Initialement, le Tour de France étant loin du département voir de la Franche-Comté, je n’avais pas envisagé d’écrire un article sur cette édition…

CPM Tour de France 2015 Parcours

Carte postale du parcours 2015

Mais avec la victoire de Thibaut Pinot à l’Alpe d’Huez, il m’était impossible de ne pas poster un billet sur cette victoire du Morgelot (habitant de Melisey, 70) !

A contrario de la citation ou du moins de l’expression ‘’Parti comme un boulet et fini comme un bouzet’’, Thibaut Pinot est parti comme un boulet au prologue et est arrivé comme une fusée à la vrai dernière étape, et quelle étape, la victoire au bout des 21 mythiques virages de l’Alpe d’Huez !

Photo Thibaut Pinot Vainqueur Alpe d'Huez 25 juillet 2015

Pas toujours au top sur certaines étapes, ses roues ont patiné dans la… Il a même joué à un nouveau jeu, lors de la 14ème étape, comment perdre une étape avec Romain Bardet pour laisser gagner le britannique Stephen Cummings à Mende !

C’est vrai que dans la passé, nous avons eu un Comte, Joseph d’Anterroches (1710-1785), qui a dit ‘’Messieurs les Anglais, tirez les premiers !’’. Il prononça cette phrase devenue célèbre lors de la Bataille de Fontenoy (lieu proche de Tournai en Belgique) qui eut lieu le 11 mai 1745, lors de la guerre de Succession d’Autriche (1740-1748).

CPA Bataille de Fontenoy Horace Vernet 1789 1863

Carte postale Bataille de Fontenoy, peinture d’Horace Vernet (1789-1863)

A cette époque, la future Belgique (née en 1830) était le Royaume des Pays-Bas sous domination autrichienne.

Revenons sur le Tour…

Programme Tour de France 2015

La Grande Boucle ne se résume pas qu’aux exploits du Haut-Saônois… je vous propose de revenir sur les faits marquants des 21 étapes de ce 102ème Tour de France.

4 juillet, 1ère étape, Utrecht aux Pays-Bas (13,8 km)

La mise en route du 102ème Tour de France, en pays batave, s’effectue par un contre-la-montre dans la ville sur 13,8 km. Thibaut Pinot réalise un bon résultat en prenant une très bonne 18ème place sur cet exercice qui n’était pas spécialement son point fort, mais le profil lui convenait car demandant de la puissance.

Photo AFP Pinot 1ère étape

Thibaut Pinot dans l’effort (photo AFP)

Il finit premier français devant le toujours fringant Sylvain Chavanel (29ème) avec seulement 41 secondes laissées au vainqueur de l’étape, bon spécialiste de ce type d’épreuve, l’australien Rohan Dennis de la BMC. Il devance l’allemand Tony Martin de 5 secondes et le suisse Fabian Cancellara de 6 secondes.

Avec ce résultat, Thibaut Pinot est dans le bon braquet.

CPM Rohan Dennis

Carte postale Rohan Dennis

Au passage, le vainqueur bat un record, la meilleure moyenne sur une étape du Tour avec 55,446 km/h.

5 juillet, 2ème étape, Utrecht - Zélande aux Pays-Bas (166 km)

Cette étape dans le plat pays va être soumise au vent et va provoquer des coups de bordure dont une va être fatale au français à une quarantaine de kilomètres de l’arrivée. Il va se retrouver dans le 2ème groupe et va perdre 1’28’’ (47ème) sur deux des prétendants à la victoire finale tels Christopher Froome et Alberto Contador.

CPM Tour de France Utrecht 2

Carte postale Départ Utrecht

La victoire s’est jouée entre les sprinters présents dans le bon groupe; à ce jeu là, c’est l’allemand André Greipel qui a franchi la ligne en premier devant le slovaque Peter Sagan et le suisse Fabian Cancellara.

CPM André Greipel TdF 2013 Montpellier

Carte postale André Greipel lors de sa victoire à Montpellier en 2013

Pour l’helvétique, un très beau lot de consolation avec l’obtention du maillot jaune, Rohan Dennis étant dans le 2ème groupe. Il est un habitué du maillot jaune qu’il a porté 29 fois depuis 2004 mais jamais le Tour !

CPM Fabian Cancellara TdF 2012

Carte postale Fabian Cancellara, déjà en jaune lors du Tour 2012

Le 1er français est Warren Barguil (10ème) devant Tony Gallopin (15ème) qui prend… la 15ème place au classement général.

6 juillet, 3ème étape, Anvers - Huy en Belgique (159,5 km)

Une étape de m… pour le franc-comtois qui perd à nouveau 1’33’’ (56ème) et surtout pour son équipier William Bonnet qui a chuté devant lui et a été hospitalisé. Dans la vingtaine de coureurs à terre, le maillot jaune Fabian Cancellara, il devra abandonner dans la soirée.

Photo Le Tour Cancellara au sol

Le médecin prend des nouvelles de Fabian Cancellara (Photo Le Tour)

C’est l’espagnol Joaquim Rodriguez qui a été le meilleur dans le final avec le Mur de Huy (1.3 km à 9,6% de moyenne avec un passage à 20%), il devance Froome (mt) et le français Alexis Vuillermoz à 4 secondes.

CPM Joaquim Rodriguez Vuelta 2013

Carte postale Joaquim Rodriguez (Vuelta 2013)

Tony Gallopin prend la 5ème place et fait la bonne affaire en prenant la 4ème place du général.

CPM Tony Gallopin Tdf 2014 Oyonnax

Carte postale Tony Gallopin lors de sa victoire à Oyonnax en 2014

Christopher Froome prend le maillot jaune au passage avec 1 seconde d’avance sur l’allemand Tony Martin.

CPM Chris Froome Tdf 2015 Maillot

Carte postale Chris Froome enfile sa tunique jaune

7 juillet, 4ème étape, Seraing en Belgique – Cambrai (223,5 km)

Cette étape est malheureusement dans la continuité des deux précédentes… Thibaut perd 3’20’’ suite à un problème mécanique (bloqué sur le grand plateau et la petite vitesse) survenu à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée, imposant (pour lui) un remplacement de monture qu’il a attendu trop longtemps car la voiture FDJ était bloquée.

Photo Le Tour Pinot 4ème étape

Thibaut Pinot dans ses mauvais jours (photo Le Tour)

Cette nouvelle déconvenue est irréversible pour espérer de monter sur le podium à Paris avec déjà un retard de plus de 6 minutes (30ème) sur les prétendants affirmés.

CPM Tony Martin TdF 2014 Périgueux

 

La victoire est revenue à Tony Martin qui s’est échappé à 3 kilomètres de l’arrivée et a terminé en costaud pour gagner l’étape devant le peloton à 3 secondes. En 2014, il avait gagné à Mulhouse et à Périgueux.

 

 

Carte postale Tony Martin, vainqueur à Périgueux 2014

 

L’allemand John Degenkolb devance Peter Sagan pour la 2ème place. Cette victoire lui permet de ravir le maillot jaune à Froome pour 12 secondes.

CPM John Degenkolb 2014

Carte postale John Degenkolb

8 juillet, 5ème étape, Arras – Amiens (189,5 km)

C’est un peloton sans maillot jaune qui prend la route pour Amiens car Chris Froome a refusé de le porter suite à la chute de Cancellara la veille.

Etape de transition au milieu du peloton, pour le franc-comtois avec toutefois une chute à 25 kilomètres de l’arrivée, avec tout de même une petite douleur au genou.

CPM Tour de France 2015 Gendarmerie Nationale 2

Carte postale Gendarmerie Nationale accompagne le Tour

Nouvelle bagarre des sprinteurs où l’homme en forme, l’allemand André Greipel remet le couvert et remporte déjà sa deuxième victoire devant Peter Sagan et Marc Cavendish. Tony Martin conserve la tunique jaune, une première pour ce tour.

CPM André Greipel TdF 2012 Rouen

Carte postale d’André Greipel en 2012, lors de sa victoire à Rouen

Le Slovaque toujours placé n’arrive pas à gagner une étape…

CPM Peter Sagan TdF2012 Seraing

Carte postale Peter Sagan, vainqueur à Seraing en 2012

Les coureurs allemands sont bien présents pour le retour de la télévision publique germanique sur le Tour qu’elle avait quitté en 2012 après l’affaire de dopage de Jan Ulrich.

9 juillet, 6ème étape, Abbeville - Le Havre (191,5 km)

Journée marquée par une nouvelle chute en tête du peloton réduit (100 coureurs) à 800 mètres de l’arrivée, provoquée par le maillot jaune ! Conséquence, bien qu’il le conserve au terme de l’étape, Tony Martin doit abandonner, clavicule gauche cassée. Cette tunique n’a pas volonté à rester sur les épaules du même coureur… voici le 2ème porteur éliminé sur chute après le suisse Fabian Cancellara.

HS Etape Abbeville Le Havre

Page de garde d'un hors-série sur l’étape

Consolation pour l’équipe Etixx-Quick-Step, son coéquipier le tchèque Zdenek Stybar remporte le sprint devant Peter Sagan et le français Bryan Coquard.

CPM Zdenek Stybar BF

Carte postale du tchèque Zdenek Stybar

Une surprise est du côté du maillot à pois...

CPM Daniel Teklehaimanot Fiche

 

 

le jeune érythréen Daniel Teklehaimanot a revêtu la tunique du classement de la montagne.

 

 

 

Carte postale de Daniel Teklehaimanot

 

 

 

La deuxième car le coureur de l’équipe MTN-Qhubeka avait déjà ouvert la route de ce 102ème Tour à Utrecht.

Thibaut (67ème) au sein du peloton a vécu une journée sereine, enfin !

10 juillet, 7ème étape, Livarot - Fougères (190,5 km)

Cette étape, sans maillot jaune et sans événement particulier avec un peloton regroupé, s’est réglée à nouveau sous le diktat des sprinteurs; le plus costaud fut le britannique Mark Cavendish qui a pris l’ascendant sur André Greipel et Peter Sagan. Le slovaque à nouveau, doit ‘’manger son frein’’… Deuxième victoire consécutive pour l’équipe Etixx-Quick-Step.

CPM Mark Cavendish TdF 2011 Paris

Carte postale Mark Cavendish lors de sa victoire à Paris en 2011

Christopher Froome reprend le maillot jaune devant Peter Sagan et l’américain Van Garderen. Tony Gallopin est toujours à la très bonne 4ème place acquise lors de la 3ème étape et Warren Barguil entre dans le Top Ten.

CPM Chris Froome TdF 2013 Podium

Carte postale Chris Froome à nouveau en jaune

Nouvelle 67ème place pour Thibaut au sein du peloton sur cette étape relativement calme en attendant l’étape du lendemain où un mur les attend !

11 juillet, 8ème étape, Rennes - Mûr de Bretagne (181,5 km)

Cocorico, le Sanclaudien Alexis Vuillermoz apporte la première victoire avec panache* sur ce 102ème Tour de France.  

*Qui dit panache, dit écureuil.

Qui dit écureuil, dit article.

Qui dit article, dit voir ou revoir.

Alors on y va ?

Pour voir cet article : Cliquer ici

Le Jurassien terrasse le Mûr de Bretagne en se permettant de contrer Christopher Froome après que celui-ci ait attaqué à la flamme rouge.

Photo Le Tour Alexis Vuillermoz Arrivée R

Alexis Vuillermoz peut lever les bras en vainqueur (photo Le Tour)

Il devance l’irlandais Dean Martin (à 5’’) et l’espagnol Alejandro Valverde (à 10’’). Pour ce 2ème Tour, l’ancien vététiste a rempli son contrat pour son équipe AG2R

Photo Le Tour Alexis Vuillermoz Podium

Alexis Vuillermoz peut être fier de sa victoire (photo Le Tour)

La tête du classement général ne bouge pas, Tony Gallopin toujours 4ème. Par contre, Warren Barguil avec sa très bonne 13ème place monte à la 8ème place au général.

Thibaut Pinot prend la 25ème place en perdant 15 secondes sur le maillot jaune et pointe à la 29ème place à 6’33’’.

CPM Thibaut Pinot TdF 2014

Carte postale Thibaut Pinot en 2014

12 juillet, 9ème étape, Vannes - Plumelec (29 km)

Cette étape avec un contre la montre par équipe a vu la victoire de la BMC devant la Sky et la Movistar. Elle a pour conséquence une modification importante du Classement général où la BMC prend les deux places derrière Chris Froome avec Tejay Van Garderen (2ème, gagne une place) et le belge Greg Van Avermeat (3ème, gagne 2 places). Alberto Contador se hisse à la 5ème place derrière Peter Sagan, Alejandro Valverde entre en 7ème place et Nairo Quintana en 9ème position.

Photo Le Tour Equipe BMC R

L’équipe BMC en ordre de bataille (photo Le Tour)

Ce sont les français qui font les frais de cette journée, Tony Gallopin passe à la 11ème place et Waren Barguil à la 14ème place.

L’équipe FDJ (avec seulement 8 coureurs) ne prenant que la 14ème place, Thibaut ne bouge pas au classement mais perd de nouveau 1’33’’.

13 juillet, Repos

Avant d’attaquer la montagne, cette étape dit de repos n’est pas toujours appréciée par les organismes des coureurs.

Porte-clés Tour de France 2015

Série de porte-clés

14 juillet, 10ème étape, Tarbes - La Pierre-Saint-Martin (167 km)

La montagne est ‘’enfin là’’, pour certains et ‘’déjà’’ pour d’autres ! La deuxième semaine du Tour 2015 commence vraiment avec les Pyrénées.

Affiche Etape Tarbe La Pierre Saint Martin

Pour cette première étape avec plusieurs difficultés avec 3 côtes de 4ème catégories (Bourgarber au 66ème km, Vielleségur au 90ème km et Montory au 134ème km) et pour finit La Pierre-Saint-Martin en hors catégorie, un homme avait décidé de franchir en premier cette arrivée inédite, Christopher Froome. Ces adversaires ont été asphyxiés, hormis Nairo Quintana qui finit troisième à 1’04’’ derrière l’équipier du britannique l’australien Richie Porte.

Poster Richie Porte

Poster de l’australien Richie Porte

Les deux prétendants qu’étaient Alberto Contador et Vincenzo Nibali sont relégués respectivement à 2’51’’ et 4’25’’pour cette première étape dans les Pyrénées !

Coté français, Thibaut perd pas moins de 10’03’’ et vient confirmer que le classement général n’est plus un objectif malgré les deux places gagnées au Général ! Les bonnes jambes ressenties en début d’étape non pas confirmées par la suite.

Seuls Pierre Rolland (8ème à 2’04’’) et Tony Gallopin (9ème, à 2’22’) donne un peu de baume au cœur des supporters français pour ce 14 juillet.

Photo Warren Barguil Radsport T de F 2015

 

Ne pas oublier le retour remarquable de Warren Barguil qui a chuté lourdement au ravitaillement, l’abandon était au bord de ses lèvres. Il est tout de même revenu pour prendre une excellente 15ème place (à 3’19’’) au regard de la situation vécue.

 

                            Carte Warren Barguil

 

 

Au classement général, Froome a à minima 3 minutes d’avance sur les deux suivants (Van Garderen et Quintana). Tony Gallopin remonte à la 7ème place et Warren Barguil à la 9ème place.

15 juillet, 11ème étape, Pau - Cauterets (188 km)

La  2ème étape dans les Pyrénées propose sur la 3ème partie de la course, le col d’Aspin (3ème catégorie, 117 km) et le Tourmalet (HC, 147 km). Mais contre toute attente, l’échappée formée par sept coureurs au 75ème kilomètre déclenchée par Thomas Voeckler est allé au bout.

CPM Rafal Majka TdF 2014 Risoul

 

Après le col d’Aspin, l’échappée aborde ensemble le Tourmalet où le polonais Rafal Majka attaque à 7 kilomètres du sommet pour basculer en tête et arriver seul à Cauterets.

 

 

Carte postale Rafal Majka lors de sa victoire à Risoul en 2014

 

 

Il devance l’irlandais Daniel Martin (à 1’00’) et l’allemand Emanuel Buchmann. Thomas termine à la 5ème place devant un autre français Julien Simon.

CPM Thomas Voeckler TdF 2012

Carte postale Thomas Voeckler lors du Tour 2012

Le classement général ne bouge pas hormis Nibali qui recule de la 10ème à la 11ème place. Les 2 français, Gallopin et Barguil, se sont accrochés à leurs 7ème et 9ème places respectives.

Quant à notre franc-comtois de cœur, il prend la 87ème place à plus 21 minutes, et par la même est refoulé au 35ème rang au général; les jambes ne suivent pas ou prépare-t-il un coup ?

16 juillet, 12ème étape, Lannemezan - Plateau de Beille (195 km)

Pour cette 3ème et dernière étape dans les Pyrénées, pas la moins facile avec au programme trois cols, Portet-d’Aspet (en 2e cat.), Core et Port de Lers (en 1ère cat.) et le Plateau de Beille (en HC) pour le final. En plus, la météo s’est invitée avec un delta de température de 20 degrés (34 au départ et 14 à l’arrivée) et la pluie en bourrasque pour augmenter encore un peu plus les difficultés à avaler par les coureurs.

Pancarte Plateau-de-Beille R

L’étape s’est jouée entre les 22 coureurs de l’échappée formée en deux temps après le sprint intermédiaire placé au XX kilomètres.

CPM Joaquim Rodriguez Volta 2014 R

 

C’est l’espagnol Joaquim Rodriguez qui a franchi seul la ligne d’arrivée au Plateau de Beille comme il l’avait fait lors de la 3ème étape au sommet du Mur de Huy en Belgique. Purito (son surnom) a déposé ses trois derniers adversaires à 8 kilomètres de l’arrivée.

 

Carte postale (extrait) Joaquim Rodriguez

 

C’est le danois Jakob Fuglsang qui prend la deuxième place à 1’12’’ devant Romain Bardet à 1’43’’ qui n’a pu lutter étant à la limite de la rupture.

Pour le français, cette étape malgré la pluie, le sort de l’eau après une première partie du Tour non en adéquation avec ses objectifs. Il attend avec impatience les Alpes. Romain Sicard (7ème) et Mickaël Cherel (8ème) le coéquipier de Bardet confirment la bonne journée des français.

CPM Alejandro Valverde Vuelta 2014R

 

Au classement général, pas de changement pour les ténors, Froome a contrôlé ses poursuivants. Seul Valverde a pris 1 seconde au leader ! Par contre, Tony Gallopin perd une place et Warren Barguil deux places, le sortant du Top Ten.

 

Carte postale (extrait) Alejandro Valverde

 

Apparemment l’air des Pyrénées est salvateur pour les français en difficulté avant la montagne ! Après Romain Bardet, c’est Thibaut Pinot qui prend la 12ème place et remonte à la 24ème place au Général, la pluie lui a redonné des jambes. Pierre Rolland lui aussi confirme sa remontée en forme en s’adjugeant la 15ème place après être arrivé 8ème à La Pierre-Saint-Martin et 16ème place aux Cauterets.

17 juillet, 13ème étape, Muret - Rodez (198,5 km)

Etape de transition par essence, malgré trois côtes dans les 50 derniers kilomètres, un final en pente et des températures caniculaires, elle laissa un temps l’espoir à l’échappée de 6 coureurs de se mesurer pour le gain de la victoire. Mais d’autres avaient décidé de ne pas faire de cadeaux dont les équipes possédant des sprinteurs de talent. C’est le belge Greg Van Avermaet qui laisse lui aussi une nouvelle fois le maillot vert Peter Sagan ne prendre que la deuxième place. On peut lui décerner le titre ‘’Le Poulidor des étapes du Tour 2015’’.

Photo Le Tour Greg Van Avermaet R

Greg Van Avermaet (photo Le tour)

Classement général inchangé.

Thibaut Pinot a retrouvé son ennemi, la chaleur ! Mais il su rester dans les bonnes roues pour terminer 32ème lui permettant de grignoter 2 places au général.

18 juillet, 14ème étape, Rodez - Mendes (178,5 km)

A défaut de victoire française le 14 juillet, la 14ème étape devait être une victoire française ! Eh boum ! Voilà que deux français, Romain Bardet et Thibaut Pinot en tête à un kilomètre de l’arrivée, jouent au jeu de la politesse :

Photo 14ème étape Bardet Pinot 2

 

‘’Allez passe devant’’

‘’Non non vas y’’

‘’…’’

 

 

Ce mano à mano à l’arrêt ou presque, a fait l’affaire d’un troisième larron qui n’en demandait pas tant… le britannique Stephen Cummings !

CPM Steve Cummings

 

 

L’ancien pistard n’a pas laissé échapper cette aubaine et remporter cette première victoire pour l’équipe sud-africaine  MTN-Qhubeka.

 

 

Carte du sud-africain Stephen (Steve) Cummings

 

 

Pourtant en cette journée du Mandela Day, le franc-comtois et l’auvergnat s’étaient insérés dans la bonne échappée d’une vingtaine de coureurs partie dès le 79ème kilomètre. Dans la montée de la côte de la Croix Neuve (3 km, 10,1%), c’est Romain Bardet qui ouvre les hostilités en déclenchant une attaque. Mais Thibaut Pinot ne sans laisse pas compter et reviens progressivement sur le coureur de l’AG2R et le rejoint au-dessus de la côte. La suite vous la connaissez, un gâchis ! Le coureur de la FDJ prend la deuxième place et Romain la troisième, ces places d’honneur leur laissent un goût amer dans la bouche et suscitent certainement une once de rivalité…

La tête du classement général est inchangée, Thibaut remonte à la 17ème place et Romain Bardet à la 12ème.

19 juillet, 15ème étape, Mende - Valence (183 km)

Etape de transition avant d’attaquer les Alpes, elle était cochée par les sprinteurs. Les tentatives d’échappées étaient sous le contrôle des équipes pourvues de pointures aguerries à cet exercice de voltige où il faut s’imposer au sens propre comme au sens figuré.

CPM Valence TdF 2015 Arrivée BF

Carte postale Arrivée à Valence

Pour changer, l’homme en forme, André Greipel a enfumé ses adversaires pour gagner sa 3ème étape devant son compatriote John Degenkolb et le norvégien Alexander Kristoff. Tiens Peter Sagan n’a pris que la 4ème place, un coup de mou !

CPM André Greipel TdF 2014 Reims

Carte postale André Greipel, victoire à Reims en 2014

La tête du classement général est bien entendu restée figée au terme de cette étape.

Thibaut Pinot va beaucoup mieux, la preuve, il était dans l’échappée du jour certainement pour éviter de ruminer sur l’erreur commise la veille.

CPM Thibaut Pinot FDJ 2015 R

Carte postale (extrait) Thibaut Pinot

20 juillet, 16ème étape, Bourg de Péage - Gap (201 km)

Cette étape proposée en hors-d’œuvre pour les quatre prochaines étapes dans les Alpes, n’a pas tenu toutes ses promesses malgré les deux cols à franchir, Cabre et Manse en 2ème catégorie; les leaders du Général ont laissé la route libre aux deuxièmes couteaux, tout en se titillant dans la descente de Manse sur Gap à l’image de Vincenzo Nibali.

CPM Ruben Plaza

 

 

 

C’est l’espagnol Ruben Plaza de la Lampre-Merida qui s’est offert la victoire devant l’éternel second des étapes de ce tour Peter Sagan et le colombien Jarlison Pantano.

 

 

Carte de l’espagnol Ruben Plaza

 

 Au passage, notons que Warren Barguil a joué au flipper… 

Carte Geraint Thomas

 

avec le coéquipier de Froome, Geraint Thomas (6ème au Général) en le poussant dans le fossé lors de la descente !

 

 

 

Carte de l’espagnol Geraint Thomas

 

 

 Il entre dans le Top Ten du Général en prenant la 10ème place mais dans le même temps Tony Gallopin le quitte, en passant de la 9ème à la 11ème place, formant ainsi un triplé avec Romain Bardet (12ème).

21 juillet, 2ème journée de repos

Thibaud Pinot au moral regonflé, a effectué des reconnaissances car il veut gagner une étape dans les Alpes.

Capsules Champagne Tour de France

Capsules de Champagne Castelnau, Maisons Thibaut et Francinet

Sans être prétentieux, il a un penchant à demi avoué pour Alpe d’Huez, l’avenir nous le dira !

22 juillet, 17ème étape, Digne-les-Bains - Pra Loup (161 km)

La 1ére étape des Alpes avec 5 cols au programme, Lèques (3e cat), Toutes (3e cat), Colle-Saint-Michel 2e cat), Allos (1e cat) et pour finir Pra Loup (2e cat) a apporté quelques modifications notables au Top Ten du classement général. Van Garderen (3ème) malade a abandonné, Contador (5ème) a perdu deux minutes suite à un virage manqué, Thomas (6ème) une minute, Gesink (7ème) une minute trente, Nibali (8ème) seize secondes, Mollema (9ème) près de trois minutes et Warren Barguil (10ème) trois minutes. Tony Gallopin dans une mauvaise journée passe de la 11ème place à la 16ème, ce déclassement profitant à Romain Bardet.

CPM Pra Loup

Carte postale de Pra Loup

L’étape s’est animée sérieusement avec une échappée de 28 courageux attaquant la montée d’Allos où ne figurait que trois français dont Thibaut Pinot. L’homme fort de cette journée fut l’allemand Simon Geschke qui a lâché ses compagnons à une cinquantaine de kilomètre de l’arrivée et remporté une très belle victoire.

Carte Simon Geschke R

Carte (extrait) Simon Geschke

Il a profité d’un petit coup de pouce du destin ou plutôt une maladresse du franc-comtois qui a chuté dans la descente sans conséquence physique notable, coude gauche râpé, mais mentale.

Avant cette chute, on a même pensé un moment que Thibaut pouvait gagner cette étape car il avait déposé ses adversaires sur le final du col et avait fondu sur l’allemand dans la descente très technique quand la pédale droite a touché le sol dans le 6ème virage, le plus difficile le mettant à terre. L’américain Andrew Talansky et le belge Rigoberto Uran ont profité de la situation pour prendre l’ascendant sur le français dans la descente et s’approprier les 2ème et 3ème places.

CPM Andrew Talanski Dauphiné 2014

Carte postale Andrew Talansky vainqueur du Dauphiné 2014

                                             Carte Rigoberto Uran

                                                     Carte descriptive sur le belge Rigoberto Uran

Le franc-comtois prenant la 4ème place lui permet de grignoter une place au Général (18ème) même si son l’objectif n’est plus ce classement !

23 juillet, 18ème étape, Gap – Saint-Jean de Maurienne (186,5 km)

Nouvelle étape dans les Alpes, avec pas moins de cinq cols dont le Glandon à 40 kilomètres de l’arrivée. Dès le départ, les 29 coureurs qui forment cette échappée ne savent pas, même s’ils l’espèrent, que le vainqueur du jour est parmi eux.

CPM Saint-Jean de Maurienne

Carte postale Saint-Jean-de-Maurienne

C’est dans la fin du col du Glandon que s’est dessinée la victoire qui s’est offerte à Romain Bardet. Il a (profité) de la chute, causée par une moto, de son dernier adversaire,  le danois Jacob Fulsang.

Acte 1 : L’erreur de Mendes est réparée pour l’auvergnat et l’AG2R

Photo 18ème étape Romain Bardet

Photo Romain Bardet vainqueur à Saint-Jean de Maurienne

Pour donner plus d’éclat à cette deuxième victoire française, tant attendu, un second tricolore s’est distingué en la personne de Pierre Rolland qui est venu s’emparer de la deuxième place à 33 secondes devant le colombien Jarlinson Pantano à 59 secondes.

Pour le Top Ten du classement général, les coureurs étant arrivés ensemble, seul Warren Barguil perd sa 10ème place au profit de Romain Bardet qui fait coup double pour cette étape gérée d’un guide de maître.

CPM Tour de France 2015 Puzzle

Carte postale constituée de milliers de mini photos

‘’Et notre franc-comtois’’ me direz-vous, il avait pris la bonne échappée mais n’avait pas les bonnes jambes pour la montée du Glandon et rester avec les meilleurs de la journée.

24 juillet, 19ème étape, Saint-Jean de Maurienne – Les Sybelles (138 km)

Pour l’avant dernière étape dans les Alpes, le compte à rebours est enclenché pour les grimpeurs… plus que deux étapes pour s’illustrer. Avant l’arrivée à La Toussuire, il fallait escalader les cols du Chaussy (1e cat) dès le départ, La Croix de Fer (HC) et le col du Mollard (2e cat).

CPM Pierre Rolland TdF 2012 La Toussuire

 

Cette étape aurait pu être la troisième victoire française grâce à Pierre Rolland qui ne pouvait se satisfaire que de sa 2ème place de hier. Il avait en mémoire sa victoire en 2012 sur ce même col de la Toussuire.

 

 

Carte postale Victoire de Pierre Rolland en 2012

 

Présent avec cinq autres français dans l’échappée des 22 coureurs formée à 95 kilomètres de l’arrivée, il attaque seul dans le col de Croix de Fer où il fait rapidement un écart le propulsant vers une victoire potentielle.

Mais dans le peloton, le vainqueur du Tour 2014, l’italien Vincenzo Nibali a décidé de prendre sa revanche sur ses prestations durant ce Tour, elles n’étaient pas en ligne avec ces objectifs. A 3 kilomètres du sommet de la Croix de Fer, il place une attaque au même moment que Froome s’arrête pour un problème de dérailleur.

CPM Tour de France 2015 Toussure Les Sybelles 2

Carte postale publicitaire La Toussuire

Très bon descendeur, il prend en chasse le français qui ne possède plus qu’une minute d’avance. Rolland maintient l’écart et passe en tête du col du Mollard en conservant sa marge mais que l’italien va avaler dans la descente. Dans les premiers kilomètres de la Toussuire, Nibali dépose le français et va assurer une belle victoire. Il devance Quintana de 44 secondes qui a attaqué Froome à plusieurs reprises dès les cinq derniers kilomètres; le maillot jaune termine à 1’14’’.

CPM Vincenzo Nibali 2012

Carte postale Vincenzo Nibali

Avec cette victoire le Requin de Messine remonte à la 4ème place plus conforme à ses objectifs mais à 1’19’’ de l’espagnol Alejandro Valverde. Mauvaise journée pour Geraint Thomas, il est éjecté de la 4ème à la 15ème place.

Le couple inséparable français, Thibaut Pinot et Romain Bardet, prends les places suivantes à 2’26’’. Rolland doit malheureusement se contenter de la 11ème mais il entre à la 10ème place du Top Ten. Warren Barguil a flanché dans cette étape et passe de la 11ème à la 14ème place (3ème français).

Fèves Tour de France 2015 Détails

Série de fèves Tour de France avec quizz

Le franc-comtois bien qu’en difficulté dans la Croix de Fer, est revenu au contact des leaders du général pour régler au sprint le petit groupe de huit coureurs terminant derrière le trio vainqueur.

A noter aussi, pour Romain Bardet la conquête du maillot à pois ravi à  Joaquim Rodriguez. Son excellente journée de hier ponctuée par sa victoire à Saint-Jean de Maurienne, l’avait propulsé au même nombre de points que l’espagnol.

Photo Le Tour Romain Bardet Maillot à pois 18ème étape

Romain Bardet avec le maillot à pois (photo Le Tour)

C’est dans la Croix de Fer (3ème), le Mollard (3ème) que l’auvergnat a grappillé les points pour le dépasser de 7 points mais Froome le talonne à 2 points; la journée du lendemain sera déterminante ! Autre acquis, est le gain d’une place (9ème) au Général.

25 juillet, 20ème étape, Modane Valfréjus – Alpe d’Huez (110,5 km)

Dernière étape dans les Alpes, dernière possibilité aux grimpeurs de pouvoir s’illustrer qui plus est, sur le final mythique de l’Alpe d’Huez avec ses 21 virages nommés d’un de ces vainqueurs avec Fausto Coppi (1952) pour le 21ème  et premier de l’ascension.

CPM Alpe d'Huez Illustrée

Carte postale illustrée sur l’Alpe d’Huez

Initialement l’étape devait passer par le Galibier mais la montée du col a été annulée suite à un glissement de terrain, elle repasse par la Croix de Fer.

CPM Alexandre Geniez

 

Dès le départ une échappée de 4 coureurs se forme sous l’impulsion d’Alexandre Geniez, le coéquipier de Thibaut Pinot, qui à 6 kilomètres du col de la Croix de Fer décide de partir seul car l’avance de près de 8 minutes obtenue au pied du col fond suite aux attaques qui se succèdent dans le peloton.

 

Carte postale Alexandre Geniez

 

Au pied de l’Alpe d’Huez, son avance est tombée à mois de 2 minutes sur une contre-attaque de 6 coureurs dont Thibaut Pinot et Pierre Rolland. Ce dernier expérimenté pour avoir inscrit ce col à son palmarès en 2011. Comme à chaque passage, ce col est annexé par les bataves… Il faut dire que pour les coureurs des Pays-Bas, cette montée de 13,8 kilomètre et ses 8,1% est leur terrain de chasse favori avec 7 victoires sur 28 arrivées depuis 1952 ! Alexandre Geniez est rattrapé et dépassé à 9 kilomètres du sommet par Ryder Hesjedal et son coéquipier Thibaut. Le gars de Melisey dépose le canadien à l’abord du virage 7, situé à 6 kilomètres de l’arrivée, et absorbe ces derniers kilomètres avec la hargne nécessaire pour accomplir cet exploit tant désiré… les bras à demi-levés et poings serrés en disent long sur la détermination voir la rage du franc-comtois pour franchir la ligne d’arrivée en vainqueur et sauver son Tour 2015.

Acte 2

Le fiasco de Mendes est définitivement lavé, de la plus belle des manières qui soit, avec cette victoire au panache du 2ème protagoniste de ce fameux échec lors de l’étape du 18 juillet !

Photo Le Tour Thibaut Pinot Arrivée 20ème étape

Thibaut Pinot franchi la ligne (photo Le Tour)

Sa victoire est d’autant plus belle que les leaders du Tour se sont bataillés rudement pour améliorer leur classement avec ultime possibilité dans ce 102ème Tour de France ! Sa stratégie de partir avant que les leaders lancent les hostilités a été payante. La liesse sur ce final l’a projeté vers le sommet tout en maintenant Nairo Quintana à bonne distance…

Il conserve 18 secondes sur le colombien qui a lâché le maillot jaune Chris Froome à 5 kilomètres de l’arrivée. Ce dernier va reprendre 1’20’’ au maillot jaune mais pas suffisamment pour détrôner le britannique qui conserve encore 1’12’’ d’avance avant la dernière étape, une pure ballade par tradition.

Photo Le Tour Thibaut Pinot 20ème étape

Thibaut Pinot sur le podium (photo Le Tour)

C’est le canadien qui prend la 3ème place à 41 secondes, suivent Valverde et Froome à 1’38’’ devançant Rolland de 3 secondes qui n’a pu renouveler sa victoire de 2011.

Le classement du Top Ten n’est impacté que par l’inversion des places entre  Mollena qui prend à 7ème place au suisse Franck (8ème). Les deux français Bardet et Rolland assurent les deux dernières places. Par contre avec sa 18ème place sur l’étape, mais qui plus est encore la 5ème place de Froome, Romain perd le maillot à pois et même dépassé par Nairo Quintana.

Thibaut Pinot est le 4ème français, après Bernard Hinault (1986), Pierre Rolland (2011) et Christophe Riblon (2013). Il a dompté ces 21 virages observateurs de tant de souffrance.

CPM Beat Breu (Suisse) TdF 1982

 

Son nom va rejoindre celui du suisse Beat Breu, vainqueur en 1982, sur le panneau du 14ème virage. Un clin d’œil du dieu du cyclisme, de mettre sur le même panneau, les deux coureurs frontaliers.

 

 

Carte postale du suisse Beat Breu

 

 

Cette victoire avec celle de Porrentruy en 2012 et sa place de meilleur jeune (maillot blanc) associée à sa troisième pour le Tour 2014, confirme qu’il a le potentiel de devenir un champion avec ses compétences de rouleur et de grimpeur, l’amélioration acquise en descente et sur le contre la montre.

CPM Thibaut Pinot TdeF 2012 Porrentruy  Photo Thibaut Pinot Meilleur jeune T de F 2014

Carte postale victoire à Porrentruy 2012 et carte photo Meilleur Jeune 2014

Pour mémoire, l'article sur sa victoire à Porrentruy : Cliquer ici

26 juillet, 21ème étape, Sèvres – Les Champs-Elysées (109,5 km)

Le final sur les Champs-Elysées n’apporte plus depuis de nombreuses années de modification au Général. Il faut revenir en 1989 pour voir Greg Lemond reprendre sur Laurent Fignon lors du contre la montre les 50 secondes séparant les deux coureurs, plus précisément l’américain a battu le de 58 secondes le parisien !

CPM Greg Lemond TdF 1989 Paris  CPM Laurent Fignon TdF 1986

Cartes postale Greg Lemond et Laurent Fignon

Avec cette édition 2015, le Tour de France fête le 40ème anniversaire de ses arrivées sur les pavés des Champs-Elysées. A l’origine en 1903 (1), l’arrivée s’effectuait au Parc des Princes puis à partir de 1968, elle se déroule à La Cipale, le Vélodrome de Vincennes, jusqu’en 1974. La piste cycliste du Parc fut démontée en juillet 1967 après la victoire… de Raymond Poulidor.

En 2014, ce fut l’allemand Marcel Kittel qui remporta le sprint devant le russe Alexander Kristoff et l’américain Ramunas Navarauskas.

CPM Marcel Kittel TdF2014 Paris

CPM Marcel Kittel vainqueur en 2014

Comme pour les années précédentes, hormis le sol humide suite à la pluie, la victoire est revenue aux sprinteurs. A ce jeu là, le meilleur à cet exercice sur cette édition, a confirmé en remportant la 21ème étape. L’allemand André Greipel a réglé ses adversaires du jour le français Bryan Coquard et le norvégien Alexander Kristoff.

Photo Le Tour André Greipel TdF 2015 Paris

Sprint final avec André Greipel (photo Le Tour)

Podium Paris Tour de France 2015

Podium : A. Kristoff (3), A. Greipel (1) et B. Coquard (2)

Après la victoire en 2014 par un allemand, Marcel Kittel, un autre allemans s'adjuge la victoire sur les Champs Elysées.

CPM André Greipel Pub

 

Pour le coureur de Lotto-Soudal qui inscrit ainsi sa dixième victoire sur la grande boucle, celle-ci est la plus prestigieuse avec ce sacre sur les Champs-Elysées.

 

 

 

          Carte postale d’André Greipel

 

 

Après sa troisième place au Havre, Bryan Coquard réalise toute de même une belle performance derrière Le Gorille de Rostock intraitable !

Carte Bryan Coquard BF

Carte du cycliste d'Europcar, Bryan Coquard

A noter, la bonne cinquième place d’un deuxième français, Arnaud Démare, dans ce sprint clôturant le 102ème Tour de France.

CPM Arnaud Démare R

Carte postale (extrait) Arnaud Démare

Ainsi en termine, pour les 160 rescapés ce 102ème Tour de France; ils étaient 198 au départ mais les nombreuses chutes et les défaillances sur ce parcours difficiles de 3360 kilomètres, ont clairsemé le peloton au fil des étapes.

Résultats finaux

Pin's Tour de France 2015 Maillots

Pin’s des 4 maillots distinctifs

Classement général

Christopher Froome après sa déconvenue sur le Tour 2014 où il fut obligé d’abandonner à la 5ème étape suite à une nouvelle chute, sa troisième depuis le départ à Leeds, remporte l’édition 2015.

Photo Le Tour Podium final

Podium professionnel et familiale du tiercé final (photo Le tour)

Il devance les deux coureurs de la Movistar, le colombien, Nairo Quintana et l’espagnol Alejandro Valverde; ces deux places sur le podium apportent la première place au classement par équipe.

Podium général Tour de France 2015

Podium final : N. Quintana (2), C. Froome (1) et A. Valverde (3)

Classement général des 10 premiers coureurs

Tour de France 2015 Classement Général

Le britannique, né à Nairobi, remporte donc son 2ème tour, après celui de 2013 toujours à la tête de l’équipe SKY.

CPM Chris Froome TdF 2013 Chorges

Carte postale Chris Froome Tour 2013

Romain Bardet et Pierre Rolland prennent respectivement les 9èmes et 10ème places. Pour le Top 20, ils sont accompagnés par Warren Barguil à la 14ème place, Thibaut Pinot à la16ème et Mikael Cherel à la 18ème.

Maillot blanc (meilleur jeune)

C’est le colombien Nairo Quintana qui décroche le maillot du meilleur jeune devant trois français, Romain Bardet, Warren Barguil et Thibaut Pinot.

CPM Nairo Quintana TdF 2013

Carte postale Nairo Quintana Tour 2013

Lui aussi remporte ce maillot pour la deuxième fois après 2013 où il avait doublé la mise avec le maillot à pois.

Maillot vert (classement par point)

Le maillot vert n’a pas échappé au Slovaque Peter Sagan, sa quatrième victoire de rang; il est abonné à ce classement depuis son premier Tour en 2012 mais comme en 2014 sans gagner d’étape (3 étapes en 2012 et une en 2013).

Photo Peter Sagan

Photo Peter Sagan, maillot vert 2015

Bryan Coquard prend la 5ème place à ce classement tandis que Thibaut Pinot se classe à la 7ème place.

Maillot à pois (classement du meilleur grimpeur)

C’est Christopher Froome qui remporte cette tunique aussi devant Nairo Quintana, Romain Bardet et Thibaut Pinot.

Photo Le Tour Froome Maillot à pois

Christopher Froome avec le maillot à pois (photo Le Tour)

Maillot rouge (Super combatif)

Il est attribué au coureur de l’AG2R, Romain Bardet.

Photo Le Tour Romain Bardet Le Super Combatif

Romain Bardet sacré Super Combatif (photo Le Tour)

N’oublions pas les autres francs-comtois

Photo Alexis Vuillermoz

 

 

Alexis Vuillermoz

 

Le jurassien né le 1er juin 1988 à Saint-Claude, a fourbi ses armes en tant que vététiste.

 

Il fut Champion du Monde et d’Europe 2008 par équipe.

De 2010 à 2012, tout en continuant le VTT avec Lapierre International, il a fait parti de l’équipe amateur local du CC Etupes (Doubs) où sont passés aussi Thibaut Pinot (2009), Geoffrey Soupe (2009-2010) et Warren Barguil (2012); une très bonne école du cyclisme amateur et passerelle vers les équipes professionnelles pour les meilleurs.

CPM Alexis Vuillermoz Sojasun 2013

 

Devenu professionnel en 2013 sous les couleurs de la Sojasun, il participe à son premier Tour de France et termine 46ème. Il rejoint l’équipe AG2R en 2014 et va se hisser à la 11ème place du Giro (Tour d’Italie).

 

 

Carte postale Alexis Vuillermoz Sojasun 2013

 

Il a marqué les esprits pour son 2ème tour avec sa 3ème place à Huy en Belgique lors de la 3ème étape et surtout par sa fantastique victoire à Mûr-de-Bretagne lors de la 8ème étape.

CPM Alexis Vuillermoz AGR 2015

 

 

Dans les étapes des Pyrénées, le jurassien a été moins fringuant (31ème à La Pierre-Saint-Martin, 45ème Vallée de Saint-Savin, 28ème au Plateau de Beille).

 

 

   Carte Alexis Vuillermoz AG2R 2015

 

 

Le début des alpes est tout aussi difficile mais il reprend des couleurs sur deux dernières étapes où à la Toussuire il fait 23ème et 21ème à l’Alpe d’Huez tout en aidant Romain Bardet pour défendre le maillot à pois.

Au classement général, il termine sixième français à la 26ème place grâce à sa présence à l’avant de la course sur plusieurs étapes et permet à l’équipe AG2R de prendre la 6ème place au classement par équipe.

Photo Geofrey Soupe

 

Geoffrey Soupe

 

Le bisontin d’adoption est né à Viriat dans l’Ain le 22 mars1988.

 

 

Attitré à de nombreuses victoires en cadet, puis en junior et en espoir, il entre chez les amateurs du CC Etupes en 2009 où il est obtient le titre de Champion de France Amateur en 2010, en autre.

CPM Geoffrey Soupe FDJ

 

 

Il devient professionnel en 2011 chez la FDJ puis rejoint cette année l’équipe Cofidis.

 

 

 

     Carte postale Geoffrey Soupe FDJ

 

 

 

Pour son premier tour de France, il est chargé d’aider le sprinteur Nacer Bouhanni mais il va être libéré de cet objectif dès la 3ème étape suite à la chute du Lorrain et se retrouver en charge de le suppléer.

Après une bonne 26ème place à Zélande lors de la 2ème étape, il finit 11ème à Amiens et lors de la montée de Mûr-de Bretagne, il aide Julien Simon qui finira 18ème. Au Havre, sa place de 15ème aurait pu être meilleure car bien placé, mais il est dans une mauvaise roue d’un coureur subissant un problème de dérailleur !

CPM Geoffrey Soupe Cofidis 2015

Carte postale Geoffrey Soupe Cofidis

Dans la 10ème étape entre Tarbes et La Pierre Saint-Martin, il termine à une très bonne 42ème place à 8’20’’ de Froome. Il finit à Paris avec une 13ème place.

Au classement général, le bisontin prend la 54ème place pour son premier Tour de France

Photo Le Tour Frédéric Brun

Frédéric Brun

Peut-être le moins connu, ce belfortain né le 18 août 1988 a quitté rapidement Cravanche pour rejoindre Annemasse dans l’Ain à l’âge de huit ans avec ses parents.

 

Il commence à pratiquer le cyclisme à l’âge de 15 ans et va progresser à travers les clubs successifs du VC Lyon Vaux en Velin (2009), Rhône-Alpes (2011), AG2R (2013, stagiaire), BigMat-Auber 93 (2014, pro) et enfin cette année l’équipe actuelle Bretagne-Séché Environnement

Avec elle, il participe à son premier Tour et a été présent dans quelques échappées dont la très longue échappée de la 4ème étape, 183 kilomètres avec jusqu’à 9 minutes d’avance, entre Seraing et Cambrai, partie dès le premier kilomètre avec trois autres coureurs avec l’épreuve des pavés du nord au programme. Dans cette étape, les leaders voulant en découdre, l’échappée ne pouvait aller au bout !

Photo AFP Echappée Frédéric Brun 2ème gauche

L’échappée avec T. De Gendt, F. Brun, L. Wetsra et P. Quemeneur

De nouveau présent dans la longue échappée de la 12ème étape entre Lannemezan au Plateau de Beille, il fait parti des 22 coureurs qui ont quitté le peloton au 22ème kilomètre après le sprint de Saint-Bertrand de Comminges pour le maillot vert, mais il a coincé dans le Port de Lers et a du rentrer dans le rang !

Sur les autres étapes, il s’est mis à la disposition des leaders de l’équipe Bretagne-Séché Environnement.

Au classement général, il finit à la 141ème place, en progrès constant après avoir été 185ème à la 1ère étape.

Epilogue

Ces quelques tours de piste ou plutôt de route, avaient pour seule volonté de mettre à l’honneur ces forçats de la route et en particulier nos francs-comtois dont Thibaut Pinot, le plus emblématique actuellement. Pourra-t-il un jour suivre l’exemple du Blaireau, le breton Bernard Hinault ?

CPM Bernard Hinault

 Carte postale Bernard Hinault (1984)

Pour découvrir d'autres article sur le Tour : Cliquer ici

Référence : Wikipédia, Site Le Tour, France TV Sport, L’Est Républicain

JM

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo, vous pouvez l’agrandir.

Appendice

(1) Arrivée Tour de France 1903 : En réalité, suite à un arrêté préfectoral, l’arrivée réelle du 1er Tour fut jugé à Ville-d’Avray (commune à l’ouest de Paris) mais le vainqueur, l’italien Maurice Garin (2) et les vingt autres coureurs continuèrent les six kilomètres pour rejoindre et effectuer leur tour d’honneur au Parc où avait lieu la remise des prix.

CPA Parc des Princes

Carte postale du Parc des Princes en 1901 lors d’une compétition

(2) Maurice-François Garin : Vainqueur du 1er Tour de France en 1903, il est né le 3 mars 1871 à Arvier commune d’Italie dans la Vallée d’Aoste. Mais cette victoire est française car il avait été naturalisé à Châlons-sur-Marne le 21 décembre 1901 !  En 1885, la famille avait immigrée vers la frontière belge mais s’est dispersée, Maurice devient ramoneur à Reims d’où son surnon, Le Petit Ramoneur. Il commence à courir à partir de 1892, première victoire en 1893 en Belgique. Devenu professionnel la même année, il va gagner de nombreuses courses dont les Paris-Roubaix de 1897 et 1898. Il devient le meilleur cycliste de l’époque.

CPM Maurice Garin

Carte postale éditée pour le centenaire

Au départ du 1er Tour de France en 1903, il est considéré comme le favori avec l’auvergnais Hippolyte Aucouturiersur les 60 participants engagés pour cette nouvelle épreuve de 2400 kilomètres. Il confirme les pronostics et gagne cette nouvelle épreuve dont 3 des 6 étapes (à Lyon, Nantes et Paris) devant Lucien Pothier et Fernand Angéreau. Le deuxième favori, après avoir gagné la 2ème et 3ème étape, est obligé d’abandonné suite à une chute provoqué par un chien. Il récidive en 1904 mais il est déclassé (injustement) comme d’autres coureurs suite à de nombreux événements survenus sur le parcours ! Il subit même une suspension de deux ans mettant fin à sa carrière. Il décéde le 19 février 1957 à Lens dans la ville qui l’a honoré en 1933 avec la construction du Stade Vélodrome Maurice Garin.

        ---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---