Pour La Belfortaine, l’année 1920, a une saveur particulière car elle vit la présence de six gymnastes présents aux Jeux d’Anvers en 1920 et de son moniteur-chef Emile Parrot (1).

Précédemment, nous avons découvert les deux médaillés Georges Thurnherr (2) et Arthur Hermann (3) mais aussi deux des quatre autres gymnastes invités par l’USGF (Union des Sociétés de Gymnastique de France) (4), Alfred Droesch (5) et Henri Hermann (6) le frère. Donc il n’en reste deux dont un autre Terrifortain (7) d’accueil, Albert Goepfert. Le dernier, Albert Hilbert (8), fera l’objet d’un prochain article.

Albert Goepfert est né à Mulhouse le 8 avril 1897. Il est le fils d’Albert Goepfert, alsacien et Stéphanie Meyer, belfortaine.

CPA Mulhouse Gruss

Carte postale Mulhouse

Sa famille comme beaucoup d’autres familles alsaciennes vint s’installer à Belfort, certainement en fin 1913. Le climat général se détériorant entre la France et l’Allemagne, annonçant la forte probabilité d’une prochaine guerre fit que la famille ne voulut pas rester dans le Haut-Rhin germanique et s’expatriât à Belfort. De plus la mère possédait de la famille dans sa ville natale.

CPA Belfort Souvenir

Carte postale Belfort

1915, son 1er engagement sa terre d’accueil

Français de cœur, ce fut d’ailleurs à la mairie de la Cité du Lion qu’Albert Goepfert s’engagea dès le 12 juillet 1915. Dans un premier temps, il fut affecté au 2ème RAL (Régiment d’Artillerie Lourde) pour rejoindre le 14 décembre, le 121ème RAL.

CPA Souvenir Poilu RA

Carte postale d’un Poilu envoyant un Souvenir

Le 16 avril 1917, il fut blessé au Bois-Brulé, dans l’Aisne. L’année suivante, il fut réaffecté en mars au 3ème Groupe d’artillerie de campagne puis au 1er groupe en avril.

Il dut attendre le 24 février 1919 pour être démobilisé et retrouver enfin ses foyers.

Retour à la vie civile

Après son retour à la vie civile, Albert Goepfert fut attiré par ce sport complet qu’est la gymnastique et entra au club phare de la Cité du Lion, à La Belfortaine.

Albert Goepfert BF2

Alfred Goepfert (photo montage JM-BF)

Cette société de gymnastique sous les ordres du maître-chef, Emile Parrot, était un véritable vivier où de nombreux athlètes vont progresser et obtenir de nombreux trophées lors des compétitions régionales, nationales et internationales.

1921 08 19 Courrier La Belfortaine R

En-tête d’un courrier de La Belfortaine

Lors de l’obtention du Prix d’excellence par La Belfortaine à la 42ème Fête Fédérale à Nice le 5 avril 1920, Albert Goepfert était présent dans l’équipe des 64 gymnastes de la Cité du Lion. En individuel, il prit une très bonne 28ème place.

CPA Nice 42e Fête gymnastique Paul Deschanel

 

 

Par sa remarquable prestation, La Belfortaine eut l’honneur d’effectuer une exhibition devant Paul Deschanel, le Président de la République, le lundi après-midi.

 

 

Paul Deschanel, le Président de la République

 

Sa sélection pour les JO d’Anvers

D’un part, lors du concours de Joinville le 25 juillet 1920, les deux leaders de La Belfortaine, Georges Thurnherr et Arthur Hermann se qualifièrentaisémentpour participer àl’Olympiade d’Anvers.

CPA Joinville

Carte postale Joinville, travail aux poutres

D’autre part, les résultats probants de La Belfortaine aux différentes compétitions de gymnastique dont le dernier, son Prix d’excellence obtenu à Nice lors de la 42ème Fête Fédérale en avril, firent que

Vignette 1916 USGF

 

 

l’USGF (Union des Sociétés de Gymnastique de France) invita le club belfortain à fournir 4 athlètes supplémentaires pour renforcer l’équipe de France devant assurer l’exhibition prévue dans le cadre des Jeux Olympiques à Anvers.

 

                   Vignette 1916 de l’USGF

 

Ces quatre athlètes étaient Albert Goepfert, Alfred Droesch, Henri Hermann, le frère d’Arthur et Albert Hilbert. Ils furent choisis certainement par le moniteur-chef Emile Parrot parmi les athlètes de LBelfortaine.

1920 Jeux Olympiques d’Anvers

La ville belge d’Anvers fut choisie pour organiser la 7ème Olympiade, le 5 avril 1919 à Lausanne par le CIO (Comité International Olympique).

Télécarte Japon Affiche JO 1920 Anvers

Télécarte du Japon : Affiche des JO d’Anvers 1920

Pour plus d’information sur ces Jeux : Cliquer ici

Les épreuves de gymnastique se déroulèrent du 23 au 27 août à Anvers, dans le tout nouveau Stade de Beerschot construit pour cette olympiade. Il accueillit plusieurs autres disciplines comme l’athlétisme, le football et le rugby.

CPA JO 1920 Anvers Kiel Stade Beerschot

Carte postale du stade Beerschot à Anvers

La Belfortaine à Anvers

Avant de rejoindre Anvers, Albert Goepfert et les cinq autres athlètes de la Belfortaine rejoignirent les 24 gymnastes de La Maubeugeoise.

RM n°6 Juin 1967 p18 Anvers 1920 Albert Goepfert R

 

 

Elle fut la formation sélectionnée pour configurer l’Equipe de France sous les ordres du moniteur général français Georges Paillot.

 

Alfred Goepfert avec le maillot de l’Equipe de France

 

 

Pour accompagner les belfortains, Emile Parrot fut aussi invité pour encadrer les six gymnastes à ces Jeux Olympiques d’Anvers.

RM n°6 Juin 1967 p18 Qualifiés JO 1920

 La Belfortaine à Anvers (photo RM n°6 Juin 1967)

(1) Albert Goepfert, (2) Alfred Droesch, (3) Albert Hilbert, (4) Henri Hermann, (5) Georges Thurnherr, (6) Arthur Hermann et au centre Emile Parrot

CPM Anvers JO 1920a

Carte postale de la 7ème Olympiade d’Anvers

Albert Goepfert avec les cinq autres terrifortains participèrent à l’exhibition de gymnastique effectuée par l’équipe de France à Anvers dans le stade de Beerschot, sous les ordres du moniteur général français Georges Paillot.

JO 1920 Présentation Nations CIO

Cérémonie d’ouverture sur le stade Beerschot (photo Collection Site Olympique)

Le retour à Belfort

On ne sait pas combien de jours, Albert Goepfert et ses 3 autres compagnons invités par Union des Sociétés de Gymnastique de France, sont restés à Anvers ! A-t-il pu voir les prestations d'Arthur Hermann et de Georges Thurnherr ?

NA : Mon hypothèse penche vers la négative à ces interrogations; je m’appuie sur l’information qui suit…

Par contre, ils étaient revenus à Belfort, avec Emile Parrot, avant le retour du 28 août des 3 terrifortains ayant participé aux compétitions avec succès.

CPA Belfort Gare Fêtes patriotiques 1919

Carte postale Déjà l’effervescence devant la gare un an avant

Albert Goepfert participa avec La Belfortaine à la réception chaleureuse organisée à la gare en l’honneur de Paul Fritsch (9), notre Champion Olympique de boxe et des deux gymnastes, médaillés de bronze, Georges Thurnherr et Arthur Hermann.

De nouvelles compétitions…

Après les Jeux d’Anvers, Albert Goepfert poursuivit les entraînements de gymnastique au sein de La Belfortaine et participa aux compétitions nationales comme à Lille lors de la 43ème Fête Fédérale organisée du 14 au 16 mai 1921. Malgré une représentation limitée à huit athlètes, la société de gymnastique de la Cité du Lion obtint le Prix d’excellence couronné. A ce titre collectif, notre terrifortain s’adjugea en individuel du 8ème Prix couronné en gymnastique et du 5ème Prix à la perche; une très belle performance.

CPA Lille Souvenir

Carte postale Un bon Souvenir de Lille

L’année suivante, il participa à la 44ème Fête Fédérale qui se déroula du 3 au 5 juin 1922 à Marseille. Une nouvelle fois, les 80 gymnastes de La Belfortaine démontrèrent leur talent en s’assurant le titre par équipe avec le 1er Prix d’excellence. Pour le belfortain, ce fut son 2ème titre par équipe, après celui obtenu à Nice en 1920. Lors de cette compétition, il se classa 29ème prix à titre individuel en gymnastique athlétique.

Insigne Marseille 1922 Gymnastique

Insigne émis pour la 44ème Fête Fédérale à Marseille en 1922

Au retour à Belfort, La Belfortaine fut accueilli avec les honneurs par la municipalité et les autres sociétés devant une foule des grands jours…

A Delle, le 5 juillet 1925, il va obtenir le 3ème Prix couronné lors du concours organisé par l’Union des Sociétés de Gymnastique du Pays de Montbéliard et du Territoire de Belfort.

CPA Delle

Carte postale La Grande Rue à Delle

Un mois plus tard, les l5 & 16 août, il était à Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône) pour le 31ème concours de l’Union des Sociétés de Gymnastique du Pays de Montbéliard et du Territoire de Belfort. Aux épreuves de gymnastique artistique, il s’adonnait aussi aux épreuves athlétiques.

CPA Luxeuil Souvenir

Carte postale Luxeuil-les-Bains

Avec La Belfortaine, il obtint le titre par équipe en artistique et prit la 7ème place ex aequo en individuel en gymnastique athlétique.

Entre temps, il s’était marié le 26 février 1927, avec Cécile Allemann à Belfort.

Il quitta la Cité du Lion en 1933 pour rejoindre la ville de Cannes.

CPA Cannes

Carte postale Cannes avec sa croisette

Ce fut en cette ville qu’il décéda le 28 octobre 1957.

Epilogue

Albert Goepfert a contribué aux excellents résultats de La Belfortaine pendant son passage à la Cité du Lion. S’il n’obtint pas de titres majeurs en individuel, il récolta tout de même d’excellents prix lors de compétitions régionales et nationales.  

Ecusson Belfort JO V4b

Blason Belfort Olympique (conception JM, réalisation BF)

 

Il fut récompensé par une participation à l’exhibition de l’Equipe de France lors des Jeux Olympiques d’Anvers en 1920.

 

PS : Je suis preneur d’informations pouvant compléter l’article.

 

JM

Références internet : Wikipédia, Site Mouvement Olympique, Site Sport Reference, Rapport officiel Anvers JO 1920

Références presse et autres : Revue municipale Belfort n°6 (Juin 1967), Journaux La Frontière et L’Alsace (plusieurs journaux) provenant des Collections des Archives municipales de Belfort

Infos pratiques  

Vous pouvez laisser des commentaires sur cette présentation via le lien "Commentaires" en fin de l'article après la liste des tags.

Les textes en gras et soulignés sont des liens vers d'autres articles... En cliquant dessus vous êtes dirigés vers ceux-ci.

En cliquant sur une photo, vous pouvez l’agrandir.

Appendice

(1) Emile Parrot : Gymnaste, il futl’initiateur en 1901 de la création de La Belfortaine, pour découvrir ce meneur d’hommes : Cliquer ici

(2) Georges Thurnherr : Autre Gymnaste de La Belfortaine, il fut le premier terrifortain à participer aux Jeux Olympiques, en 1908. Pour découvrir cet athlète : Cliquer ici

(3) Arthur Hermann : Autre Gymnaste de La Belfortaine, il participa à deux Olympiades, celles d’Anvers en 1920 et celle de Paris en 1924. Pour découvrir cet athlète : Cliquer ici

(4) USGF : L’Union des Sociétés de Gymnastique de France fut fondée le 28 septembre 1873 par l’enseignant et journaliste Eugène Paz qui, avait déjà créé dès 1859, la première société de gymnastique parisienne. Elle fut en charge de gérer la gymnastique masculine française.

Elle va organiser les Fêtes Fédérales de gymnastique à partir de 1975 intitulée ‘’Fête de la régénération nationale’’ et initier les premiers tournois internationaux dès 1903.

Le 2 avril 1942, sous la pression du gouvernement, l’USGF et son homologue féminine la FFFGEP (Fédération Féminine Française de Gymnastique et d’Education Physique) fusionnent pour devenir la FFG (Fédération Française de Gymnastique).

(5) Alfred Droesch : Gymnaste à La Belfortaine, il participa aux exhibitions des Jeux d’Anvers avec l’Equipe de France en 1920. Pour découvrir cet athlète : Cliquer ici

(6) Henri Hermann : Gymnaste à La Belfortaine, il participa aux exhibitions des Jeux d’Anvers avec l’Equipe de France en 1920. Pour découvrir cet athlète : Cliquer ici

(7) Terrifortain : Nom des habitants du Territoire de Belfort. Il a été choisi en 2011 par les auditeurs de Radio France Bleu Belfort et un jury de personnalités. Ce nom n'est pas, à ce jour, officialisé mais couramment employé.

(8) Albert Hilbert : Gymnaste à La Belfortaine, il participa aux exhibitions des Jeux d’Anvers avec l’Equipe de France en 1920. Pour découvrir cet athlète : Cliquer ici

(9) Paul Fritsch : Le boxeur belfortain fut le premier Champion Olympique pour la Cité du Lion lors des Jeux d'Anvers en 1920. Pour découvrir cet athlète : Cliquer ici

        ---o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o-----o---