconnaissance du sport et particulièrement pour l’émergence du football mondial à partir de 1920. Il fut à la tête de nombreuses institutions sportives jusqu’au début des années 50 pour promouvoir cette discipline à l’international.

(2) Henri Delaunay : Né le 15 juin 1883 (à Paris ?), il fut attiré très tôt par le football, devint joueur puis arbitre pour assurer la fonction de président du club de patronage de l’Etoile des Deux-Lacs de 1907 à 1912 et secrétaire général du Comité français interfédéral (CFI) en 1908 sous la présidence de Jules Rimet.

Photo Henri_Delaunay

 

Il sera l’ambassadeur du football anglais et fut à l’initiative de la création en 1917 de la Coupe Charles Simon, copie de la FA Cup, future Coupe de France.

 

 

En 1919, il suit Jules Rimet et rejoint la FFF (Fédération Française de Football). Grâce à son réseau avec les fédérations britanniques, il apporta sa contribution au développement national et international du football.

Il siégea à la FIFA de 1924 à 1928, et en 1929 il créa avec deux autres arbitres, dirigeants à la FIFA, le Comité Consultatif des Règles du Jeu qui devint le Comité d’arbitrage. Il y resta jusqu’en 1954 où il devint le secrétaire général de l’UEFA (Union des Associations Européennes de Football).

Il fut impliqué dans la création des plus grandes compétitions, la Coupe du Monde, la Coupe des Clubs Champions et du Championnat d’Europe proposé depuis 1927. Il ne put voir cette dernière épreuve car elle ne débuta quand 1960, cinq ans après son décès.

Il décéda 9 novembre 1955. Il fut remplacé par son fils Pierre à l’UEFA.

Le Championnat d’Europe des Nations fut appelé Coupe Henri Delaunay suite à une intervention de son fils auprès du comité.

          ---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---