L’organisation de cette 8ème Coupe du Monde de Football 1966 avait été attribuée à l’Angleterre par la FIFA (Fédération Internationale de Football Association) lors de son 32e Congrès, le 22 août 1960 à Rome.

La France qui n’avait qui pu se qualifier pour participer à la précédente Coupe du Monde du Chili en 1962, en étant élimée par la Bulgarie, va-t-elle trouver l’équipe pour être présente à ce rendez-vous international du football ?

Drapeau France

NA : A la fin de ce texte, un lien permet d’accéder à l’article général traitant de cette 8e Coupe du Monde.

Tour préliminaire en Europe

Pour cette édition, 70 nations voulant participer, nouveau record, la FIFA dut organiser un Tour préliminaire pour réduire le nombre de participants à seize équipes.

L’Europe avec 32 nations participantes, 9 poules furent constituées pour ce tour préliminaire devant qualifier 9 nations; l’Angleterre, pays organisateur, étant qualifiée d’office.

1966 CM Football Europe TP R

Carte des pays européens du tour préliminaire (réalisation BF)

La France, tête de série, fut versée dans le Groupe 3 avec le Luxembourg, la Norvège et la Yougoslavie.

Qualification de l’Equipe de France ?

L’Equipe de France depuis le 17 juillet 1962 avait comme entraîneur-sélectionneur, une première, Henri Guérin*.

Il avait été remercié par Saint-Etienne peu de temps avant.

Henri Guérin Photo Ina

Henri Guérin (photo INA)

*Henri Guérin : Né le 27 août 1921 à Montmirail, la famille quitta la Marne pour rejoindre la ville de Rennes. Ce fut dans cette ville, qu’il va être attiré par le football, mais aussi par l’athlétisme. Passé par des clubs amateurs, il va rejoindre les pros en 1943, l’Equipe Fédérale Rennes-Bretagne. L’année suivante, il signa au Stade Rennais et y resta jusqu’en 1951. Plutôt défenseur, il fut appelé dans l’Equipe de France par 3 fois (1948-1949). Après Rennes, il joua au Stade Français puis à Aix-en-Provence.  

Henri Guérin Photo Stade Rennais

Henri Guérin (photo Stade Rennais)

En 1955, il revint au Stade Rennais comme entraîneur-joueur et fit remonter le club en 1ère division. L’AS Saint-Etienne le recruta en 1961 mais il fut remercié le 26 mars 1962 car le club fut proche de la relégation.

Sa reprise en main de l’Equipe de France fit qu’il emmena les bleus jusqu’aux quarts de final de la Coupe d’Europe des Nations (appelé depuis 1968, Championnat d’Europe des Nations), éliminés par la Hongrie (1-3 à Paris et 2-1 à Budapest). Il avait été reconduit en 1964 pour, dans un premier temps, qualifier la France pour cette 8e Coupe du Monde de Football.

Dans ce tournoi préliminaire, seul le premier du groupe était qualifié pour la phase finale.

Luxembourg-France, match aller

1964 10 04 Luxembourg France

Le 4 octobre 1964, pour son 1er match, la France se déplaça à Luxembourg  pour cette rencontre sur le Stade municipal.

L’équipe de France était composé : M. Aubour (gardien), J. Djorkaeff, M. Artelesa, D. Charles-Alfred, A. Chorda, R. Herbin, R. Ferrier (cap), A. Rambert, G. Lech, A. Guy et N. Combin

Image Panini Fédération Luxembourg

Image Panini Emblème de la Fédération Luxembourgeoise

Pour ce premier match de qualification, la France gagna sur le score de 0-2, grâce aux buts d’André Guy (18’) et Marcel Artelesa (80’).

Image André Guy Lyon  Image Marcel Artelesa R

Images des 2 buteurs français : André Guy et Marcel Artelesa

Ce résultat favorable pour l’équipe d’Henri Guérin, laissa un goût amer aux luxembourgeois qui avait marqué un but valable par Camille Dimmer en 2ème mi-temps quand le premier but français était entaché d’un hors-jeu !

France-Norvège, match aller

1964 11 11 France Norvège

Pour son 2ème match, le 11 novembre 1964, la France recevait la Norvège, au Parc des Princes, devant 33517 spectateurs.

L’équipe de France victorieuse lors du match au Luxembourg fut reconduite par l’entraîneur qui dut se passer de Nestor Combin non disponible, il fit rentrer au milieu le valenciennois Joseph Bonnel.

1964 11 11a Equipe France Norvège

L’Equipe de France avant le match

L’Equipe de France remporta le match sur le plus petit score 1-0 grâce à une jolie tête d’Angel Rambert (17’) qui prolongea une tête de Robert Herbin suite à un centre de leur capitaine René Ferrier.

Photo Angel Rambert

Le buteur du match, Angel Rambert (argentin d’origine)

La France avait fait le plein de points sur ses deux premiers matches.

Yougoslavie-France, match aller

1965 04 18 Yougoslavie France

Pour leur 3e match, l’Equipe de France devait rencontrer la Yougoslavie au stade Crvena Zvezda de Belgrade le 18 avril 1965. Elle était certainement l’adversaire le plus coriace du groupe et la qualification se jouerait entre ces deux nations, probablement !

Pour ce match, l’équipe composée par Henri Guérin fut légèrement remaniée avec M. Aubour (gardien), J. Djorkaeff, M. Artelesa, B. Bosquier, R. Herbin, J. Simon, J. Bonnel, M. Loncle, G. Lech, P. Sauvage et G. Hauser

NA : Bernard Bosquier jouait à Sochaux.

1965 04 18a Yougoslavie France

L’Equipe de France avant le match

La France va subir la loi de l’équipe Yougoslave qui sur son terrain va remporter la victoire grâce à un but de son avant-centre, Milan Galic à la 59’ qui crucifia Marcel Aubour.

Milan Galic Yougoslavie 2

Image de l’avant–centre du Partizan de Belgrade, Milan Galic

Après ce match, la Yougoslavie était en tête grâce au goal average, devançant la France.

Norvège-France, match retour

1965 09 15 Norvège France

Le 1er match retour se joua le 15 septembre 1965, la Norvège recevait la France dans son stade d’Ullevaal Stadion à Oslo.

Pour ce match où la victoire était primordiale, l’équipe de France s’appuyait sur : M. Aubour (gardien), L. Cardiet, M. Artelesa, B. Bosquier, A. Chorda, Y. Herbet, R. Herbin (cap), M. Synakowski, Y. Douis, N. Combin et G. Hauser

1965 09 15a Norvège France

L’Equipe de France avant le match

Une nouvelle fois, elle va remporter son match sur le plus petit score 0-1 grâce à son avant-centre Nestor Combin qui marqua à 22’ de la rencontre; son 2e but pour sa 4ème sélection.

Image Nestor Combin

*Nestor Combin : Né à Las Rosas en Argentine le 29 décembre 1940, débuta sa carrière à Lyon en 1959. Il fut sélectionné pour la première fois en Equipe de France, le 24 avril 1964 contre la Hongrie à Colombe (1-3). Un mois plus tard, le 23 mai, il marquait son premier but contre la même équipe à Budapest (perdu 2-1). Ces deux matches étaient joués dans le cadre des quarts de finale des qualifications du 2ème Coupe d'Europe des Nations.

Cette victoire à l’extérieur et la défaite de la Yougoslavie en Norvège place la France sur la route de la qualification.

France-Yougoslavie, match retour

1965 10 09 France Yougoslavie

La France recevait la Yougoslavie le 9 octobre 1965 au Parc des Princes pour un match couperet; les bleus devaient gagner pour asseoir leur qualification !

Pour parvenir à battre les Yougoslaves, Henri Guérin fit confiance à ses cadres et lança deux nouveaux sélectionnés, Robert Budzinski et Philippe Gondet. Les autres sélectionnés : M. Aubour (gardien), L. Cardiet, B. Bosquier, A. Chorda, Y. Herbet, J. Bonnel, M. Artelesa (cap), N. Combin et G. Hauser

1965 10 09a Equipe France Yougoslavie 1

Les joueurs de l’Equipe de France avant le match

Lors de cette rencontre sous-tension, les bleus vinrent à bout des Yougoslaves toujours sur le score de 1-0, but marqué par Philippe Gondet à la 77’ après un slalom dans la défense et un tir à l’entrée des 18 mètres. Il avait déjà mis un but en 1ère mi-temps, mais refusé suite à une main…

Philippe Gondet Télé 7 jours 9 juil 1966

Philippe Gondet (photo Télé 7 jours)

*Philippe Gondet (surnommé La Foudre) : Né le 17 mai 1942 à Blois. Formé dans sa ville, il fit une tentative au Stade Français en 1959 comme professionnel mais l’univers parisien fit qu’il revint à son club l’AAJ Blois. En 1960, il rejoint le FC Nantes. Il fut sélectionné en Equipe de France junior et en militaire, avant d’entrer chez les A le 9 octobre 1965 comme réserviste. Mais le forfait d’Yvon Douis blessé lui offrit sa place. Lors de la saison 1965-1966, il termina meilleur buteur avec 36 réalisations lors du championnat.

Le choix d’Henri Guérin de miser sur le nantais était une totale réussite.

France-Luxembourg, match retour

1965 11 06 France Luxembourg

Pour son dernier match, l’Equipe de France avait son destin entre les pieds ! Elle reçut le Luxembourg le 6 novembre 1965, non pas à Paris mais au stade Vélodrome de Marseille.

CPSM Marseille Stade Vélodrome

 Carte postale Le stade Vélodrome de Marseille

Henri Guérin reconduisit purement et simplement les vainqueurs de la Yougoslavie pour cette rencontre : M. Aubour (gardien), L. Cardiet, B. Bosquier, Robert Budzinski, A. Chorda, Y. Herbet, J. Bonnel, M. Artelesa (cap), N. Combin, Philippe Gondet et G. Hausser.

1965 11 06a Equipe France Luxembourg R

Les joueurs de l’Equipe de France avant le match

Les Luxembourgeois ne vont pas tenir longtemps face à la volonté des bleus de se qualifier ! Dès la 8’ Philippe Gondet s’enfonça dans la défense et loba le gardien Nicolas Schmitt avancé. A la 11’, sur un tir de Joseph Bonnel, suite à un centre d’Yves Herbet repoussé par le gardien, Nestor Combin en renard de la surface poussa le ballon au fond des filets. Philippe Gondet, bien en jambe, va trouver le chemin des filets à la 27’ suite à un nouveau centre de l’ailier Yves Herbet.

Image Caltex Philippe Gondet R  Image Caltex Nestor Combin R

Images Caltex Les buteurs Philippe Gondet et Nestor Combin

Les Luxembourgeois stériles dans leurs actions vont boire le calice jusqu’à la lie… Nestor Combin va lui aussi marquer son deuxième but à la 38e minute. Avec un 4-0 à la mi-temps, la France avait décroché son billet pour la phase finale de la Coupe du Monde en Angleterre.

En 1966, la ‘’remontada’’ n’était pas encore ancrée dans le dictionnaire footballistique !

Lors de la 2ème mi-temps, l’Equipe de France bafouilla son football et le joueur du Standard de Liège Louis Pilot en profita pour réduire le score à 4-1 à la 53e minute.

Louis Pilot

Louis Pilot, le buteur luxembourgeois

NA : Dans l’équipe luxembourgeoise, il y avait le milieu de terrain sochalien, Ady Schmit.

L’Equipe de France avait rempli son contrat en s’appropriant la tête du Groupe 3 devant la Norvège, la Yougoslavie et le Luxembourg.

Epilogue

Première du Groupe 3 et qualifiée, l’Equipe de France pouvait réserver un hôtel en Angleterre pour participer à sa 6ème Coupe du Monde sur huit potentielles. Après l’échec pour sa qualifier lors de l’édition précédente au Chili, les bleus allaient retrouver le gotha du football mondial !

1966 Affiche CM R

Son entraîneur Henri Guérin avait atteint la première partie des objectifs assignés par la Fédération Française de Football, l’objectif final étant les quarts de finale en Angleterre.

JM

Liens pour accéder aux articles cités

Article consacré à l’Equipe de France lors de la phase finale de la Coupe du Monde 1966 : Cliquer ici

Article général sur la Coupe du Monde 1966 : Cliquer ici

Références Web : Wikipédia, Divers sites Web.

Références livres : La fabuleuse histoire de la Coupe du Monde (Thierry Roland),

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo ou un document, vous pouvez l’agrandir.

          ---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---